GRACE DE MONACO (Olivier Dahan)

Six ans après La Môme, Olivier Dahan signe un nouveau biopic. **Grace de Monaco **reviendra notamment sur le rôle qu’a joué Grace Kelly, actrice devenue Princesse, dans la crise politique et financière qui a opposé la principauté de Monaco et la France de Charles de Gaulle dans les années 1961/62.

http://img32.imageshack.us/img32/6706/4tiv.jpg

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

14 mai 2014

REALISATEUR

Olivier Dahan

SCENARISTE

Arash Amel

DISTRIBUTION

Nicole Kidman (Grace Kelly), Tim Roth (Prince Rainier III), André Penvern (Charles de Gaulle), Milo Ventimiglia, Parker Posey, Frank Langella, Jeanne Balibar, Roger Ashton-Griffiths (Alfred Hitchcock)…

INFOS

Long métrage français/américain/belge/italien
Titre original : Grace of Monaco
Genre : biographie/drame
Année de production : 2013[/quote]

Le teaser :

J’ai une question : est-ce que ça intéresse quelqu’un ce genre de reconstitutions ripolinées, réservoir à stars hollywoodiennes sur le déclin, avec une photo clinquante “nouveau riche” et un concours de sosies / cosplays à rendre jaloux le Patrick Sébastien du “Grand Bluff” ?
Parce que moi, pas du tout.

Oui, je me souviens que tu n’es pas particulièrement friand du genre biopic…
Bon, je ne suis pas non plus vraiment attiré par Grace de Monaco, mais c’est surtout parce que je ne suis pas très client des films d’Olivier Dahan…

Ca semble chiant au rasoir, même Nicole Kidman ne me fera pas me déplacer pour ce film qui me parait à la fois mou et sans réel intérêt …

[quote=“Photonik”]J’ai une question : est-ce que ça intéresse quelqu’un ce genre de reconstitutions ripolinées, réservoir à stars hollywoodiennes sur le déclin, avec une photo clinquante “nouveau riche” et un concours de sosies / cosplays à rendre jaloux le Patrick Sébastien du “Grand Bluff” ?
Parce que moi, pas du tout.[/quote]

Euh non c’est le genre de film que je fuis comme la peste.

C’est un remake de Sisi* ?

[size=50]* Oui, j’ai passé le WE à Vienne ![/size]

Je présume que tu veux parler de “Sissi” ? Ou alors tu veux dire zizi et ce n’est pas la bonne section. Les blagues de cul c’est dans le topic sur “Rigor Mortis”. :wink:

Oups, je crois que je l’ai écrite à la viennoise !

Ca ne mange pas de pain.

Si tu appliques cette définition à La Môme, alors je lève la main.
Moi, m’sieur.

Jim

Je ne pensais pas spécifiquement à “La môme”, en fait, même si je n’ai pas aimé ce film, mais plutôt au biopic (peut-être même plus spécifiquement “à la française”) de manière plus large.
Je pense au film de DeCaunes sur Coluche par exemple, ou celui sur Sarkozy , “La Conquête”… Y’a vraiment un truc qui me gêne dans la confection de ces films : paradoxalement on pourrait penser qu’il vise des “effets de réel” par les sujets (des histoires vraies, enfin bon faut le dire vite), et je ne connais rien de plus artificiels que ce type de cinoche.
Après, il est vrai que comme le Doc le souligne plus haut, j’ai un vrai problème avec ce genre, on en a parlé au sujet du film sur “Jobs” avec Ashton Kutcher. Je sais, c’est pas bien de généraliser…!
Mais c’est un peu comme avec le Reggae : j’ai beau essayé les pointures du genre, je constate que c’est avec le genre lui-même que j’ai du mal.

