GENSHIKEN t.1-9 (Shimoku Kio)

Ayant déjà vu l’anime de Genshiken et l’ayant adoré, mon avis ne sera peut-être pas objectif mais je me lance quand même.

image

Genshiken rentre dans le vif du sujet et pas n’importe lequel : le monde fermé des otaku, ces êtres étranges qui peuplent le territoire nippon et qui sont considérés comme des personnes à part.

Ce qui est bien dans Genshiken c’est que l’auteur nous montre la vie d’un groupe d’otaku sans prendre partie, bien que celui-ci nous montre qu’il sait de quoi il parle grâce à beaucoup de références.

Tantôt drôle, tantôt dramatique, ce premier volume de Genshiken nous ravit par son réalisme : on s’y croirait !
Contrairement à l’anime, cette version papier est beaucoup plus dynamique même si parfois le son manque (on peut reconnaître des musiques d’animes tels que Laputa par exemple).

Les dessins n’ont rien d’exceptionnels mais collent bien avec l’histoire. De plus, nous avons droits aux fiches techniques des personnages avec leurs mangas, animes et jeux vidéo favoris.

Petit plus appréciable : une explication sur le phénomène otaku dans les dernières pages ainsi qu’une interview d’otaclub, le responsable d’un blog 100% nippon.

Je ne saurais que conseiller ce manga pour ceux qui veulent en savoir plus sur la vraie vie des otaku et qui veulent s’immerger dans ce monde si particulier !

Effectivement, ce premier tome de Genshiken est très bon!!
Il nous raconte la vie d’un groupe de jeunes otaku vivant à fond leur passion, et cela est fort amusant. Voir toutes leurs réactions lorsqu’ils achètent leurs nouveaux doujinshi ou lorsqu’ils vont dans des conventions, est très intéressant et vrai (je m’y suis reconnu ^^""").

Par contre je ne suis pas d’accord à propos des dessins. Je les trouve beaux et très bien détaillés, cela donne beaucoup de réalisme à l’histoire.

Moi aussi j ai beaucoup aimé ce premier tome de genshiken, perso je trouve les dessins pas mal du tout, mais contrairement a Kenjuan, je ne me reconnais pas en otaku. Je n ai pas vu les animes, mais tres franchement, meme si le sujet des fans de mangas et autres otakus est interessant, je vois pas du tout comment l histoire va tourner!

ça raconte les moments les plus importants dans la vie d’un otaku, donc dans les prochains tomes on devrait encore voir des conventions…

Madarame powa !!

lol Luis. Madarame c’est celui qui me fait le plus flipper !

Ce deuxième tome de Genshiken est un véritable régal.

image

Nous découvrons de manière encore plus précise le monde si fermé des Otaku mais toujours avec beaucoup d’humour.

Les réactions des différents personnages face aux difficultés va nous permettre de mieux cerner les personnalités de chacun (Madarame lors de la convention est un passage memorable !).

Kasukabe est décidément le personnage que je préfère, avec son caractère bien trempé et excessif.
Elle va cependant nous surprendre car au fond elle souhaite comprendre ce qui passionne tant Kosaka.

Bref, Genshiken continue de nous passionner et il sera dur d’attendre octobre pour le volume 3 après avoir dévoré ce tome.

image

Une Kasukabe au meilleure de sa forme! C’est un personnage clé qui met du piment dans la vie de ce club d’Otaku. on a l’occasion de s’en rendre compte, dans tous les chapitres de ce troisième tome. Un tome très appréciable qui vous décrochera quelques sourires voire éclat de rire (confère chapitre 2).
Comme d’habitude, aucune histoire principale, mais ce n’est pas un mal pour cette série, bien au contraire ça change, c’est une lecture pas "« prise de tête ».
Côté graphismes, ils sont toujours aussi épurés, de jolis traits fins ainsi que des visages aux mimiques hilarantes.

Un bon tome dans la continuïté des volumes précédents. Une série rafraîchissante dont la lecture est un plaisir!

La critique par dendys est disponible sur le site!

Super critique Den je remet la mienne :

Encore un volume génial , on en apprend encore plus sur les fanzines et la culture japonais .
Je me suis encore bien détendue , un tome " cool " un tome tranquille
A lire
Pour ce volume 5

C’est une première pour le nouveaux genkishen qui va participer pour la première fois a une convention en tant qu’exposant ,
bien sure un peu de stresse surtout pour Sasahara le nouveaux “chef” qui va se disputer avec kugayama le dessinateur du fanzine , on découvre mieux Oigué puis un petit chapitre dédier a Madarame qui se lance dans la mode ^^ …

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’ai bien aimé se tome , on découvre un peu Oigué , et c’est pas pour me déplaire , car c’est un personnage extra , très bizarre mais qui nous fait bien rire !

Quand a Kuchiki , il a toujours se titre de boulet de la bande et même quand il veut aider il se fait taper dessus !
Bref un manga toujours hilarant , qui approche plein de thème , comme le yaoi !

Même si je trouve que le coté Otaku , culture japonaise ect est un peu délaissée , et on parle un peu trop de cosplay :mrgreen: pour laisser place a une petit comédie sentimental ect…

Également assez déçu de ne plus voir Kosaka qui était vraiment un personnage atypique .

Se manga me laisse toujours une bonne impression .

J’ai replongé avec plaisir dans le quotidien du Genshiken. Cosplay et fanzines sont toujours au rendez-vous ; les personnages ont grandi et leurs préoccupations ont changé, ça a été un régal de suivre leur évolution et diverses tribulations de sorties de lycée. On découvre aussi plus en profondeur le personnage d’Oguié, qui n’a pas fini de se dévoiler j’ai l’impression !