HAWKMOON t.1 (Jérôme Legris / Benoît Dellac / Didier Poli, d'après Michael Moorcock)

Hawkmoon - Tome 01: Le Joyau noir

L’Empire étend son ombre.

Les Granbretons… ce nom résonne depuis des décennies dans tous les territoires d’une Europe dévastée. Après la chute des derniers grands Etats, le Roi-Empereur dégénéré et ses armées exercent une domination sans partage sur le Vieux Continent. Si le Ténébreux Empire continue d’étendre son pouvoir dans ce monde post-apocalyptique, bientôt nul ne pourra guider les nations de l’Europe vers la liberté. Même la puissante cité de Köln, dernier bastion de la résistance, vient de céder sous les coups de l’ennemi. Son seigneur, le duc Dorian Hawkmoon, victime d’une infâme manipulation technologique dans les noires prisons de Londra pourra-t-il continuer le combat dans l’ombre ? L’unique espoir réside désormais dans le royaume isolé de Kamarg, dirigé par le légendaire comte Airain…
Après Elric, voici l’adaptation de l’autre grande saga de fantasy de Michael Moorcock, une œuvre sombre, mâtinée de science primitive et de magie futuriste. Cycle épique et inclassable par son mélange de références, Hawkmoon est aussi le récit d’une vengeance terrible que Jérôme Le Gris et Benoît Dellac magnifient avec la complicité de Didier Poli. Ils redonnent à cette œuvre magistrale un souffle d’une troublante modernité.

  • Éditeur ‏ : ‎ Glénat BD (7 septembre 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 56 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2344027890
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2344027899
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 649 g

pile poil en meme temps que la sortie du jdr

Ah, il y a un jeu ?

Jim

Jérôme Le Gris est un auteur de bande dessinée. En 2011, il signe son premier album Horacio d’Alba, avec Nicolas Siner, puis Malicorne, avec Rémi Bezançon et Timothée Montaigne. En 2019, il écrit Serpent Dieu, une épopée viking dessinée par Benoit Dellac. Il enchaîne en 2021 avec Les Âges Perdus, une saga rétro-apocalyptique avec Didier Poli. Réside à Paris.

Benoît Dellac est né en 1982, dans un petit village près de Toulouse. Pendant son enfance, son imagination est bercée par Tintin, Astérix, Les Schtroumpfs, comme beaucoup d’autres auteurs de BD ! Puis à l’âge de 11 ans, il tombe sur son premier comics dans le grenier. Il découvre le mensuel « Strange » avec ces histoires de Spiderman ou bien encore Iron Man et les Vengeurs… Depuis ce jour, ce plaisir de lire des comics continue. La vie continue et son rêve de faire de la BD grandit toujours, mais paraît inaccessible…

En 2004, il fait son entrée dans l’Ecole Pivaut à Nantes. Après deux ans et demi de cours, il arrête le cursus en cours pour se lancer dans des projets divers. En 2008, il rencontre Thierry Gloris grâce à un ami et collègue, Jean-Paul Bordier (dessinateur de Souvenir d’un Elficologue). De cette rencontre naîtra Missi Dominici (aux éditions Vents d’Ouest), sa première BD et ses premiers pas dans le monde de la bande dessinée.

En avril 2009, il est contacté par Nicolas Jarry qui lui propose de mettre en scène l’œuvre de Roger Zelazny, Les Princes d’ambre. Ne connaissant pas encore cette œuvre, il est intrigué et se plonge dans cet univers si particulier : le voici aux commandes d’une nouvelle aventure !

Aprés avoir conclu la trilogie Missi Dominici, il a eu la chance d’avoir une proposition de Fred Blanchard. Et depuis 2011, il travaille avec Jean-Pierre Pecau au scénario sur un one-shot aux éditions Delcourt.

Didier Poli est né à Lyon en 1971. Après des études supérieures en arts appliqués à Émile Cohl puis au CFT Gobelins, il travaille à la fin des années 1990 pour différents studios d’animation dont le studio Disney sur les productions de Tarzan et Kuzco. Il devient directeur artistique dans diverses sociétés de jeux vidéo et notamment pour Kalisto Entertainment en 2001, où il rencontre Manuel Bichebois et commence à dessiner L’Enfant de l’orage. Il continue, en parallèle de la bande dessinée, à travailler régulièrement dans le dessin animé et le jeu comme designer et storyboarder. Dider Poli a reçu en 2004, au festival de Nîmes, le prix « Sanglier de bronze » récompensant les jeunes talents. En 2010, il revient aux origines de la série Neige de Didier Convard, avec Jean-Baptiste Hostache à ses côtés au dessin, et Éric Adam en tant que coscénariste. Le premier tome de Neige Fondation sort en 2010. L’année suivante, les deux premiers volumes de l’adaptation du Petit Prince de Saint-Exupéry en BD sont publiés, Didier Poli en est le directeur artistique. À partir de 2013, il participe au dessin de la série Elric. Depuis il travaille la plupart du temps en tant que storyboarder chez Glénat et notamment dans la collection « La Sagesse des Mythes » dirigée par Luc Ferry. Réside en Ile-de-France.

sortira lui aussi en septembre. Création francaise

Impressionnant, le financement.

Jim

Financé en moins de 15 minutes !
Alors que l’objectif était tout de même de 15000€…

Tori.

Et le resulat qui en resulte, via les premiers pdf reçus, est impressionant;

Tant mieux, alors !

Jim

Avec la couleur :

Benoît Dellac sur BDGest :

Le tome 1 arrive dans moins d’un mois et pour vous faire patienter, voici une nouvelle présentation de personnages : L’empereur Huon dans son palais ;)
Belle découverte et à très vite !!! :-D

Jim

Quelques pages :

Jim