GONG (Laurent Astier)


(Team Sanctuary) #1

Discutez de Gong


(Jean-Marc Lainé) #2

Connu pour Cirk ou Cellule Poison (et plus récemment pour l’excellent Comment faire fortune en juin 40, ce dernier sur scénario de Dorison et Nury), Laurent Astier signe avec Gong un polar noir & blanc plutôt musclé.

gong

Située dans le milieu de la boxe, l’intrigue a quelque chose de classique, mais elle est porté par un choix graphique tranché. Les commentateurs ont souvent remarqué l’influence du Frank Miller de Sin City, à qui Astier emprunte des contrastes violents et des grandes cases. Mais on pourra aussi noter l’ombre de Tim Sale (pour les trognes des personnages secondaires) et sans doute aussi celle de Jordi Bernet, notamment dans les cases carrées sur fond noir ou, plus frappant encore, sur fond blanc.

Gongp_22591

Un peu perdu dans la bibliographie de Laurent Astier, Gong est un bel objet graphique, un exercice de style qui, à de très rares occasions, fait un faux pas, notamment au détour d’une bulle mal lettrée, ce genre de choses.

gongpl

Un album à redécouvrir.

Quant à l’actualité de Laurent Astier :

Jim