Go Nagai chez Black Box

Détails sur la collection :

Je vais peut-être donner sa chance à Black Box… Peut-être. Mais rien de sûr.

Perso je testerai bien Devilman …

Bon, j’ai déjà les Devilman, les Goldorak (sauf l’inédit (je suppose qu’il s’agit du one-shot par Gô Nagai seul)… Ça risque de faire tache dans ma collection T____T) et j’ai également les Amon en VO (pas sûr que je les reprenne en VF)…
Quant à la Divine comédie, pas sûr que ça me tente vraiment.
Ils parlent de cinq titres… C’est parce qu’ils ont compté les deux Goldorak comme deux séries ?
J’aurais pensé qu’ils sortiraient les séries de mangas dont sont dérivées les anime contenus dans leur coffret (qu’il faudrait que j’achète, d’ailleurs).

Tori.

Déjà lu Devilman mais ça ne ferait certainement pas tache dans ma collection. Jamais lu Amon par contre, c’est de la même qualité?

Graphiquement, c’est très éloigné (en même temps, le choix du dessinateur est curieux).
Au niveau du scénario, je pense qu’aucune des séries dérivées ne vaut l’original.

Tori.
Edit : je n’avais pas regardé le détail des oeuvres, qui me confirme que l’inédit de Goldorak est bien le one-shot par Gô Nagai…
Sinon, sur leur fb, ils mettent “Notre objectif est d’éditer l’ensemble de l’œuvre de Go Nagai en 3 ans.”… Ça me semble énorme, et un peu présomptueux… Après, ils vont nous proposer l’ensemble de l’œuvre de Tezuka en sept ans ?
Edit 2 : Zut, il y a de l’inédit même dans les séries que j’ai déjà T___T
Bon, j’ai créé les fiches des volumes (et des séries concernant le one-shot de Goldorak et Dante), du coup.

Enfin un éditeur qui s’intéresse sériseusement au travail de Gô Nagai, ça c’est une bonne nouvelle, beaucoup de ses titres (cultes) manquaient cruellement dans la catalogue français actuel!! Par contre ce qui l’est moins c’est que ça tombe chez blackbox et leur qualité d’édition discutable (couverture cheap, papier rigide et granuleux, planches réduites qui ne justifient pas toujours leur format plus grand)
Et puis pour l’instant, la seule vraie bonne surprise c’est Devilman avec l’inclusion des chapitres du “Time slip” (surtout après le faux espoir d’une édition imminente lors de JE 2008). “Goldorak” en manga n’ayant quasiment aucun intérêt intrinsèque. S’ils s’attaquent ensuite à Violence Jack et Devilman lady (sans compter des travaux plus anciens comme Harenchi Gakuen, voire Cutey Honey) alors là je dirais banco !!

Je suis bien d’accord avec toi…

Tori.

Plus d’info… Quand même, Goldo et Devilman me tentent vraiment …

[quote]Vous êtes très nombreux, depuis l’annonce de l’arrivée de la “Collection Gô Nagai” en 2015 à nous poser des questions par mail ou sur notre page Facebook (Blackbox.Edition).

Voici donc un récapitulatif des questions à propos de la collection ainsi que de la précommande qui court jusqu’à fin janvier.

SUR LA COLLECTION GÔ NAGAI

Q: De quoi sera composée cette collection Gô Nagai ?
Elle sera composée de 5 titres :
Goldorak par Gô Nagai - 1 volume - 290 pages
Goldorak par Gô Nagai et Gosaku Ôta - 4 volumes - 208 à 240 pages
Devilman - 5 volumes - 272 pages
La divine comédie - 3 volumes - 258 pages
Amon - The dark side of Devilman - 6 volumes - 224 à 258 pages

Q: Quand sortiront ces volumes ?
L’ensemble des titres et des volumes sortiront en 2015. Chaque titre sortira à chaque fois en intégralité (tous les volumes sortent en même temps).

Mai 2015
Goldorak par Gô Nagai
Goldorak par Gô Nagai et Gosaku Ota

Juillet
Devilman

Septembre
La divine comédie

Novembre
Amon - The darkside of Devilman

Q: Quelles seront les caractéristiques de cette collection ?
La collection se composera de volumes au format 14,5 x 21 cm, sens de lecture japonais, au prix de 10,90€ par volume.

SUR LA PRÉCOMMANDE

Cette précommande se tient sur le site de www.blackbonesboutique.comjusqu’au 31 janvier 2015.
Si vous précommandez l’ensemble des titres de la collection, vous recevrez gratuitement les volumes de Goldorak au moment de leur sortie.

Q: Quand recevrai-je les volumes ?
Vous recevrez l’intégralité de chaque série lors de sa parution, de mai à novembre.

Q: Puis-je précommander une seule série ?
Oui, vous pouvez commander chaque titre séparément. Pour Goldorak, seul le pack one shot + 4 volumes est disponible.

