GOTHAM CITY MONSTERS #1-2 (Orlando / Nahuelpan)

gotham-city-monsters-1-large

Gotham City Monsters #1

(W) Steve Orlando (A) Amancay Nahuelpan (CA) Philip Tan
Leviathan has dismantled S.H.A.D.E.-and that means Frankenstein is once again a free agent! Now he can set his sights on his former mentor, Melmoth, the one evil that got away. With bad things happening all across the Multiverse, this may be Frankenstein’s last shot at setting things right. Of course, Melmoth has his own agenda, and it’s going to take more than a lone monster to take him down. So Frankenstein heads to Gotham City in search of allies and recruits Killer Croc, Lady Clayface, Orca and vampire Andrew Bennett. But will even these dread creatures be enough to save humanity before the entire cosmos collapses in on itself?
In Shops: Sep 11, 2019
SRP: $3.99

gotham-city-monsters-1-02

gotham-city-monsters-1-03

Source : www.dccomics.com

Pourquoi pas.

Orca et Killer Croc dans une équipe de héros?

HELL YEAH!!!

En plus,avec FRANKENSTEIN??
Cool.

Il faudra que je pense à lire le Shelley aussi.
(Puis relire les Jean-Claude Carrière juste après).

Et le bon choix est d’en faire une mini série, mais bon, elle ne sera jamais éditée en France…

Steve Orlando lance une mini-série centrée sur les « monstres » de Gotham City : I Vampire / Killer Croc / Orca / Lady Clay / Frankenstein. Ca commence bien.
Le scénariste commence par un point sur chacun : I Vampire combat des vampires affilés à un « nouveau roi », dont le sang est extraterrestre ; Killer Croc a été gracié après son temps dans le Suicide Squad et semble vouloir se ranger, en devenant « policier » dans Monstertown ; Orca lutte pour protéger la mer et la ville, notamment son neveu ; Lady Clay est perdue après la chute de Kobra ; Frankenstein erre après la disparition de SHADE. Ils se rencontrent, Frankenstein découpe I Vampire, et doit confronter la menace… le retour de Melmoth, son créateur mais aussi création de Grant Morrison dans Se7en Soldiers.
Ca démarre bien. Le scénariste pose bien ses personnages, et les « tient » plutôt bien. Orca et Lady Clay ne sont pas développées, mais ça viendra sûrement bientôt. La gestion de Killer Croc m’a plu, l’ensemble est solide et dynamique. Les dialogues sont bons, hormis ceux de Frankenstein qui sont un peu lourds.
Amancay Nahuelpan illustre ça joliment, dans un style classique et efficace. Les personnages sont bien croqués, l’ambiance est bonne. Ce début ne révolutionne rien, mais tient bien ses personnages et offre une intrigue solide. Curieux de la suite.

Bon, c’est sympa’.
Steve Orlando réunit sa troupe de monstres après l’élément fondateur, à savoir l’attaque de Melmoth contre un théâtre de Monstertown. Un nouveau personnage magique apparaît, Red Phantom (un type enfermé dans ce théâtre depuis un siècle, protecteur du lieu après y avoir été assassiné comme acteur et Frankenstein récupère tous les Monstres dont les proches ont été impactés par ce massacre. Bon, le procédé est un peu facile et répétitif, mais ça passe.
Evidemment, Andrew Bennett a survécu, mais refuse de suivre Frankenstein (qui l’a coupé en deux, on comprend)… et veut gérer Melmoth lui-même. Sauf que Melmoth le contrôle, car Bennett a sucé du sang infecté par le sang de Melmoth.
Bon, c’est classique et moyen, hein. Steve Orlando ne livre rien d’original, et n’est inspiré ni sur le fond, ni sur la forme ; c’est un peu lourd, mais ça se lit. J’aime bien Red Phantom, j’aime bien Melmoth. Amancay Nahuelpan livre de jolies planches, sans grosse originalité mais avec beaucoup d’efficacité.
Ca se lit, mais l’intérêt est très léger. Je ne suis pas sûr d’être là au prochain.

Et c’est sympa quand même ?

Oui.

C’est sympa parce que je n’ai pas un rejet à la lecture.
Mais en écrivant mon avis, je me suis rendu compte que j’y vois plus de défauts que de qualités.