H1 : IGNITED #1 (Mark Waid, Kwansa Osajyefo / Phil Briones)

Une petite brève, que je laisse aux plus renseignés que moi de compléter, mais tout porte à croire que Fabrice Sapolsky (notamment aux commandes de la revue Comic Box pendant plusieurs années, mais aussi scénariste), devenu “Senior Editor” pour l’éditeur américain Humanoids (la filiale (?) américaine) des Humanoïdes Associés (qu’on ne présente plus), avec l’aide de Mark Waid (“Director of Creative Development”) et de John Cassaday (“Chief Creative Officer”) va lancer un univers partagé sous le label “H1”.

Il s’agira, dès l’été prochain, de commercialiser trois séries à suivre de comics de super-héros, ou presque :

Plus trois mini-séries :

Source [Pour en savoir +]

Pour les francophones [Pour en savoir +]

Ah merci, Artie. Avec ce week-end chargé du New York Comic Con, je n’avais pas encore eu le temps de m’occuper de cette annonce des Humanos…

C’est intéressant, en tout cas. L’ami Fabrice, il y a déjà genre onze mois, m’avait dit qu’il avait trouvé une structure avec de l’ambition et des moyens, et semblait préparer de grosses choses. C’est cool de voir tout ça déboucher. Hâte d’en savoir plus.

Jim

Jolis pitchs.

La sortie du #1 de Ignited, la première série de l’univers H1, est prévue pour le 5 juin.

IGNITED

WRITTEN BY MARK WAID & KWANZA OSAJEFYO
ART BY PHIL BRIONES

It was supposed to be the perfect end to the school year, a beautiful start to summer. But it turned into a nightmare for the kids of Phoenix Academy High School. Now, only a few months later, they’re expected to get back to their studies, but nothing will ever be the same. Especially for six of them whose newly acquired superpowers won’t be enough to restore balance to their world. Now the choice is in their hands. Will they fight for order…or surrender to chaos?

Le site de l’éditeur : https://www.humanoids.com/y_page/pageShow/id/31

Un titre édité par Fabrice Sapolsky.

Jim

Interview de Mark Waid et Fabrice Giger :

Jim

Les pages du FCBD 2019 :

Merci, Artie !

Ça équivaut au poste d’éditeur*, non ?

*dans ma compréhension du truc, publisher = éditeur & editor = superviseur

C’est plus complexe que ça, l’éditeur étant le patron de la maison d’édition. Disons qu’ici, il est directeur éditorial. Et l’editor, oui, c’est un responsable éditorial, voire un directeur de collection.

Jim

c’était pas déjà le cas ?

Oui, je croyais aussi.

Non, c’était Fabrice Sapolsky, le directeur éditorial. Et Waid était « directeur du développement créatif ».

Jim

Oki merci Jim

Oh, je n’ai aucun mérite, j’ai seulement survolé les articles mis en lien.
Et c’est clair que les Américains, en plus d’avoir des faux-amis dans la description des postes, aiment bien multiplier les appellations.

Jim