GIANT-SIZE FANTASTIC FOUR (Fabian Nicieza / Creees Lee)

Giant-Size-Fantastic-Four-1-2024

Written by Fabian Nicieza
Art by Creees Lee
Colored by Arif Prianto
Lettered by VC’s Joe Caramagna

IMPERIUS REX! Namor is imprisoned, serving out his sentence as the disgraced King of Atlantis! So when a new yet ancient threat arises from the sea, who better to leap into the fray than Marvel’s First Family: the FANTASTIC FOUR! Writer FABIAN NICIEZA and artist CREEES LEE join forces for a GIANT-SIZE deep dive into some of Atlantis’ most dangerous history… and the present that can scarcely hope to contain it! PLUS: Includes a reprinting of FANTASTIC FOUR #33, a classic issue from Stan Lee and Jack Kirby featuring betrayal, action and high drama – in the Atlantean style!

Giant-Size-Fantastic-Four-1-2024-preview-2

Giant-Size-Fantastic-Four-1-2024-preview-3

Belle surprise. Fabian Nicieza livre un bon épisode spécial où Sue, Ben et Johnny viennent aider Reed et Stingray, le super-héros océanographe. Ce dernier a appelé Reed pour de l’aide, mais ils découvrent et ouvrent une vieille prison atlante où s’éveille Natlus, roi mi-Atlante, mi-Déviant de Lémurie. Il a été enfermé pour avoir voulu unir tous les Atlantes, alors qu’il était magicien et à l’origine de « Imperius Rex ». Ça se bagarre, Natlus comprend finalement qu’ils ne lui veulent pas de mal et il voit les ravages récents des actes d’un Namor enfermé (Atlantis a été ravagée par une bombe Gamma de Red Widow dans les Avengers de Jason Aaron). Natlus est laissé et veut aider les Atlantes, même en les forçant…
C’est bien, oui. Fabian Nicieza livre un épisode efficace, avec un Natlus correct, de bonnes oppositions et une bonne voix off de Stingray. Une bonne petite aventure agréable, avec des dessins corrects de Creees Lee, qui croque bien Natlus mais loupe la Chose.

Une bonne petite surprise.

Belle idée.

Jim

1 « J'aime »

Et Nicieza en fait quelque chose.

J’aimerais bien le revoir régulièrement sur quelques séries, lui : il gère bien la continuité, ses dialogues sont souvent sympas, donc il mérite d’écrire quelques trucs avec une belle visibilité.

Jim

1 « J'aime »

Oui. Mais je crains qu’il soit rentré dans la catégorie des anciens, qui ne reviennent que pour des one-shots ou des numéros hommage.

Ou des mini-séries comme celle de Cable en ce moment…

Hélas, je partage cet avis.

Jim

1 « J'aime »

Waid semble y échapper.

Une nouvelle tendance dans sa foulée ?

Prime à la nostalgie en en faisant un style ?

Revival des 90 : grande case et des guns. Y a une demande, cf cates.

Nicieza pourrait se positionner. Stegman est libre ?

Je me faisais cette réflexion, oui : c’est un peu le seul qui semble avoir du boulot régulièrement dans le mainstream, malgré ses trente et quelques années de carrière.

Jim

Je pense qu’il peut « remercier » son run sur Daredevil, qu’il a réinventé mais qui l’a aussi reconfiguré dans le logiciel des éditeurs.

1 « J'aime »

Peut-être parce que l’heure de gloire des autres et derrière eux (Claremont, Michelinie, Hama, PAD, etc) là où Waid est resté un passionné très productif (donc jamais « rouillé ») et plus ou moins inspiré selon les périodes.

Vordan : « Waid’s potentially writing an Action Comics 3 issue arc, 3 Superman tie-in issues to Absolute Power, WF, and then Superman will be in the Absolute Power mini itself. Oh and potentially he’s still working on the issue 3 script for TLDOLL. Quite the workload he’s taking on. »

Last Son of Krypton : Waid to DC:

Frontier : « It’s like Waid was holding in all the stuff he wanted to do at DC while he was away . »

Mantis-Ray : "Man’s 61 and yet he isn’t letting up on the workload.

As the expression goes, if you do something you love you’ll never work a day in your life."

Thor-Ul : « And Mark Waid loves comics. Like Gollum loved that ring. »

exile001 : « The best thing is (the ill-advised but short Cap run aside) Waid has been the best he has ever been since he started on Daredevil. It’s like he finally figured out how to use his love for the lighter, more character driven stories and allowed him to write bring out his true vision. He’s not working within a current style, he’s working in his own style. A modernised Silver Age. »

1 « J'aime »

Ce qui correspond bien aux « besoins » d’un présent particulièrement sinistre, d’ailleurs.

Après le granny chic, le retro silver choc !

Claremont, Michelinie, Hama ont commencé dans les années 1970, Peter David dans les années 1980. Waid a commencé à écrire dans les années 1990 (bon, sa première histoire publiée date de 1985, il avait vingt-deux ans et bossait soit dans des fanzines soit dans l’éditorial professionnel). Ça aide aussi à ne pas épuiser le filon, et l’énergie, autant que les autres.

Jim

1 « J'aime »

Et Priest dans une moindre mesure (depuis le succès de son run sur Deathstroke qui le relance).

Un peu comme Stern (fanzines → editor/scénariste → scénariste à temps plein).

1 « J'aime »