HAWKEYE (Disney +)

Qui plus est, Raimi adapte le Spider-Man de Stan Lee. Le diptyque suivant adapte la version « ultimate ». Ça définit les deux orientations.

Jim

Oui.

La gwen de amazing n a pas de vie spécifiquement à elle. C est sa relation à gzrfield qui la définit.

Mj de raimi a ses propres histoires et problèmes indépendamment de parker.

Donc pro actif ? C est très vite dit.

1 « J'aime »

La différence, c’est qu’entretemps, les scénaristes ont appris à composer avec de nombreux personnages. Ça a vraiment commencé avec Civil War, et avec quelle efficacité.
Dans Spider-Man 3, le sentiment de trop plein vient d’une mauvaise gestion de l’écriture.

Ouais enfin les films avec des groupes ça date pas de 15 ans.

Je n ai aucune sensation de trop plein dans le 3.

Je fais l hypothèse que c est le changement de statut quo à l intérieur du film (par ex : harry se souvient, oublie, se souvient de nouveau) qui peut susciter ce ressenti.

Ces changements je les ai vu comme l intégration du côté seriel super héroïque à l intérieur même du film, ce que j ai fort apprécié pour ma part.

1 « J'aime »

Big up à ça (avec Costner dans le rôle du macchabée) :

2H53DXvnDSCbuN3PlD0MhvPBtWLagJ_large

Je ne suis pas sûr.
Je pense, aussi, que le trouble peut venir de trois menaces « autonomes », indépendantes entre elles.
Harry est l’héritier du super-vilain du premier film.
Sandman est un retcon du premier film, mais sans lien avec le Bouffon Vert.
Venom est tout nouveau ici.

Ces trois super-vilains ne sont pas liés. Deux s’allient, mais c’est un concours de circonstances, tellement ils n’ont rien en commun hormis une haine du Tisseur (et une haine différente, d’ailleurs).

Captain America : Civil War a plusieurs personnages, dont des nouveaux, mais il n’y a finalement « que » Black Panther et Zemo qui doivent être vraiment présentés.
Zemo est l’héritage du précédent film de groupe (Avengers : Age of Ultron) et Black Panther a du temps pour être présenté. Tous ces personnages se lient aussi suite aux deux événements initiaux du film : l’erreur des New Avengers en Afrique, l’explosion du sommet diplomatique.
En… quoi, 15 à 20 minutes, tous les personnages sont liés ensemble et se regroupent car ils le peuvent.

Spider-Man 3 doit multiplier les scènes de solo pour chacun des trois super-vilains, puis des scènes de duo avec Spider-Man, avant enfin une réunion. Tardive.

Oui.
Mais l’écriture de groupes étendus - pas juste un petit groupe de 4 ou 5 personnages genre la A-Team - on peut dire que pour Marvel l’a particulièrement bossé.
Avant, je ne vois que l’adaptation du Seigneur des Anneaux comme proposition avancée du suivi d’un groupe de personnages (souvent séparés) comparable à Infinity War, par exemple.
Avec un travail sur les personnages, un souffle épique, etc.

Peut-être un peu plus.
Mais toujours dans la fluidité et la cohérence.

Tu oublies Spider-Man aussi. Certes, le personnage est connu des fans de comics, mais le film gère son intégration/sa redéfinition dans le MCU. Pas rien.

Il y a quand même une somme d’informations folle dans Civil War qui, pour moi, est sans doute le Marvel le plus abouti dans la veine « on assume un crossover de ouf au ciné ».

Le film ouvre la voie à Infinity War et au moins réussi Endgame.

