HULK : L'INTÉGRALE 1962-1994 (Peter David / Collectif)

[quote]MARVEL CLASSIC : HULK - L’INTÉGRALE 1990

La prodigieuse prestation de Peter David se poursuit dans cet album exceptionnel. Au sommaire, treize épisodes jamais publiés en France ! Sous son apparence grise, Hulk va devoir affronter l’Abomination, les Quatre Fantastiques, le Leader, la Freedom Force… ainsi que lui-même ! Avec en invité d’honneur : les Défenseurs.

Auteurs : Peter David, Jeff Purves, Dale Keown, Sam Kieth

312 pages, 29,95 EUR, en librairie seulement
(Contient les épisodes US Incredible Hulk (1968) 364-376, inédits)

SORTIE LE 5 NOVEMBRE[/quote]

Hmmm je pense l’acheter mais pas avant 2015, car il faut que je prenne le 1987, 1988 et 1989 avant. ET à 30€ le volume je ne vais pas tout me faire d’un seul coup…

Tiens je me faisais la remarque quand j’ai appris la sortie de cette intégrale et en fouillant dans la V.O je me suis rendu compte qu’il n’y avait plus rien dans la collection Hulk Visionnaries par Peter David après le volume 9 qui date de 2011.

Plus rien maintenant…

(et vu les prix des visionnaries je me demande si pour le coup l’intégrale de Panini n’est pas meilleur marché)

Très bonne cette intégrale. Dale keown livre des planches magnifiques. Du coup ça m’a motivé à prendre les deux dernières intégrales par purve ( enfin me les faires offrir faut pas déconner non plus. ) et bonne surprise mac farlane s’ occupe au moins de la moitié de 1988 ça pique un peu moins les yeux

[quote=“Lord-of-babylon”]Tiens je me faisais la remarque quand j’ai appris la sortie de cette intégrale et en fouillant dans la V.O je me suis rendu compte qu’il n’y avait plus rien dans la collection Hulk Visionnaries par Peter David après le volume 9 qui date de 2011.
[/quote]

Le 9 est sorti ?
Je m’étais arrêté au 8, je crois, qui couvre jusqu’aux épisodes avec le Punisher à Las Vegas, me semble-t-il. Le suivant devrait reprendre l’arc avec le Leader, qui mène à l’épisode anniversaire, et qui a déjà fait l’objet d’un TPB, il y a bien longtemps.
Faut que j’aille vérifier dans ma bibliothèque, je me perds dans la numérotation.

Jim

Non autant pour moi je me suis trompé. Le dernier c’est le volume 8

Gros gros fan du “Incredible Hulk” de Peter David, je n’avais pourtant jamais fait l’effort de traquer les épisodes inédits en VF. Je ne connaissais que les épisodes (absolument terribles) parus dans la Version Intégrale “Hulk” ; d’ailleurs, à mon humble avis, avec les “Daredevil” de Nocenti et Romita Jr, c’étaient les joyaux de la collection.

Quel plaisir de découvrir ces épisodes, avant de me refaire tout la partie du run (passionnante à mon sens, mais je crois que les avis divergent) consacrée au Panthéon, qui fait une discrète apparition sub-plotesque ici. J’avais hurlé à la Lune de désespoir à l’annonce de la suspension (pour méventes, je crois) de cette “Intégrale”, voilà une sacrée bonne initiative de la part de Panini…

Le volume s’ouvre sur l’excellente saga “Countdown”, pourtant méconnue il me semble dans le canon hulkien, travaux de David inclus. C’est pourtant une formidable histoire, ramassée mais d’une densité incroyable sur le plan narratif et thématique. Sous couvert d’un suspens haletant autour de la survie de Banner / Hulk (empoisonné), David fait le tour des “archétypes” de la galerie de méchants de Hulk, sous une forme très ludique : le premier épisode le met en face d’un ennemi miroir inversé, l’Abomination, un peu son Bizarro, ou son Venom. Un classique chez les vilains. Le second le confronte à un héros, ou plutôt une héroïne, Miss Chose, là aussi un classique pour Hulk (que l’on songe à la Chose ou Wolverine, voire Spidey). Le troisième le met en face de son archi-ennemi (façon Joker ou Fatalis), le Leader (qui reviendra prendre plus de place dans la suite du run). Et le dernier le met face à un nouvel ennemi, Madman, une création avec laquelle David ira assez loin dans le sous-texte homoérotique. Une saga vraiment astucieuse et prenante.