Q: Puis-je bénéficier des frais de port gratuits ?
Compte tenu de l’envoi des volumes au fur et à mesure, il ne nous est pas possible de proposer une offre de réduction.

Q: Pourquoi participer à cette précommande ?
En participant, vous permettez à Black BOX Editions de vous proposer la meilleure édition qui soit pour cette collection unique et de montrer que cet auteur est viable en France. Dans le cas où cette précommande est un réel succès, elle nous permettra surtout de proposer d’autres titres à partir de 2016.

GOLDORAK PAR GÔ NAGAI - One shot

Q: Quelle sera la version proposée ?
Il s’agira du manga original scénarisé et dessiné par Gô Nagai paru en 2 volumes, réunis ici en un seul volume. Ce manga est inédit en France.

Q: Ce manga contiendra-t-il les chapitres dessinés par Yuu Okazaki ?
Cette édition ne contiendra que les chapitres dessinés par Gô Nagai.

Q: Cette édition contiendra-t-elle les chapitres avec les crossovers de Mazinger Z et Great Mazinger ?
Oui, le manga contient ces chapitres où Goldorak retrouve ses “aînés”.

Q: Quels noms/termes seront utilisés ?
Compte tenu du caractère très spécial de ce titre, nous utiliserons exceptionnellement les noms et termes français qui sont totalement liés à ce titre.
Tout comme sont utilisés les termes “moldu” pour Harry Potter ou “Frodon Saquet” dans le seigneur des anneaux, il est difficile de passer à côté d’Actarus, de Goldorak et de ses astéro-haches !

GOLDORAK PAR GÔ NAGAI ET GOSAKU ÔTA - 4 volumes

Q: Quelle est cette version ?
Il s’agira d’une réédition du manga paru en 1998 en France.

Q: Quelle est la différence par rapport à l’ancienne version ?
Le manga sera proposé dans le sens de lecture original japonais et une toute nouvelle traduction sera proposée.
Des pages couleurs seront incluses dans chaque volume.
le format sera également plus grand : 14,5 x 21 cm.

Q: Quels noms seront utilisés ?
Compte tenu du caractère très spécial de ce titre, nous utiliserons exceptionnellement les noms et termes français qui sont totalement liés à ce titre.
Tout comme les termes “moldu” pour Harry Potter ou “Frodon Saquet” dans le seigneur des anneaux, il est difficile de passer à côté d’Actarus, de Goldorak et de ses astéro-haches !

DEVILMAN

Q: Quelle sera la différence par rapport à la précédente édition ?
Le manga sera proposé dans le sens de lecture original japonais et une toute nouvelle traduction sera proposée.
Des pages couleurs seront incluses dans chaque volume.

Q: Qu’en est-il des histoires de Devilman à travers le temps, absentes de la précédente édition ?
Ces histoires seront proposées dans le volume 3, pour la première fois en France.[/quote]

Évidemment, pas de couvertures amovibles, Black Box oblige.

En meme temps les Devil man et Goldorak de chez Dybex n’ont pas non plus de couvertures amovibles et le sens de lecture est européen donc ça ne peut pas être pire.

Je trouve que c’est une initiative et une prise de risque à saluer.

Y a aucune prise de risque vu le mode de publication.

Et je ne suis pas certain que comparer une édition d’il y a 15 ans avec une d’aujourd’hui soit pertinent. Black Box est en moyenne bien plus cher que la concurrence, pour une qualité globale d’édition inférieure. Un “grand” format n’est pas suffisant pour justifier ces hauts prix.

La comparaison des 2 éditions est à mon sens judicieuse puisque qu’on reproche à la nouvelle un défaut déjà présent dans la première en dépit des améliorations substantielles apportées.

Je regrette qu’on privilégie l’appellation “Goldorak” au détriment de “Grendizer”, mais je pense qu’on est dans du marketing.

Concernant le prix, ils n’ont pas à rougir par rapport à ce qui se fait aujourd’hui. Ils sont à peine à plus de 10 euros, vu le format des mangas et la taille de Black Box par rapport aux “gros” du secteur je ne vois rien de choquant.

Surtout qu’en achetant l’intégrale le prix est inférieur à 9 euros pièce.

Un Naruto ou One piece c’est quasi 7 euros pour un format inférieur et le Glénat Vintage c’est plus de 15 euros donc je ne vois pas en quoi les prix de Black Box seraient à pointer du doigt.

Surtout qu’au cas particuliers, le prix des Devil Man et Goldorak de Dybex est quasi prohibitif sur le marché de l’occasion. Donc le neuf amélioré à moins cher, on devrait etre content.