1 « J'aime »

MV5BNmQ1MGQ2NjItNzVmOC00MmIwLWJjZTUtNGFlMmNjYWE2NjNkXkEyXkFqcGdeQXVyNjY1MTg4Mzc@.V1_FMjpg_UX1000

MV5BZDAzOTIzOWYtNGY3Yi00YjU5LWI2MTMtZmU1NzE2NTMwYzFiXkEyXkFqcGdeQXVyMTEyMjM2NDc2.V1_FMjpg_UX1000

MV5BYmY2NjQ5OTAtMGZmYS00ZTllLWI4YTctMjlhYjcyMjYzYWFhXkEyXkFqcGdeQXVyMTEyMjM2NDc2.V1_FMjpg_UX1000

MV5BZWY1ODgyNTMtZTJhMC00NDRjLWJhMjgtNGZjYjRkZDFkNmIxXkEyXkFqcGdeQXVyMTEyMjM2NDc2.V1_FMjpg_UX1000

Plus positif que la critique d’écran large.

Vraiment très chouette, ce démarrage. Comme je l’ai déjà dit ailleurs, j’aime le fait que chaque série Marvel ait son identité propre et après les aventures multiverselles de Loki et de What if ?, on repasse à quelque chose de plus ancré sur Terre, de plus urbain, ce qui colle bien aux deux héros (puisque le titre désigne à la fois Clint Barton et Kate Bishop) et à cette ambiance de fêtes. Car c’est bien une histoire de Noël, mais pas le genre d’histoire de Noël qui m’ennuie terriblement (et ça, il y en a beaucoup).
Le premier épisode de Hawkeye fonctionne bien en tant qu’origin story pour la version MCU de Kate Bishop, notamment grâce au dynamique pré-générique qui ramène à l’invasion des Chitauri et au générique animée qui détaille le parcours de la jeune femme pour devenir la meilleure dans tous les domaines. Hailee Steinfeld confère toute son énergie à Kate Bishop et elle est un choix de casting judicieux, aussi bien dans les scènes d’action punchy que dans ses interactions avec Vera Farmiga, Tony Dalton (qui campe un Duquesne…loin du Swordsman que les vieux lecteurs connaissent…qui se révèle au fur et à mesure moins superficiel que sa première apparition le laissait supposer) et Jeremy Renner.
Ce dernier a l’occasion de montrer de nouvelles facettes de son personnage. Clint est fatigué, toujours hanté par ses actions en tant que Ronin pendant l’Eclipse et par la mort de sa meilleure amie. Il tente de passer du bon temps avec ses enfants avant Noël, notamment en allant voir une comédie musicale sur les Avengers…ce qui n’était pas une si bonne idée que ça (mais le passage est très fun). Il ne se doutait pas qu’il allait aussi devoir s’occuper d’une « fille spirituelle ».
La dynamique entre les deux archers, qui doivent apprendre rapidement à se connaître et à se faire confiance, est bonne. L’histoire intègre bien les références au comics. Celles de la série de Matt Fraction et David Aja sont les plus évidentes, même si je ne l’ai toujours pas lue entièrement (ces neuneus de la Mafia des Survêts, ce bon toutou amateur de pizzas…), et il y a aussi les problèmes de pertes d’audition de Clint reliées ici à son statut de « super-héros sans super-pouvoirs ».
Le ton est léger, les héros sont attachants, les épisodes sont rythmés…du bon divertissement marvellien !

Je te rejoins Doc. Un beau dynamique duo qui se profile.

J’ai regardé hier soir les deux premiers et je rejoins l’avis du doc aussi. Ca fonctionne très bien un bon buddie movie et comme on en voit plus très souvent c’est super agréable.

Pareil que les avis du dessus et un mea culpa concernant l’actrice qui incarne Kate Bishop et dont j’avais eu des réserves au moment de son annonce.

Comme Doc, j’ai trouvé ça très feel good, très sympa à mater.

Un bon divertissement familial, on a adoré tous les 4.
J’adore l’origin-story de Kate, le raccrochement à Avengers est génial !

Montrer le vieillissement de Clint est une très bonne idée. Mine de rien, il a effectivement ramassé.

Et les scènes de la comédie musicale et du JDRGN sont savoureuses.