HSHOUMA - CORPS ET SEXUALITÉ AU MAROC (Zainab Fasiki)

image

La nouvelle voix du féminisme marocain

Hshouma , signifie « honte » en dialecte marocain. Plus précisément, ce mot désigne l’ensemble des sujets tabous que l’on ne doit pas aborder en société ou en famille.

Mi-projet artistique, mi-initiative éducative, cette bande dessinée se veut une tentatived’ébrécher les tabous liés au genre, à l’éducation sexuelle, aux violences faites aux femmes.

Les femmes dessinées par Zainab Fasiki peuvent sembler provocantes et fatales, parfois même sarcastiques. Nues, en lingerie ou portant le voile, en ville ou au hammam, elles se moquent d’un masculisme hypocrite et effrayé par les corps, faisant ainsi fi des canons de beauté imposés par les autres.

Ces dessins sont ainsi autant de manières de célébrer les corps et leur beauté, mettant à mal un des piliers sur lequel repose nos sociétés patriarcales, autant au Maroc qu’en Europe.

Outre la beauté du trait, Hshouma est un livre important, qui milite pour la libération de la femme dans le monde arabe.

Pour aller plus loin : https://www.hshouma.com

Éditeur : Massot Éditions
12 septembre 2019
Prix TTC : 19,90 € 114 pages
ISBN papier : 9791097160920
ISBN numérique : 9791097160937
Format : 170 x 240 mm

Zainab Fasiki est née en juillet 1994 à Fès. Ingénieure en mécanique, elle détient également une patente professionnelle de bédéiste et d’illustratrice.

Artiste militante pour les droits des femmes et les libertés individuelles, Zainab dirige des workshops de bande dessinée et d’activisme au sein d’universités et d’associations, au Maroc et à l’étranger.

Elle est par ailleurs fondatrice du collectif /WOMEN POWER/ qui invite chaque mois vingt jeunes femmes à prendre part à des workshops pour encourager les jeunes artistes dans leur carrière artistique.

Insta : Login • Instagram

Facebook : Redirecting...

Prix « Couilles au cul » pour le courage artistique au festival off de la BD d’Angoulême 2022.

Le prix s’appelle comme ça ?

(Moi, j’aime bien, mais si c’est bien le cas, alors Radio France semble avoir perdu l’info en cours de route…)

Jim

Comme c’est étonnant !

Excellent.

Jim

Ouais, c’est bizarre quand même de répéter à satiété la nouvelle en citant ce que le prix récompense, mais pas son nom.

Jim

Ils disent au moins que ça vient du Off ?

Oui oui, ils citent tout bien. Mais j’ai été surpris en découvrant le nom du prix. Ou alors je suis très dur de la feuille (ce qui est possible aussi), mais je n’ai pas entendu ce nom à chacune des évocations.

Jim

(Remarque, le Figaro cite le nom du prix dans son article, mais pas dans le titre : )

Jim

Parler du cul au Maroc quand on est née à Fès, c’est logique, non ?

Tori.

Tu veux dire qu’elle nous raconte des histoires de Fès ?

Jim