Pour ce qui est de la qualité d’édition, on va laisser ça à l’appréciation de chacun, aucun éditeur n’est irréprochable loin s’en faut, alors même que certains n’ont pas l’excuse de l’inexpérience ou de la jeunesse :slight_smile:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois…

Le grand format, si ça consiste juste à faire un zoom avec une impression dégueulasse, ce n’est absolument pas une plus-value. Mieux vaut encore un format plus petit pour un rendu plus fin. Mais bon, au moins ça sert d’excuse à tout le reste “ouais leurs éditions sont pourries, mais attends c’est grand format !”.
Et encore, sur certains il n’y avait même pas d’effet zoom, juste une taille de planche normale avec plein de blanc autour…

Je viens justement de lire une série Black Box, et première fois que je vois ça dans un manga : dans plusieurs bulles d’un tome, on peut lire “Manque texte”. Manque texte quoi, les gars ont même pas vérifié avant d’envoyer en impression qu’ils avaient mis tous les dialogues… Bon je ne parle pas des contre-sens évidents dû à une mauvaise traduction, ça c’est beaucoup plus courant…

Je ne boycotte pas pour autant l’éditeur, et c’est bien qu’ils sortent du Gô Nagai, mais il faut rester lucide sur leur qualité d’édition.

[quote=“CCeles”]
Je viens justement de lire une série Black Box, et première fois que je vois ça dans un manga : dans plusieurs bulles d’un tome, on peut lire “Manque texte”. [/quote]

C’était quel titre ? J’en possède aussi plusieurs de chez eux mais je ne me rappelle pas avoir vu ça, mais bon j’ai peut-être remarqué sur le moment et zappé depuis.^^’

Sinon pour la qualité d’édition chez Black Box, c’est sur que c’est très loin d’être ce qui se fait de mieux, voir de tout simplement “normal”.
Si je prends des titres chez eux c’est uniquement parce que les thèmes me plaisent.
Pour les Go Nagai, le seul intérêt de les prendre pour moi c’est qu’à part la série Goldorak, je n’ai pas d’autre titre de lui.

C’est clair que les titres que je prends chez eux, c’est vraiment parce que l’oeuvre m’intéresse, parce qu’ils ont un des pires rapports qualité d’édition/prix (une mauvaise qualité pour un prix élevé), sans parler du fait qu’ils ont un mode de distribution spécial.
Ce n’est pas chez eux que je prendrai un titre “pour tester”.
Mon dernier achat en date, ce sont les six volumes du Collège fou, fou, fou ! Les premières années… Je n’en ai lu que le tome 1 pour l’instant, mais l’édition est calamiteuse : aucune explication des jeux de mots ni des références culturelles (à deux exceptions près : le nom d’un personnage, dont un autre dit qu’il porte bien son nom, et qu’ils ont donc dû expliquer… et l’autre : on voit un personnage dans un chariot, et on nous parle de Kozure Ookami, avec une note explicative disant qu’il s’agit d’un manga de Koike et Kojima : “Le loup et l’enfant” (sic), sans même indiqué qu’il est sorti en France (bon, OK, chez un autre éditeur, et il est difficile de se procurer tous les volumes, mais quand même, ils auraient pu mettre le nom sous lequel c’est connu en occident (voire “baby cart”), plutôt qu’une traduction à leur façon)).
La traduction de Tonkam de la série suivante (High school Kimengumi) avait fait polémique de par les choix de traduction (ou plutôt d’adaptation) qu’ils avaient faits, mais au moins, ils ne s’étaient pas contentés de traduire bêtement (en gros, deux choix se posaient : les notes explicatives ou l’adaptation ; ils avaient choisi l’adaptation… alors qu’ici, black box n’a choisi aucun des deux, et s’est contenté d’une simple traduction).

À cela s’ajoutent une qualité d’impression médiocre (je ne sais pas de quel matériel d’origine ils disposaient, mais j’ai le sentiment que j’aurais pu avoir de meilleurs résultats en scannant mon volume japonais), un papier un peut trop épais (et qui manque de souplesse), et une finition générale peu convaincante.
Le tout sans jaquette, comme déjà évoqué, et pour un prix assez élevé.

Bref, plutôt que d’éditer des manga, on a l’impression que Black Box se contente de traduire et imprimer : il manque le travail d’un éditeur… Quand on ajoute ça au financement participatif (qui enlève la prise de risque d’un éditeur), on peut même se dire que Black Box n’est en rien une maison d’édition de mangas.

C’est bien dommage : je suis intéressé par beaucoup de titres de leur catalogue.

Tori.

On est bien d’accord.

De mon côté, je ne boycotte pas : je ne les trouve pas en magasin, donc je ne peux pas les acheter. Mais c’est un choix de Black Box…

Tu as une liste de librairies où les trouver ici.

Tori.

Je sais. Mais je ne vais pas changer de librairie sous prétexte qu’ils ont décidé de ne pas les distribuer via le réseau habituel et ainsi faire vivre les différents métiers du livre.