C’est le décrié Jeff Purves qui s’y colle, comme sur le volume précédent (j’apprends d’ailleurs que “Incredible Hulk” fut son seul travail dans le champ des comics, il est plutôt story-boarder…étonnant). Je confesse pour ma part ne pas détester le rendu très “late-eighties” de son travail, une dimension un peu indé qui est renforcée par l’encrage de Marie Séverin, si particulier.
Il est remplacé sur le dernier épisode de “Countdown” par Dale Keown, débutant (et au dessin altéré par l’encrage de Séverin). Un premier épisode où l’équipe David / Keown se fait la main en soumettant Hulk à une première (et pas la dernière) altération corporelle ; il est ici rachitique, pour un rendu étrange, proche du monstre de Frankenstein… Une chouette curiosité que cet arc, vraiment.
Peter David y fait astucieusement référence (à sa manière très “méta”) au mécontentement d’une partie des lecteurs, qui n’aiment pas le Hulk gris et préfère le Hulk " canonique (l’Abomination le dit à mots à peine couverts). David l’adore, lui, se rappelant qu’il s’agit là du Hulk originel (et donc parfaitement “légitime”) et peut-être aussi parce que ce Hulk bavard peut se défendre en débattant et se justifier, ce que le scénariste lui fait faire admirablement bien (notamment face à Ben Grimm…).

Sam Kieth joue les bouche-trous pour l’épisode suivant, où de façon très cohérente, David oppose Hulk à un des archétypes fictionnels qui a présidé à sa naissance : Hyde, ou en tout cas sa contrepartie Marvel : logique. Le dessin de Kieth (contemporain de son boulot sur “Sandman”, je crois ?) a le même feeling indé que celui de Purves, je trouve.

Puis Keown vient s’installer sur la durée, en mode pur-Byrne, plus que par la suite où il trouve une voix plus personnelle (même si toujours influencée, mais c’est normal). Je suis très très fan, sans compter que David, très généreux dans les péripéties (dont un retour des Défenseurs originaux assez jouissif), bâtit un impeccable crescendo autour des problèmes d’identité du héros, avec la géniale bagarre des trois aspects de la personnalité de Banner. Il expérimente d’ailleurs avec un nouveau type de métamorphose (la mue), typique de l’approche presque cronenbergienne du scénariste (l’esprit influe sur le corps, car en définitive l’un et l’autre ne font qu’un ; l’évolution forcée ou non du psychisme entraîne donc des bouleversements corporels). La biologie, c’est le destin, dirait le réalisateur canadien. Un aphorisme qui se prêt bien au sous-texte du titre…

Dans le prochain volume, on aborde l’ère “Panthéon” où David, après avoir flirté avec le polar (Joe Fixit) et l’horreur (dans ce volume-ci), revient pour le meilleur à une veine plus éminemment super-héroïque. La suuuuiiiiiite !!!

[quote]MARVEL CLASSIC : HULK - L’INTÉGRALE 1991
Auteurs : Peter David, Dale Keown, Bill Jaaska
312 pages, 29,95 EUR, en librairie seulement

Le docteur Samson tente de fusionner les différentes personnalités de Bruce Banner. Placé sous hypnose, ce dernier va alors se remémorer son enfance. Hulk affronte ensuite de redoutables adversaires et rencontre les membres du Panthéon. Également au sommaire, des aventures se déroulant durant la saga du Gant de l’Infini.

(Contient les épisodes US Incredible Hulk (1968) 377-388 ; Annual 16 (I), publiés précédemment dans les revues HULK 1 à 5 (chez Semic) ainsi que 4 inédits)

SORTIE LE 26 AOÛT ![/quote]

L’épisode 377 vaut à lui seul l’achat de ce volume, et le reste est à l’avenant avec le début de l’excellente période du Panthéon (et donc bientôt Future Imperfect :smiley: ).
Quel dommage que Keown ne fasse plus beaucoup d’intérieurs.

