GOTHAM (Saisons 1-5)


(Le Doc) #241

C’est tellement Gotham, en fait…et c’est ce qui me plaît dans cette série. Avec Gotham, ça passe où ça casse : il y en a qui s’arrachent les cheveux parce que si on la prend comme une transposition à l’écran des comics, il y a de quoi avoir le cerveau qui explose. Et moi, ce qui est proposé me plaît. Il y a un mot qui est souvent revenu dans les critiques U.S. : “bonkers”. Et c’est tout à fait ça, Gotham est une version alternative totalement barrée du Batverse. Je ne sais jamais à quoi m’attendre et je trouve ça extrêmement divertissant. Et ça se vérifie encore une fois avec la saison 4 qui se conclut demain sur Warner TV. Avec ses différentes intrigues (Sofia Falcone, Ras Al Ghul, Barbara Keane et ses Sirènes, la relation Lee/Nygma, ce qui arrive à Butch, l’énième changement de Poison Ivy, la chute du Pingouin, l’évolution de Bruce, les circonstances de la promotion de Gordon, et tout ce qui tourne autour de Jerome Waleska), il se passe toujours quelque chose. Et c’est en effet bizarre, totalement bonkers…et fun !


(FC powaaaa) #242

“Bonkers” ?

Tu me frustres encore plus avec un tel avis, parce que c’est aussi le mien, avec le peu que j’ai vu (même s’il y a des moments un peu chiants avec les petiots)


(Le Doc) #243

Tu t’es arrêté à la saison 2, c’est ça ? Ca ne fait que monter en puissance par la suite…


(FC powaaaa) #244

Tu fais exprès de me dire ça, hein ? Vilain !
(dès que mes déplacements se calmeront, faut que je me chope des codes Netflix …)


(Regulator) #245

Bonkers?

https://vignette.wikia.nocookie.net/disney/images/4/42/BonkersWithDonald.jpg/revision/latest?cb=20150925021428


(Le Doc) #246

Une fin de saison explosive dans tous les sens du terme. Ca part dans tous les sens avec une énergie débridée et ça présage une dernière année qui devrait pousser le délire habituel à son paroxysme. Surtout qu’elle sera raccourcie avec 12 épisodes au lieu de 22 et vu ce que les promos annoncent, les fans de la série (dont je fais partie) vont encore s’amuser…


(Le Doc) #247

(Le Doc) #248