GRIZZLY SHARK (Ryan Ottley)

Palier 225% dépassé.
Il reste 1 semaine

1 « J'aime »

Palier 250 dépassé.
Dernier week end.

Dernier jour (266%)

J’ai reçu le mien.
Je pensais qu’il attendrait sa bouteille pour arriver, mais, a priori, il y aura deux envois séparés.

Bon, il n’y a plus qu’à le lire, maintenant !

Tori.

Tu as reçu une alerte au préalable pour te dire qu’un colis est en cours d’acheminement ?

Non (quand ça passait par Mondial Relay, j’en avais, mais maintenant que c’est par Chronopost, ce n’est plus le cas).

Tori.

Ok. Donc demain ou après-demain sûrement pour moi.

Reçue hier. Accompagnée de deux sous-bocks et très bien protégée.
Je ne sais pas à quelle occasion je l’ouvrirai, mais il ne faut pas que je tarde trop : elle se périme au printemps (l’huile d’olive, c’est délicat… Mais si je l’abrite de la chaleur et de la lumière, ça devrait aller).
En tout cas, je ne regrette pas d’avoir choisi cette contrepartie !

Tori.

Tu nous en diras plus sur le goût ! :grin::wink:

Mon Road to Halloween reprend …

Bon, c’est très con. Et je pense que cela n’a pas plus d’ambition.
Et Ottley a quand même réussi à tenir trois épisodes, qui est, dans la grande folie qu’est ce truc, assez cohérent (si ce n’est que si le requin ne peut plus « respirer » sous l’eau, comment se fait-ce que le grizzli puisse respirer sur terre).
Donc, le personnage principal n’est pas le requin, mais une famille assez frappée, dans la région des perso de Massacre à la Tronçonneuse, avec pas mal de forêts quand même (parce que le requin montre son aileron au milieu des fourrés. Donc, y a des situations grignotages rigolotes, mais ça ne va pas plus loin.
C’est volontairement assez absurde, mais c’est le concept qui le veut.

Je ne sais pas si j’ai aimé, mais ça m’a détendu. Sans surprise, lecture hyper facile.

A noter que le traducteur s’est fait plaisir au détour d’une bulle, mais qu’est-ce que ça s’y prête !

Oui.

C’est exactement ça. J’ai bien ri tant c’est absurde.