Ah la la, une putain de madeleine de Proust pour moi. C’est avec la VI de HULK que j’ai repris la VF et que j’ai commencé la VO début des années 90. Ce run de David et Keown, je l’adore !

pareil :slight_smile:

Il faut que je me ramène les VI que j’avais rangé dans les classeurs que Semic avait proposé à l’époque et qui sont chez mon père.

C’est l’occasion pour moi de combler un manque !

Et la reprise par Gary Frank est tout aussi génial je trouve

Oui, dans le prolongement même si c’est quand même un brin en dessous niveau “émotion” des histoires.

Ha ben je ne trouve pas. Je crois même que c’est là qu’on trouve les passages les plus fort avec la baston entre Cap et Hulk tandis que Rick tente de sortir sa femme de catatonie, le mariage de Rick Jones est drôle et touchant, la mort de l’ami de Hulk c’est très bien fait (notamment avec le subplot sur Betty).

Edit : Par contre je viens de me rappeler du tie-in avec Hulk et L’abomination et j’ai versé ma petite larme. :frowning:

la période Keown puis Franck ça fait partie de mon Top 3 avec les X-Men de Byrne et ceux de Paul Smith

Je me suis régalé à la lecture de cette dernière intégrale. David & Keown livrent de très bons récits. Le panthéon débarque et avec lui la meilleure période du run de david. Un must have

Ah quand même !
Parce que bon, moi, j’ai plein de périodes à mettre avant. Genre, les Captain America de Stern et Byrne. Les Batman d’Englehart et Rogers. Les Captain Marvel de Starlin. Les Fantastic Four de Simonson et Wolfman / Pollard. Les Avengers d’Englehart. Les Thor de Simonson…

J’ai commencé à lire la série régulièrement avec le #377, l’épisode de la psychanalyse d’où émerge le “Doc”. J’ai adoré. Avant, j’avais lu deux épisodes de la période McFarlane (les deux avec X-Factor), que j’ai adorés aussi. Mais en lisant, je me suis quand même bien enquiquiné avec la période Panthéon. Je n’ai vraiment aimé que les fill-ins (les deux épisodes de Bill Jaaska, l’épisode du sida) et le retour du Leader. Dans le même temps, je découvrais ce qui avait précédé (les McFarlane et les Purves) et j’ai préféré, de loin.

Jim

les Captain de Stern?
Tiens?
Je trouve quand même que Pad a plus marqué la série Hulk.
De Cap, je mettrais plutot Englehart, Dematteis ou Brubaker voire Gruenwald.

Sur le fond je suis par contre d accord, et y a d autres choses que tu n as pas cité rien que chez Marvel comme les DD de Miller ou Nocenti, Avengers de Stern ou Thomas, Dr Strange de Ditko, englehart ou Stern, Fury de Steranko, Warlock de Starlin, Spidey de Ditko, stern, Surfer de Lee/Buscema, Thor de Kirby, Iron Man de Michelinie… qui peuvent se targuer d etre plus ou moins dans les mêmes eaux.

C est sur qu a titre perso dans un top y aurait un tas d avengers, cap, thor, Dr Strange…
mais globalement tous ces runs ont marqués durablement des séries et été des classiques Marvel.

Et des 3 c est même plus la periode Xmen de Paul Smith qui arriverait bien derriere… (rien qu en xmen, je met Neal Adams, Morrison et Kirby devant: La periode Paul Smith y a un coté suiveur de mode de Claremont… qui n hesite aps a etre Out Of Character total avec ces propres caracterisations (rien qu Ororo qui passe vite de gentille “je tuerai plus” en 4 episodes avec "je te plante ma dague dans le coeur… Je relisais d ailleurs la periode juste avant ce week end (2eme periode Cockrum) et c est fou comme les xmen décrit là ne peuvent plus avoir existé… et déjà avec la periode suivante, ils n existent plus tellement ils sont gnagnan à cette periode. Fou ce que l illusion de continuité peut te faire avaler come evolution logique alors qu un perso change radicalement).