Moi, j’aime bien le genre par principe, par curiosité, parce que j’ai du mal à résister à l’envie de savoir comment quelqu’un va parler de quelqu’un d’autre. Et cela que je connaisse bien la vie du sujet ou pas. D’une certaine manière, les biopics, c’est des “romans à clé” qui font semblant de ne pas être des romans à clé sous le prétexte qu’ils donnent les vrais noms. Ce qui est assez faux, parce que le personnage traité est également, pas capillarité et par métaphore, d’autres personnages en même temps, ainsi que la vision d’un personnage par un auteur.
C’est peut-être l’exercice qui me plaît plus que le genre lui-même, je ne sais pas, mais bon, j’ai d’excellents souvenirs de Tucker, par exemple, que je place au sommet du genre. Mais j’ai également revu récemment Ray et Tina, et j’ai adoré (Ray, je l’avais vu plusieurs fois ces dernières années, j’aime beaucoup sa volonté de fuir toute aggiographie, et Tina, je ne l’avais pas vu depuis des années, et j’ai adoré le redécouvrir…).
Après, l’exercice prend mille formes. On couvre la vie entière d’un personnage (Tina), on prend deux périodes et on les télescope (Ray), ou alors on sélectionne un événement particulier qui sert de prisme à l’ensemble (Tucker, ou encore Ali, que j’aime également beaucoup).
Y a même des biopics cachées. Genre JFK, d’Oliver Stone, qui est pour l’essentiel une biopic de Garrison.
En BD, je suis assez client, même si j’apprécie quand l’exercice est court (et dans ce cas, j’aime bien l’approche “loupe”, avec un événement particulier de la vie du gars qui permet d’évoquer l’ensemble de son existence). Par exemple, y a deux albums écrits par Christophe Bec que j’aime beaucoup, c’est le Wadlow et le Guillaumet (ce dernier dessiné par Pat Dumas). J’aime beaucoup l’évocation du moment clé, qui éclaire l’ensemble du bonhomme, et j’aime aussi beaucoup l’écriture elliptique, tout en non dits. Torso, qui est en quelque sorte une biopic d’Elliot Ness, fonctionne sur des ressorts voisins (mais pas sur le côté elliptique, héhéhé…). Je caresse depuis longtemps l’idée d’écrire une biopic en BD, “à clé” ou pas, et je crois que c’est également la possibilité de jouer avec la forme BD (flash-backs, ellipses, narration off…) qui me tente. C’est en tout cas ce qui me plaît dans les films ou les BD que j’apprécie.

Jim

Je n’aime également pas les biopics. En revanche, j’ai beaucoup aimé Tina ! (pour Ray et Ali, je ne me souviens même pas de mon ressenti !)

ça va être d’une banalité affligeante ce que je vais dire mais c’est comme pour tous les genres de films: il y en a des bons et des mauvais.
j’avoue qu’avec Dahan ça ne m’inspire pas du tout pour le coup

Mais non … :smiley:

:wink:

Oui, je suis assez d’accord. Il y a seulement des genres auxquels on est davantage sensibles que d’autres, des genres qui éveillent plus de curiosité que d’autres. Pour ma part, un film de SF me verra me renseigner aussitôt, et un récit de fantasy faire un détour. Après, l’un comme l’autre, on n’est jamais à l’abri d’une surprise. Bonne ou mauvaise.

Pour ma part, je ne le connais pas assez pour avoir un avis bien arrêté. Je crois que je n’ai vu que La Môme. Et Ses Rivières Pourpres II, je n’en ai aucun souvenir, je ne sais pas si je l’ai vu.

Jim

Les Rivières Pourpres II, c’était très classique. Réalisation un peu épileptique, histoire assez banale … pas un grand souvenir !

Y’avait des trucs très cons dans “les Rivières Pourpres 2”, si je ne confonds pas. Comme ces moines en robe de bure qui traînent dans des rayons de supermarché entre deux rouleaux de sopalin.
Comme dans “Hot Fuzz” sauf que là c’était pour rire…

Ah oui, c’est vrai ! Et c’était la mode des Yamakasi aussi !

Ouais. Des moines qui se prennent pour des yamakasi, que demande le peuple ? :wink:

Je crois me souvenir aussi que Dahan avait réalisé une adaptation du “Petit Poucet” il y a une bonne quinzaine d’années, qui n’a pas très bonne réputation non plus (mais j’ai pas vu).