GHOST FLEET #1-6 (Donny Cates / Daniel Warren Johnson)

Dans la continuité du crossover Project Black Sky, le talentueux Donny Cates (Buzzkill) et le dessinateur Daniel Warren Johnson s’occuperont d’une maxi-série en 12 numéro intitulée Ghost Fleet et racontant le quotidien des “routiers fantômes”: un groupe spécialisé dans le déplacement des objets sensibles pour le compte du gouvernement.

Le premier numéro sortira le 5 novembre 2014.

[quote]Hot on the heels of his critically acclaimed miniseries Buzzkill, Donny Cates is set to release a twelve-issue series blending big rigs and conspiracies in Ghost Fleet!

Written by Cates, with art by Daniel Warren Johnson (Space-Mullet) and colors by Lauren Affe, Ghost Fleet is sure to be one hell of a wild ride!

For the world’s most valuable, dangerous, or secretive cargo, you don’t call just any trucking service—you call the Ghost Fleet. When one trucker takes a forbidden peek at his payload, his life changes forever! A new series of badass action on the open road begins here!

Ghost Fleet #1 is on comic store shelves November 5. Preorder your copy today![/quote]

Liens
Le site de l’éditeur: darkhorse.com
Le site du dessinateur: danielwarrenart.com

Ci-dessous, quatre pages de Ghost Fleet #1:

http://imageshack.com/a/img843/5821/q7w1.jpg

http://imageshack.com/a/img834/1368/sxypc.jpg

http://imageshack.com/a/img819/5596/s2md.jpg

http://imageshack.com/a/img853/6382/97lg.jpg

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE DONNY CATES[/size]

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE DONNY CATES[/size]

[quote]The Ghost Fleet #1
Story by Donny Cates
Art by Daniel Warren Johnson
Colors by Lauren Affe
Cover by Daniel Warren Johnson
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, November 5th, 2014
MATURE READERS
For the world’s most valuable, dangerous, or secretive cargo, you don’t call just any trucking service . . . You call THE GHOST FLEET. When one of the world’s most elite combat-trained truckers takes a forbidden peek at his payload, he uncovers a conspiracy that will change his life forever! A new series of badass action on the open road begins here![/quote]

http://imageshack.com/a/img673/8565/P7ssAD.jpg

Source: www.comicbookresources.com

[quote]The Ghost Fleet #2
Story by Donny Cates
Art by Daniel Warren Johnson
Colors by Lauren Affe
Cover by Daniel Warren Johnson
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, December 3rd, 2014
Two years after Trace and Ward’s truck of top-secret cargo was driven off an overpass, Ward runs the Ghost Fleet from a hidden bunker. But Trace has reappeared . . . a one-man militia with a trigger finger that’s itching for revenge![/quote]

Source: www.comicbookresources.com

[quote]The Ghost Fleet #3
Story by Donny Cates
Art by Daniel Warren Johnson
Colors by Lauren Affe
Cover by Daniel Warren Johnson
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, January 7th, 2015
For the first time in its history, the Ghost Fleet has lost a shipment . . . in an explosive hijacking! But can Trace, blinded by vengeance, even comprehend the payload he’s hauling? Can Director Ward do anything to stop his former friend? Their fates will be sealed on a lonely roadside . . .[/quote]

Source: www.comicbookresources.com

[quote]The Ghost Fleet #4
Story by Donny Cates
Art by Daniel Warren Johnson
Colors by Lauren Affe
Cover by Daniel Warren Johnson
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Wed, February 4th, 2015
With a mysterious voice coming through the CB radio, Trace begins to comprehend the deadly nature of his stolen payload. His old friend Ward, director of the Ghost Fleet, will do anything to retrieve that truck . . . even hiring loose-cannon bounty hunter Mickey Reno![/quote]

