HONNI SOIT QUI MALIBU (Philippe Garnier)

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51iu6fMimzL.SS500.jpg

[quote=“Amazon”]Alors que la dépression frappait de plein fouet les USA, Hollywood faisait miroiter ses trésors aux écrivains des années trente et quarante.
Vivant sur Sunset Bd. depuis plus de 20 ans, l’écrivain, journaliste, traducteur et défricheur Philippe Garnier (Bukowski, John Fante, les écrivains de Montana, c’est lui…) a choisi de raconter leurs destins. Il a su retrouver et interviewer les derniers témoins.

S’il évoque quelques noms célèbres, la plupart d’entre eux sont tombés dans l’oubli (Achmed Abdullad, fils du grand-duc Nicolas, a pourtant écrit vingt-sept livres). Ces hommes partageaient le goût des jeux et des paris. On pouvait vendre des “idées” de films ou se retrouver propulser (sur le parking d’un studio) metteur en scène si on acceptait de se raser la moustache. Dans leur vie quotidienne et dans l’exercice de leur métier, l’histoire de leurs frasques reste fabuleuse.

Ce livre est aussi une balade dans Los Angeles et le témoignage de l’esthétique et de la moralité d’une époque à jamais révolue.

Broché: 379 pages
Editeur : Grasset (1 mars 1996)
Langue : Français
ISBN-10: 2246518113
ISBN-13: 978-2246518112[/quote]

Une vidéo de l’INA : “Un livre un jour” parle de Honni soit qui Malibu.

Jim

Punaise, je croyais que c’était un livre sur les cocktails !

Dommage !

[quote=“soyouz”]Punaise, je croyais que c’était un livre sur les cocktails !
Dommage ![/quote]

Avec Tom Cruise ?

[quote=“artemus dada”]

[quote=“soyouz”]Punaise, je croyais que c’était un livre sur les cocktails !
Dommage ![/quote]

Avec Tom Cruise ?[/quote]

Un “écrivain” à Hollywood ! :mrgreen:

Avec un tel titre, ç’aurait même pu être un livre sur les cocktails servis dans les pubs anglais (bien qu’avec un seul n a « hon[n]i », ce serait plus juste…)

Tori.

Le clin d’œil orthographique fait l’objet de quelques commentaires en introduction du bouquin, justement…

Jim