Golem (lrnz)

[quote]Golem

Auteur LRNZ

Genres: Sci-fi
Collection: Comics
Format : 182 x 257 mm
280 pages
Façonnage: Souple
EAN/ISBN : 9782344012062
Prix: 24.95 €

A paraître le 13.01.2016
Série terminée
.
Prédire l’avenir pour combattre le présent…

Steno ne peut pas s’arrêter de rêver. Pour une raison quelconque, dans un monde où le moindre besoin est déjà satisfait par le « système », Steno sent qu’il devra, tôt ou tard, réaliser son rêve par lui-même. Il n’imagine alors pas que le monde entier a besoin de lui, de cette capacité à rêver…

Satire sociale, parabole politique sur la fin de l’économie mondiale, dystopie sur la conquête du monde par les nanomachines… Pour son premier roman graphique au long cours, Ceccotti Lorenzo, alias LRNZ, signe un récit d’anticipation ambitieux, surprenant et complètement maîtrisé en s’inscrivant dans un registre graphique élégant et virtuose.
[/quote]

Le site de l’éditeur : glenatbd.com/bd/golem-9782344012062.htm

Le select de Panini pour 12 chapitre, c’est 16€ non ?

Sauf que le select a déjà été rentabilisé !
Le Monster chez Panini est à 29 euros !

[quote=“soyouz”]Sauf que le select a déjà été rentabilisé !
Le Monster chez Panini est à 29 euros ![/quote]

Et c’est tout aussi inacceptable.

Totalement ! ça fait des années qu’on le dit !
Mais comme tu compares avec Panini, je te montre qu’il faut aussi comparer ce qui est comparable !

Alors autant capitaliser sur du ant-man ou deadpool à des prix indécents. C’est inadmissible mais je comprends la démarche.

Mais là… J’avoue ne pas trop piger. Surtout que graphiquement avec la cover ça me donne envie… Mais pas à ce prix.

Après, un franco-belge avec 150 - 200 pages (genre “graphic novel”), ça coûte combien ?

J’en sais rien vu que je n’en lis pas

Tiens, exemple :
glenatbd.com/bd/le-roman-de- … 003848.htm

152 pages et cartonnée, y’a pas trop de rapport là

Non, mais quand tu regardes le prix, ça s’en approche bien pour 130 pages d’écart.
Le cartonné est plus cher que 130 pages de plus ?

Drôle de lecture. Je ne saurais dire si je trouve ça mortel ou très naïf. A plusieurs moment j’avais cette grande leçon de vie : “je suis trop vieux pour ces conneries” qui me venait en tête mais ça serait un jugement assez injuste tant je trouve le travail assez remarquable. Je suis peut-être pas (ou plus) la cible pour ce genre de propos (du moins dans le traitement par forcément par sa finalité) mais si ça parle à d’autres alors tant mieux car il y une envie d’aller de l’avant qui fait plaisir à voir.

Graphiquement c’est assez incroyable. C’est a la fois traversé de plein de référence (avec Akira larrrrgement en tête) mais tellement bien digéré que ça fait de l’histoire un truc assez unique. Ce qui est étonnant c’est qu’en extirpant quelques scènes je pourrais trouver cela brouillon. Du moins assez incompréhensible, foutraque etc etc mais en fait je crois que LRNZ recherche surtout à faire naître des sensations fortes sur l’ensemble de la lecture. Un peu comme quand on rêve, c’est à la fois très incompréhensible et pourtant on en retire souvent un sentiment général.

Il y a un travail sur la couleur remarquable, des changements réguliers dans le dessin, une belle exploration en somme. C’est une lecture qui reste je trouve, c’est pas (ou plus) mon trip mais ça reste brillant.

Lu le bouzin et ça m’a bien plus, même si je ne comprend pas pourquoi l’a vendu en comics. Ca a tout d’un manga. Le style graphique, les idées un bon mix entre Ghost in the shell et Akira, C’est très sympa à lire, même si c’est un peu simpliste au niveau de la leçon que les auteurs veulent donné.

Voila ce qu’Olivier Jalabert m’a répondu à ce sujet :

[quote=“Olivier Jalabert”]Bin, écoute, je vais te (vous) faire une révélation. La vérité, c’est que nous n’avons pas véritablement réfléchi GOLEM en pure « stratégie » marketing ou comm. Nous avons eu la « faiblesse » d’avoir un véritable coup de foudre éditorial pour le livre lui-même quand BAO, l’éditeur original, nous l’a présenté.
Au delà de la prouesse graphique et de la dynamique pure de la narration, nous avons tous été séduits par la profondeur du récit, par l’importance (même si « évidente » au yeux des afficionados du 9ème Art) du propos. Golem est un ovni éditorial, LRNZ est un extraterrestre de la BD/Comics/manga, nous ne voyions pas ce bouquin autrement que comme BAO l’avait imaginé, d’où un format totalement identique à la VO (pardon pour un énième « nouveau » format au passage). Et tu fais bien de parler de FREAKS qui est (pour ma part et pour avoir un peu bossé avec Florent Maudoux à mon époque Ankama) un exemple parfait de fusion réussie entre BD/Comics/Manga, ce que pense que GOLEM est aussi. Golem/freaks, même combat en somme émoticône wink[/quote]

Il a raison Jaja. Ca change rien à la qualité du bouquin, juste une question que je me posais.

Tu fais chier, Kab !

Lol c’est gratuit ça xD

je sais. Moi aussi je t’aime

C’est surtout qu’il va rentrer dans dans ma liste … déjà trèèèèès longue !