Source: www.comicbookresources.com

http://imageshack.com/a/img909/1921/36pwVJ.jpg

[quote]The Ghost Fleet #5
Story by Donny Cates
Art by Daniel Warren Johnson
Colors by Lauren Affe
Cover by Tim Doyle
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Mar 4th, 2015
MATURE READERS
Trace wakes from the bender of a lifetime to find that a cranked-out biker gang—Los Santos de la Muerte—have stolen his stolen truck . . . and his dog! What the hell? But Trace’s guardian angel may not be what she seems, and the bounty-hunting devil on his heels is catching up![/quote]

http://imageshack.com/a/img907/4949/pYiOlW.jpg

http://imageshack.com/a/img538/8538/M1A9hH.jpg

http://imageshack.com/a/img909/6830/LcDflE.jpg

http://imageshack.com/a/img903/4996/o86qiI.jpg

http://imageshack.com/a/img911/609/evOSNc.jpg

Source: www.comicbookresources.com

[quote]Ghost Fleet #6
Story by Donny Cates
Art by Dan Johnson
Colors by Lauren Affe
Letters by Crank!
Cover by Tyrell Cannon
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.99
Release Date Apr 1st, 2015
MATURE READERS
Trace and his new truck-stop friend Bethlehem Bay follow the Saints of Death-the bikers who stole Trace’s volatile truck and innocent dog-to their remote compound . . . but what waits for them there horrifies even a hardened veteran. The gleeful, unstoppable Mickey Reno is a man with a mission![/quote]

Source: www.comicbookresources.com

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE DONNY CATES[/size]

[quote]http://i818.photobucket.com/albums/zz104/Werber/Werber016/Ghost_Fleet-000_zpswcmif5su.jpg
Scénario : Donny Cates
Dessin : Daniel Warren Johnson
Couleurs : Lauren Affe

Ghost Fleet Volume 1 Deadhead (Ghost Fleet 1 à 4) Dark Horse

[quote]Lorsque vous avez besoin de transporter des marchandises précieuses, dangereuses, ou qui ont besoin de rester secrètes vous n’appelez pas un simple service de transport mais la Ghost Fleet (le convoi fantôme).
Mais lorsqu’en guise de payement, ceux chargés de protéger la cargaison reçoivent du plomb ……. [/quote]

[/quote]

[size=85]Très chouette travail sur les onomatopées et sur le gravier qui sort du cadre[/size]

…. **[size=150]I[/size]**l en va des scénaristes comme des joueurs (et des joueuses) de tennis : il y a ceux qui bossent en fond de cour, et ceux qui montent au filet, et Donny Cates (The Paybacks : Pour en savoir +) fait partie – semble-t-il - de la seconde catégorie.

Inspirée par une émission télévisée, et par une « légende urbaine » (?) propre au milieu des routiers américains, la maxi-série Ghost Fleet raconte l’aventure d’un convoi exceptionnel routier (vraiment exceptionnel comme le laisse entendre un indice dès le premier numéro) attaqué par un groupe paramilitaire.
Aussitôt le premier numéro le scénariste passe la surmultipliée : action à gogo, dialogues percutants ; et son dessinateur embraye dans son sillage et n’ayons pas peur des métaphores, tente de le doubler par la droite. Aucun temps mort.

Tout le contraire des protagonistes qui n’ont pas besoin d’être à la place du mort pour le devenir.

Dès le deuxième numéro la série surprend en prenant une autre direction, sans pour autant laisser sa cargaison à l’abandon, mais elle occupera jusqu’au quatrième numéro (là où pour l’instant je me suis arrêté) l’arrière-plan du récit.

En quelques numéros Donny Cates, son dessinateur Daniel Warren Johnson, assistés de la coloriste Lauren Affe donnent vie à un folklore entre Les Aventures de Jack Burton et La Course de l’an 2000, qui aurait été supervisé par Chris Carter.

Si le talentueux trio excelle dans les scènes de carambolages et de gunfights, il tire aussi son épingle du jeu lorsqu’il s’agit d’évoquer des contingences plus intimistes, ou d’installer une ambiance plus flippante.

