GREEN LANTERN #1-2 (Geoffrey Thorne / Dexter Soy)

A Guardian of the Universe lies dead, and the universe teeters on the brink of war. As the summit of the United Planets and the Green Lantern Corps falls into chaos, an even bigger threat looms. With John Stewart reassigned to the role of an ambassador, a surprise appearance by one of the newest Green Lanterns may be all that stands between the Corps and oblivion.

(Spoiler: it’s Far Sector’s Jo Mullein.)

Listen to the latest episode of our weekly comics podcast!

Green Lantern (2021-) #2

Written by Geoffrey Thorne
Pencils Marco Santucci, Dexter Soy
Inks Marco Santucci, Dexter Soy
Colored by Alex Sinclair
Cover by Bernard Chang, Alex Sinclair
Release Date : May 4, 2021

Brutal.
Geoffrey Thorne livre un #2 très dense, très intense, qui ne cesse d’accumuler les rebondissements jusqu’à un final terrible.
Il y a presque « trop » de choses, mais la conclusion acte finalement le projet de l’auteur : se débarrasser du Green Lantern Corps, pour ne garder que la GL de Far Sector et Teen Lantern, avec Simon Baz blessé.
Et il y arrive !
On découvre en effet l’enterrement du Gardien tué à la fin du #1, avec également les Gardiens qui actent leur intégration aux Planètes Unies en « cédant » de nombreux secteurs aux Casques Bleus cosmiques. Les GL sont soit dispatchés sur d’autres mondes, soit assignés à une « quête », où 1.000 Lanterns vont dans les secteurs obscurs pour découvrir ce qu’il s’y passe. Avec John Stewart à leur tête.
L’ensemble a un côté Star Trek très agréable, avec notamment un point sur des mondes-clés qui peuvent « tout » changer, dont la Terre qui est le foyer des héros. Geoffrey Thorne doit une explication aux nombreux GL terriens, et c’est pertinent.
Mais le scénariste enchaîne surtout avec l’explosion de la batterie centrale, qui provoque un génocide sur Oa ! Le choc est total, est la GL de Far Sector vient découvrir les décombres avec Teen Lantern qui a vaguement protégé Simon du choc avec l’énergie de son étrange gant.
Quel final. Geoffrey Thorne tape très fort et très dur pour aboutir à son projet, son casting resserré, qui correspond grosso-modo aux événements de Future State avec des GL sans anneaux mais je ne pensais pas que ça irait si vite… et si fort, encore une fois !
L’épisode est dense mais fluide, la géopolitique est bien fichue, les idées sont bonnes et les surprises sont totales. Dexter Soy livre des planches correctes, Marco Santucci propose un style rond et clair que je préfère avec de très belles images.

Bigre, quel choc, quand même. Je partais avec l’idée de lâcher la série après un #1 moyen, maintenant je suis bien accroché !

Ah le salaud, il donne envie et pas qu’un peu.