HISTOIRES DU TRANSPERCENEIGE (Nicolas Finet)

Discutez de Histoires du Transperceneige

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51kf46lEf5L.SX342.jpg

[quote=“Amazon”]Le parcours éditorial et cinématographique du Transperceneige est exactement à l’image de ce que raconte son scénario : une histoire de rescapés. Conçu dès le milieu des années 70, ce grand récit typique des angoisses de la fin du millénaire précédent a survécu contre toute attente à la disparition soudaine de son premier dessinateur (Alexis) puis à celle de son premier scénariste Jacques Lob, avant de renaître trente ans après sa première publication sous la forme d’une ambitieuse adaptation cinéma dont l’aboutissement, lui aussi, tient littéralement du miracle. C’est cette très étonnante saga à rebondissements, pleine de détours, de surprises et de coups de théâtre que retrace Nicolas Finet dans ces Histoires du Transperceneige. Nourri d’entretiens, de recherches et d’anecdotes souvent inédites, un grand livre illustré pour explorer et comprendre toutes les facettes, les recoins et les incarnations d’une oeuvre peu commune, en écho à la sortie sur les écrans du film Snowpiercer de Bong Joon-ho, à la fin de l’été, et de la publication de la trilogie de Rochette, Lob et Legrand sous la forme d’une intégrale.

Broché: 91 pages
Éditeur : Casterman (12 octobre 2013)
Langue : Français
ISBN-10: 2203050217
ISBN-13: 978-2203050211
Dimensions du produit: 29,4 x 23 x 1,4 cm[/quote]

Je suis en train de bouquiner le truc, et c’est pas mal. Déjà, ça commence en resituant le genre post-apo dans son expression “peur de la bombe”, ce qui est plutôt une bonne chose. Évocation de romans et de films importants, tout ça… Et évocation du courant post-apo dans la BD franco-belge des années 1970 (dont Simon du Fleuve, d’Auclair…). Très franco-franco-belge, tout ça, mais bon…
Ça continue avec l’évocation de la construction du projet, et notamment un spot sur la carrière de Jacques Lob. Cette mise en contexte est vraiment intéressante.

Après, l’obsession de l’auteur sur l’émergence d’une BD adulte est un peu agaçante, d’une part parce que la BD (franco-belge ou ailleurs) n’a pas attendu les années 1970 pour être adulte, d’autre part parce que “adulte” ne veut pas dire grand-chose (souvent, ça se limite de l’étalage de sexe et de violence, et à ce titre je trouve (À Suivre…) bien plus adulte que Métal Hurlant, par exemple), et enfin parce que ça ressemble quand même bougrement à une quête désespérée de légitimité, ce dont la BD n’a selon moi pas besoin.

Mais à part ce bémol, ça me semble, pour l’heure, un excellent bouquin.

[quote=“Jim Lainé”]Je signale la ressortie d’une intégrale, chez Casterman. Intégrale dont je me suis emparé lors de mon dernier passage chez mon libraire.

Bon, moi, mes souvenirs du Transperceneige sont super flous et très lointains. Et pour dire, je ne me souvenais plus qu’il y avait trois histoires. Je n’ai dû en lire qu’une seule. Et pour l’heure, ma relecture / redécouverte du truc n’est pas emballée. Je crois que mes souvenirs sont plus grands que ce que c’est en réalité. Et, petit détail qu’il faudra que je vérifie un jour, j’ai l’impression qu’ils ont refait le lettrage. Et si c’est bien le cas, l’entreprise est assez calamiteuse.[/quote]

J’ai vu un reportage sur le film, ce midi sur France 3, et les gars avaient pris le temps d’aller voir Rochette pour qu’il cause un peu du truc. Et il montre ses planches originales, où l’on voit bien que le lettrage est manuel. Très joli lettrage, d’ailleurs, si l’on en juge par les quelques images de ce sujet.
Et là, punaise, ça m’énerve : pourquoi enlever un beau lettrage manuel pour le remplacer par un lettrage informatique insipide et mal fagoté (pas équilibré, pas calé, avec une police sinistre et raide) ? Pour réparer quand c’est pas cassé ? C’est quoi, cette incompétence, ce manque de goût, cette absence de soin dès qu’il s’agit de la dimension technique ? C’est quoi, ce concours de la médiocrité qui étreint la BD hexagonale ? L’attention à la belle typographie est donc quelque chose qui a disparu dans nos contrées ?

Jim

La critique de Histoires du Transperceneige T.1 (simple - Casterman BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary