HEROES REBORN : MARVEL DOUBLE ACTION (Tim Seeley / Dan Jurgens)

Il y a des années, Nighthawk et son fidèle partenaire le Faucon faisaient régner la justice dans les rues de Washington D.C…mais tout a changé la nuit où Sam Wilson est mort !

Le one-shot Heroes Reborn : Marvel Double Action, par Tim Seeley et Dan Jurgens, sortira en juin.

heroes-reborn-sam-wilson-died-one-shot

HEROES REBORN: MARVEL DOUBLE ACTION #1

  • TIM SEELEY (W) • DAN JURGENS (A) • COVER BY DAVE JOHNSON
  • A TALE FROM THE SQUADRON’S PAST!
  • Years ago, Nighthawk and his trusted partner, the Falcon, patrolled the streets of Washington, DC, from the vile criminals that lurked in the dark. But that all changed one fateful night… Re-presenting for the first time ever: the Night Sam Wilson died!
1 « J'aime »

Tim Seeley :

« I grew up on the Squadron Supreme maxi-series Marvel put out in the 80s. It was my Watchmen before I was old enough to read Watchmen. What Jason has created here takes a lot of those themes and updates them for 2021, while reaching back and creating new stories out of Marvel history. I get to dive into the 1970 with Dan Jurgens and tell a new/old tale of Nighthawk that I think will shock and wow fans. »

Je trouve ça franchement rigolo.

Aperçu :

RTyoVPyukaV3UqYTdNNtAj-1366-80

VStnXaaTFJjcxUCWZBop6o-1366-80

bnzttuDmDVpbj29SnNKmQ3-1366-80

Ça me donne envie, pour l’instant.

Tori.

hrmarvel1a

HEROES REBORN: MARVEL DOUBLE ACTION #1

Written by: Tim Seeley.

Art by: Dan Jurgens.

Covers by: Dave Johnson, Annie Wu.

Description: A tale from the Squadron’s past! Years ago, Nighthawk and his trusted partner, the Falcon, patrolled the streets of Washington, DC, from the vile criminals that lurked in the dark. But that all changed one fateful night… Re-presenting for the first time ever: the Night Sam Wilson Died!

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: June 2.

hrmarvel11

hrmarvel12

Ah, c’est quand même bien sympa’.
Marvel assume clairement le principe d’un faux « vieux épisode », ici situé dans les années 70. On y retrouve le dessin (super prestation de Dan Jurgens), les couleurs, les bulles de pensées, les résumés / explications régulières, le scénario « massif » et les thèmes de l’époque. L’hommage confirme le triple-lien Batman/Nighthawk/Spider-Man, avec ici la reprise des éléments d’un Harry Osborn drogué, d’un Norman amnésique qui retrouve la mémoire et s’acharne non pas sur Gwen Stacy mais Faucon.
Nighthawk est bien écrit, même si très « positif et gentil », loin des abus patriotiques vus jusque-là dans Heroes Reborn. Tim Seeley gère bien le rythme, les clins d’oeil et références sont bonnes, et la mort de Faucon est très bien pensée : The Goblin le jette par le fameux pont de New York, ses ailes sont endommagées ; Nighthawk le rattrape avec son filin mais, la nuit étant venue, son mouvement pour relever Faucon est fait avec sa super-force nocturne… et la nuque se rompt sous le choc.
La référence est bonne, le récit est efficace et agréable.

Une réussite, complète.