HILLBILLY #1 (Eric Powell)

En 2014, Eric Powell est revenu aux comics avec ferveur, d’abord en racontant la conclusion (!) des aventures de sa célèbre créature à travers The Goon : Occasion of Revenge et The Goon : Once Upon a Hard Time ; puis en tentant l’expérience chez d’autres éditeurs comme Boom! Studios (Big Trouble in Little China) et Image Comics (Big Man Plans).

Une expérience qui lui bénéficiera en 2016 puisque l’artiste a décidé d’étendre la structure de son label indépendant Albatross Funnybooks sous la forme d’une maison d’édition à temps complet*.

Dans un premier temps, Powell proposera deux projets entièrement réalisés par ses soins :

https://imagizer.imageshack.us/v2/619x940q90/923/IlK3e1.jpg

Il y aura la mini-série Hillbilly en 12 numéros que l’auteur qualifie de porte-étendard d’Albatross Funnybooks. Elle est décrite par le site* Nerdist *comme une histoire de “Fantasy” impliquant les péquenauds des hautes montagnes appalachiennes.

L’artiste se laisse les latitudes pour continuer la série en s’associant à un autre dessinateur une fois la première année passée.

https://imagizer.imageshack.us/v2/604x940q90/922/4EXyd2.jpg

Dans les tuyaux depuis 2010, le deuxième projet n’est rien d’autre que la suite de l’irrévérencieux Satan’s Sodomy Baby qui fut vendu sous emballage, censure oblige, dans les librairies spécialisées.

L’histoire racontait les tribulations d’un bébé Satan né des papouilles viriles entre son papa et un fermier particulièrement amoureux de ses cochons. L’histoire se terminait avec la réintroduction du poussin dans le ventre du géniteur à grand coup de maillet.

Comme pour sa grande sœur, Satan’s Sodomy Baby II sera proposé exclusivement en librairie et en quantité limitée sans aucune réédition prévue.

Après quoi, Powell permettra à d’autres auteurs de la scène indépendante de venir s’amuser dans son antre.

En attendant, l’artiste devrait éclaircir le cas Chimichanga : Sorrow of the World’s Face.
Cette histoire devait paraitre chez Dark Horse l’été dernier avec la participation de l’artiste Stephanie Buscema (la petite fille de).

Quant au Goonivers**, il restera dans le giron de l’éditeur Dark Horse qui l’a si bien accueilli 16 ans auparavant. L’artiste annonce même une nouvelle mini-série dérivée consacrée aux Seigneurs de la Misère. Voilà de quoi rassurer les fans de la première heure.

Pour les retardataires, ils pourront apprécier l’humour débilitant d’Eric Powell avec Hillbilly et SSBII en février prochain.

[size=200]INTERVIEW D’ERIC POWELL[/size]

Lien
Le site de l’éditeur : thegoon.com/albatross.html
Le blog d’Eric Powell : eric-powell.blogspot.fr


[size=85]*Pour rappel, AF avait vu naitre le Goon en 2002 avant son déménagement chez Dark Horse, puis les récits Chimichanga et Pug Davis en 2010.
** Marque déposée par Comics-Sanctuary.[/size]

Voici les premières pages de Hillbilly #1 :

[size=150]INTERVIEW DE ERIC POWELL[/size]

Voici la couverture du cinquième numéro d’Hillbilly prévu pour octobre :