GREEN LANTERN : ORIGINES SECRÈTES (Geoff Johns / Ivan Reis)

Un petit post pour Cooga Kunein, et aussi pour tous les autres qui voudraient mettre le nez dans l’univers de Green Lantern.
Je ne peux que conseiller aux curieux de se concentrer sur la collection Geoff Johns Présente Green Lantern, chez Urban Comics, parce qu’elle a plusieurs avantages, dont le premier est de présenter l’intégrale de la série récente de Green Lantern, dans l’ordre et avec un bel écrin. Donc, en gros, si on veut suivre la série, c’est le moment où jamais (d’autant qu’elle bénéficie d’une retraduction de qualité).
Ceci dit, je sais qu’il y en a parmi vous qui sont impatients, donc si vous voulez connaître les origines de Hal Jordan, et avoir des détails sur des événements et des personnages qui auront leur importance par la suite, Ces “Origines secrètes” peuvent s’avérer une bonne lecture, d’autant qu’Ivan Reis au dessin, c’est magnifique. C’est encore disponible en librairies, donc jetez-y un œil.
(Moi, personnellement, je ne raffole pas des scénarios de Johns et je trouve son exploitation des idées d’Alan Moore assez maladroite, mais bon, si on veut découvrir, c’est une bonne entrée, je crois…)

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51dRQlSbPLL.SS500.jpg

[quote=“Amazon”]Présentation de l’éditeur
Dans un univers aussi vaste que mystérieux, une force aussi petite que puissante est en place depuis des siècles : des protecteurs de la paix et de la justice appelés Green Lantern Corps, une confrérie de guerriers qui a juré de maintenir l’ordre intergalactique, et dont chaque membre porte un anneau lui conférant des super-pouvoirs. Mais quand un ennemi du nom de Parallax menace de rompre l’équilibre entre les forces de l’univers, leur destin et celui de la Terre repose sur leur dernière recrue, le premier humain jamais choisi : Hal Jordan. Hal est un pilote d’essai talentueux et imprudent, mais les Green Lanterns ont un peu de respect pour les humains, qui n’ont jamais exploité les pouvoirs infinis de l’anneau auparavant. Hal est clairement la pièce manquante du puzzle et il possède, en plus de sa détermination et de sa volonté, une chose qu’aucun des autres membres n’a jamais eu : son humanité. Soutenu par son amour d’enfance, le pilote Carol Ferris, Hal doit rapidement maîtriser ses nouveaux pouvoirs et vaincre ses peurs, pour prouver qu’il n’est pas que la clé pour vaincre Parallax… mais peut-être le plus grand Green Lantern de tous les temps.

Broché: 140 pages
Editeur : Panini Comics (17 août 2011)
Collection : America’s Best Comics
Langue : Français
ISBN-10: 2809421048
ISBN-13: 978-2809421040[/quote]

Jim

[quote=“n.nemo”]Dans l’historiette de Moore, la prophétie de la cinquième inversions comme quoi abin trouverait la mort du fait de la defaillance de son anneau pousse ce dernier à se reposer de moins en moins sur son anneau en utilisant notamment un vaisseau pour ses déplacements. Arrivant sur terre il est pris dans des radiations jaunes qui provoquent la défaillance du vaisseau et qui jaune empechent abin de se sauver du crache grâce à son anneau.

La prophétie auto-réalisatrice n’est pas une idée nouvelle, mais sa dimension implacable est particulièrement bien rendu dans l’épisode, puisque Abin a le temps de se rendre compte du fait que tout est joué, déjà joué et que c’est lui qui a joué contre lui même, le laissant spectateur impuissant d’une fin qu’il ne doit qu’à lui même.

Dans la relecture de Johns, si Abin a fait également le choix de se déplacer en vaisseau, lorsqu’il aborde la terre il est en compagnie de atrocitus et c’est les paroles de ce dernier qui font douté Abin. Du coup Atrocitus se libere et saccage le vaisseau qui menace alors de s’écraser sur une ville. Abin se sacrifie donc pour que le vaisseau se crash dans le désert, au final sa mort n’a pas été provoquée par la prophétie et Abin n’a rien a regretter puisqu’il meurt en héros. Très décevant[/quote]

Bah ouaip, en même temps, pour qui connaît l’histoire de Moore (traduite dans l’anthologie DC), c’est assez évident.
Mais Nemo l’explique vraiment très bien.
Et c’est un reproche supplémentaire que je fais à Johns : il reprend plein d’idées à tout le monde, ce qui est le propre du feuilleton certes, mais il les essore jusqu’à la dernière goutte, et il les réécrit au point de les dénaturer. Sans compter qu’il fait traîner l’ensemble des séries sur ces idées-là, ce qui donne des récits répétitifs qui n’avancent pas.
Le reboot de Green Lantern semble indiquer qu’il va remuer un peu tout ça (changement de statu quo pour le héros) et ranger quelques jouets (faire le point sur les Yellow Lantern…), mais on peut craindre qu’il revienne très vite, hélas, à des récits répétitifs où rien n’avance.

Jim

Je me suis laissé tenter par Geoff Johns Présente Green Lantern, et j’ai lu quelques dizaines de pages, et pour le moment j’accroche totalement. J’attends l’occasion de m’y plonger davantage, mais en tout cas, je ne pense pas être déçu car Green Lantern figure parmi mes personnages préférés.

Pour les Origines Secrètes, je suis tombé dessus, mais je ne l’ai pas encore pris. Il n’est pas très cher, donc j’essayerai de me le prendre un de ces quatre.

Merci à toi Jim ! :wink:

Moi, je suis pas super fan de Johns en général ni de sa reprise de Green Lantern en particulier.
Mais si cette collection redonne de la visibilité au personnage, alors tant mieux.

Soit ça, soit tu attends que la collection Geoff Johns Présente Green Lantern avance : parce que “Origines secrètes” fait partie de cette série, donc sera tôt ou tard réédité dans la collection.

De rien : si ça peut dépanner, tant mieux.
:wink:

Jim