Hero - Manhwa

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

je trouve que ce manga à une grosse ressemblance à over bleed.Donc je n’ai pas eu de surprises T^T
la fin du tome rajoute aux genres du manga du policier.Je ne pense pas, prendre la suite…

Très bon premier tome.
Ensuite, concernant la ressemblance avec Over Bleed, ce dernier est le premier à être blâmer, puisque le manhwa hero existe depuis plus longtemps que Over Bleed.

Wait and see, on verra bien ce qui se passera dans le tome 2, pour voir si la ressemblance avec over bleed est toujours présente. Personnellement, ça me dérange pas plus que ça, Hero est tout de même différent sur pas mal de points.

Lol ? C’est pas une blague ; vous voyez vraiment une ressemblance avec Over Bleed …? Bah dis-donc…

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Bon premier Tome. Très propre graphiquement et réalisé. Par-contre je ne vois pas du tous la ressemble avec Over Bleed je possède les deux série, les deux personnages non rien en commun sauf la baston mais on peux pas dire qu’il se ressemble pour sa :).

Enfin vivement la suite !!!

Je suis d’accord avec les avis du dessus, un scénario qui n’est qu’un prétexte à la baston. Par contre des graphismes magnifies, les scènes de combats sont hallucinantes. Sinon je comprends pas le rapport avec Over Bleed.

Den d Ice, je ne pense pas que ce soit Sungjin sur la converture, mais Da-mi justement. D’ailleurs l’image qui a servi de couverture est dans le bouquin… c’était juste une petite parenthèse ^^.

On pourrait dire qu’il s’agit d’un manga/manhwa de baston d’école (et de rue) de plus mais la mise en scène des combats ainsi que le trait maîtrisé de l’auteur lui donne un petit plus que j’ai apprécié. Il est juste dommage que le dessinateur passe trop souvent d’un style de dessin à un autre (du “comique” au sérieux"), ce qui casse un peu le rythme.
Le scénario n’est pas des plus original, c’est vrai, mais il aborde un point de vue que je n’avais encore jamais rencontré jusqu’à maintenant. Dans les autres oeuvres, les gangs sont toujours vus comme des groupes qui ne font que nuire aux autres élèves de leur lycée ; ici ils sont également vus comme un groupe de défense contre ceux des autres lycées. Pour arrêter cette violence il faudrait que chaque établissement “élimine” son iljin, ce qui s’avère très compliqué, du coup on entre dans une spirale infernale.