HOW I LIVE NOW - MAINTENANT, C'EST MA VIE (Kevin MacDonald)

http://img560.imageshack.us/img560/425/90ij.jpg

[quote]DATE DE SORTIE PREVUE

4 octobre 2013 (UK)
12 mars 2014 (France)

REALISATEUR

Kevin MacDonald (Le dernier roi d’Ecosse, Jeux de pouvoir)

SCENARISTES

Jack Thorne et Penelope Skinner, d’après le roman de Meg Rosoff publié en France au Livre de Poche sous le titre Maintenant, c’est ma vie.

DISTRIBUTION

Saoirse Ronan, Tom Holland, Anna Chancellor, Cory Johnson…

INFOS

Long métrage britannique
Genre : drame/action/thriller
Titre original : How I live now
Année de production : 2013

SYNOPSIS

Daisy, jeune New-Yorkaise de 15 ans passe pour la 1ère fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois, ces vacances se révèlent idylliques. Une parenthèse enchantée qui va brutalement exploser quand éclate sur cette lande de rêve la troisième Guerre Mondiale…[/quote]

La bande-annonce :

très chouette roman.
250 pages lues d’une traite à l’époque

J’en reviens à ce que disait Photonik au sujet d’Elysium, à savoir que le cinéma se fait l’écho des inquiétudes de l’instant. Et là, depuis quelques années, on a une belle pelletée de films qui, outre les inégalités et les possibilités de révolution (District 9 et Elysium, mais aussi Les fils de l’homme…), l’éventualité de la guerre et du spectre atomique (La Route, c’est clairement ça, mais aussi l’Aube Rouge, Tomorrow when the War Began ou encore ce dernier film, sans compter Right at your door / Los Angeles : Alerte Maximum, qui convoque l’imagerie de l’hiver nucléaire, ou même The Dark Knight Rises, qui joue sur les mêmes peurs*…). C’est impressionnant de voir comment l’imaginaire de la Guerre Froide revient en force dans le cinéma américain. Alors certes, le cinéma, art de l’adaptation, emprunte à la BD et aux romans (dont ce film…), mais c’est aussi une caisse de résonance qui fait écho aux préoccupations du moment. Et visiblement, la société, préoccupée, elle l’est.

Jim

  • L’image de “la tempête arrive” / “the storm is coming” est un peu présente partout, dans les dialogues de Batman de Nolan, dans ceux de Take Shelter, même dans le premier Sherlock Holmes avec Downey Jr…

surtout qu’aux EU tout comme dans l’Angleterre du 19ème, il n’y a pas de discours révolutionnaire ou marxiste pour articuler cette préoccupation sous la forme d’un savoir théorique ou d’un projet de groupe.

il ne reste que la fiction, estampillée comme telle, pour tenter d’en dire quelque chose

http://imageshack.com/a/img844/2169/n6v4.jpg