Véritable montagne russe scénaristique, Ghost Fleet promet beaucoup.
Sera-t-elle à la hauteur de mes attentes ?

En tout cas une chose est sure, elle n’a pas suffisamment convaincue de lecteurs puisqu’elle s’est arrêtée au numéro 8, mais les 4 premiers numéros sont très roboratifs.

[size=85]La colorisation de Lauren Affe est (encore une fois) très réussie[/size]

(***À suivre …***)

Si je me souviens bien (ma lecture remonte à plus d’un an), les deux auteurs n’ont pas eu la chance de terminer la série comme ils le voulaient. Disons que la fin reste “en suspend”…

Mais c’est vrai que tout l’intérêt des récits de Donny Cates, du peu que j’ai lu (notamment les excellentes mini-série Buzzkill et The Paybacks), c’est sa manière de constamment secouer l’histoire et ses personnages dans tous les sens.

Excellente définition.
Je suis en train de lire le TPB (j’en suis à la moitié) et c’est spectaculaire. C’est rapide (tant mieux pour un récit de routier), l’action est plutôt violente, les moments d’émotion sont intenses, et Cates parvient à changer de registre, passant du suspense au drame avec un naturel déconcertant.
Je suis un poil moins emballé que par God Country, qui m’a passionné, mais je suis quand même très content de ma lecture.

Jim

J’ai donc fini le TPB, et c’est un vrai plaisir de lecture.

Bon, déjà, j’aimerais signaler plusieurs choses à propos de ce TPB. Il est édité chez Image, qui a donc récupéré la BD après l’édition (raccourcie) chez Dark Horse. L’édition date de fin 2017, donc c’est hautement trouvable pour les curieux. Et l’objet est très agréable, je trouve : papier mat et légèrement bouffant, ce qui fait que ça boit un peu les couleurs, ce qui rend les images très douces à la lecture. Autre point agréable, le recueil est très léger dans la main. Ça aussi, c’est agréable.

gflt1p5

J’en étais donc arrêté à la moitié du récit. Dans la seconde moitié, on sent une vive accélération, due au fait que les auteurs ont appris par la maison d’édition que les ventes étaient mauvaises (voire catastrophiques) et qu’il fallait conclure en huit épisodes, au lieu des douze chapitres initialement prévus. Ce qui a donc mené à des coupes (le onzième épisode devait être une vaste baston apocalyptique, et muette d’après le dessinateur) et à des astuces permettant de retomber sur les rails sans perdre de temps. Il y a donc des choses qui donnent l’impression d’être négligée (la caractérisation de Bay) voire gratuite (le sort du chien) alors que, dans la version longue, ces éléments prenaient une signification plus grande et bien entendu différente.

GFLT-1-PG-08

Mais il demeure que le récit est enlevé et puissant, parvenant à conserver son humour insolent et ses notes d’humanité. Le scénariste parvient à surprendre et à détourner l’attention du lecteur, et le dessinateur, qui mélange Katsuhiro Otomo et Paul Pope dans son trait, déploie une énergie communicative.
Reste que l’identité de la cargaison fait basculer le récit dans un registre qui me semble un peu éculé (à mon goût en tout cas), mais cela permet au scénariste de mettre en avant la rencontre entre le terre-à-terre et le cosmique, procédé dans lequel il excelle.

Capture

Le recueil se conclut par un entretien avec les auteurs, qui reviennent sur leurs débuts de carrière, sur l’importance de ce récit dans leur vie, sur les transformations qu’ils ont dû apporter à la structure narrative, le tout accompagné de reproduction de plusieurs planches, dont on voit les différentes étapes. Une chouette plongée dans les coulisses.

Je continue à préférer God Country, qui à mon sens détourne encore mieux les clichés, mais je suis surpris par cette Ghost Fleet dont le pitch de base me semblait assez bas du front, et qui réserve son lot d’agréables développements.

Jim