HERO CORP t.1-3 (Simon Astier / Collectif)

image

Histoire : Montréal 1983.
Cela fait la Une de tous les journaux. Captain Québec, le héros national, a été arrêté! Des émeutes se répandent comme une traînée de poudre. La ville va tomber, puis ce sera au tour du pays, ce n’est qu’une question de jours.
Le terrifiant The Lord rallie les laissés pour compte, les malfrats, et maintenant les super-héros déçus par le système et pervertis par l’argent facile.
Les dernières ligues de héros encore intègres doivent oublier leurs rivalités et s’unir pour combattre. C’est à l’armée à qui revient le rôle d’arbitre, elle veut fonder Hero Corp, une agence gouvernementale au service des citoyens. Quel sera le prix à payer pour un projet de cette envergure ? Qui croit encore que la paix est possible ?
Tapie dans l’ombre, une créature à la puissance dévastatrice observe la fin d’une ère. Elle attend son heure. Ses disciples sont prêts.

Date de parution 23/01/2013
EAN 978-2302023468
ISBN 2302023463
Format 17,90 x 26,90 x 1,20 cm
Poids du produit 0,48 Kg
Prix : 17,95€

Un tome 2 qui explore toujours la légende avec 4 histoires courtes, chapitrées par des pages bonus absurdes.
On apprendra comment Karin, un jeune ado fan de sciences naturelles est devenu le grand Captain Sports Extrêmes. Comment Jean Mi Cheng est devenu joueur de handball le jour, et justicier, la nuit.
On apprendra également comment le gouvernement canadien a essayé de contrer la déferlante des super-héros américains en lançant une opération ultra secrète d’espionnage industriel.
Enfin, la dernière histoire nous enverra dans le futur. Un futur où le Maire du village est devenu président des États-Unis, où Jennifer a son show télé, où John et Klaus travaillent en binôme, où Stan a rejoint les 4 Fantastiques (qui n’arriveront pas à s’appeler les 5 Fantastiques pour des raisons juridiques), et où Burt, devenu un dangereux criminel s’échappe de l’asile pour se venger de ses anciens amis.

Claudine n’aime pas trop la discipline et tue ses professeurs. Sa mère prend alors la décision de l’inscrire dans une école disons… plus adaptée. Mais qu’a pu faire Doug, le détecteur de mensonge

tout raide, pour se retrouver au village ? Mc Kormack le téléporteur est immortel. Il se l’est joué moyenâgeux avant de diriger l’agence Hero Corp…

Faudrait que je retrouve mon avis du tome 1, mais voici ce que je disais pour le tome 2 :

Deux épisodes qui racontent les origines de deux perso, un autre qui revient avant la première saison et un autre qui joue avec les prémonitions de Kyle (et au regard de la saison 4, ça n’est pas très crédible, sauf la toute fin). Plutôt assez bien écrits et très plaisants, d’autant plus qu’ils sont très jolis (par Créty, Louis et Duarte !

Hero Corp, j’ai jamais pu. Pourtant je pensais que ça aurait pu me plaire vu le sujet, mais j’ai tenu deux ou trois épisodes et j’ai lâché, ça m’ennuyait. C’est comme Kaamelott pour rester dans la famille Astier, ça n’a jamais fonctionné sur moi…

Ah tiens.
Moi, je suis très client.
Et Hero Corp, il y a une construction sur le long terme. Le début, c’est un peu chiant et répétitif, mais quand les enjeux s’installent, c’est très chouette.
Faut de la patience.
Moi, le truc que j’ai failli lâcher très vite, c’est Le Visiteur du futur. Je crois que ce genre de formats, plus la dimension humoristique / parodique inévitable en France, ça demande de la patience avant que les univers s’installent.

Jim