Honey Blood - Manga

Je reste un peu mitigée sur ce manga, quoique j’aie été agréablement surprise dans l’ensemble. Ce qui m’agace le plus, c’est le côté « shôjo de base », l’histoire d’amour pas du tout subtile, quelques stéréotypes, le fantastique moyennement bien inséré. Mais il y a de bons, voire très très bons points au niveau visuel. Tout d’abord, le graphisme est tout simplement ma-gni-fi-que : fin, détaillé, gracieux, élégant, avec beaucoup de traits et de nuances. Ensuite, la mise en page exploite à 100% les capacités de chevauchement et de débordement, ce qui rend un ensemble très esthétique tout en conservant toujours une lecture fluide et claire. Rien que pour son graphisme superbe et sa mise en page très poussée sur le plan visuel, lire ce manga un bonheur absolu. De plus, malgré une histoire assez basique, le rythme est très bon et mine de rien, on se pose pas mal de questions sur l’auteur des agressions sur les filles : ça paraît évident, mais d’un autre côté, ça le paraît trop et ça sent fort le piège. Tout n’est certainement pas si simple. Ce doute laisse planer un petit suspens assez chouette tout au long du tome, et ne trouvera pas encore sa résolution à la fin ce qui génère l’envie de lire la suite.

Tout d’abord, je ne comprends pas vraiment car la mangaka dans ses wild talks répète à plusieurs reprises que ce second tome serait le dernier, pourtant un troisième est annonce par l’éditeur dans la section « À paraître ». Je ne sais pas trop, donc, de quelles conditions de travail la mangaka a bénéficié, mais quoi qu’il en soit c’est une bonne chose que l’histoire se poursuive car plusieurs éléments restent en suspens dans ce tome et il aurait été décevant que cela s’arrête ainsi ; l’histoire d’amour s’est bien poursuivie, malgré quelques raccourcis, mais ce qui avait été développé à côté (comme l’histoire de Setsuna) manque encore d’une véritable conclusion. Dans le déroulement de l’intrigue, on trouve à nouveau quelques facilités, ainsi que deux ou trois clichés, mais une fois de plus la beauté du style graphique et de la mise en page compense largement ces petits défauts. Sans être incontournable, la lecture est vraiment chouette. Je me demande ce que réserve la suite.

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Une fin en suspens, certes, notamment avec le bonus sur Setsuna mais un coup de coeur tout de même. Un joli design, une belle histoire d’amour émouvante et deux personnages dont je suis tombée sous le charme.

J’adore ce manga .
Je trouve qu’il est très originale. Beaucoup de shôjo ne parlent pas d’un romancier sur les vampires. Je trouve que c’est ça qui fait son charme.
Après c’est à vous de le lire et de mettre votre avis.

Ce tome contient les trois nouvelles qui ont été à l’origine de la série. Ce n’est donc pas la continuation de celle-ci, sachant que cette dernière laissant pas mal de point en suspens, ou traités avec trop de supercialité, c’est dommage. Le premier chapitre fait d’ailleurs très redite à l’histoire principale, puisque c’est la même mais en version moins développée, avec quelques changements chez l’héroïne. Les deux chapitres suivants sont la suite de cette première version, donc toujours avec pas exactement les mêmes personnages que les deux premiers tomes. On voit la suite de l’évolution de leur relation, et vu que ça repose sur des bases assez fragiles, on a du mal à y croire sérieusement. Les intrigues sont assez banales, sans beaucoup de suspens ni d’originalité. Mais le graphisme est très bon à regarder…

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary