GHOST RIDER : L'INTÉGRALE 1972-1974

139783917_10158826342124648_8355574256958119909_o

GHOST RIDER : L’INTÉGRALE 1972-1974
Auteurs : Friedrich, Ploog, Sutton
Marvel Classic, 328 pages, 35,00 €
Le cascadeur à moto Johnny Blaze est lié à un démon de l’enfer depuis qu’il a conclu un pacte avec le Diable. Lorsqu’il devient le redouté Ghost Rider, il part se venger des âmes de ceux qui sèment la terreur dans le monde ! Découvrez les premiers pas de ce héros d’anthologie !
(Contient les épisodes US Marvel Spotlight (1971) 5-12, Marvel Team-Up (1972) 15 et Ghost Rider (1973) 1-5, précédemment publiés dans MARVEL CLASSIC (2011) 5, SPIDER-MAN TEAM-UP : L’INTÉGRALE 1973-1974, Satan 1 et Étranges Aventures 44-45)
SORTIE LE 10 FEVRIER

1 « J'aime »

Dan Panosian :

EcijTo7UYAAwZEN

1 « J'aime »

Ah excellente la moto.

Kolins :

image

Billou :

image

Rob :

image

Hardman :

image

image

Excellent.

Ouais, j’ai pas su résister à la tentation de la poster.

Tu as bien fait.

Jim

ca donne envie de lire une série de Bernie sur le GR.

Bizarrement, je vois du Bisley dans ce dessin.

Ah oui tiens ? Surprenant, tu expliciterais un peu plus pour ma gouverne ?

Difficile à écrire. Disons, dans les effets de textures, la pose mélancolique du personnage…
Ouais, c’est extrêmement subjectif comme ressenti.

Une certaine « massivité élancée », peut-être : Bisley dessinait des personnages qu’on devinait lourds, pesants, parce que musclés et costauds, mais pas épais. Lobo a un torse long, un bassin étroit, de longues jambes et de longs bras. Mais il n’est pas gracile pour autant. Slaine, pareil. On retrouve un peu de ça dans ce Motard Fantôme.

Jim

C’est vraiment pratique ce forum : il y a toujours des personnes qui expriment mieux votre pensée que soi même :wink:

Merci pour cette explication, je vais rechercher du vieux Lobo pour voir, mais je crois comprendre ce que vous dites.

Costaud, lourd, mais ni épais ni gros. Musclé, mais longiligne.

image

image

image

image

image

image

Jim

1 « J'aime »

Et du coup, l’association de Bisley et du Motard Fantôme me conduit à… tout ça :

image

image

image

image

Les associations d’idées, quand même…

Jim