I.R.$. t.1-22 (Stephen Desberg / Bernard Vrancken)

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

je commence à avoir du mal avec cette série.il y a eu toute une période j’avais l’impression que Vrancken était frappé du syndrome Greg Land.on aurait dit du roman photo.je pensais même stopper les frais et puis Desberg a eu la bonne idée pour ce 14ième tome de lier son histoire à celle avec un grand H et de parler du massacre de Nankin.j’ai donc prolongé mon abonnement,au moins pour ce tome, à Larry B. Max.il ne me reste plus qu’à le lire

La critique de I.R.S. T.15 (simple - Le lombard) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de I.R.S. T.17 (simple - Le lombard) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

i-r-tome-19-seigneurs-financiers

I.R.$
Tome 19 Les Seigneurs financiers

Plus que jamais déterminé à lutter contre la criminalité financière, Larry B. Max décide de s’opposer à son père réapparu d’entre les morts. Il devient l’actionnaire principal de la Channing Corporation, groupe financier étroitement lié à Robert Max et jouant un rôle capital dans les accords négociés entre la Chine et les Etats-Unis. Avec l’aide de Jakoff, altermondialiste et génie de la finance, Larry s’apprête à exposer les deals frauduleux que les banques américaines ont conclus avec les Chinois.

Genre : Suspens & Thrillers

Public : 15+

Paru le : 15 juin 2018

Pagination : 48 pages

Format : 22.3 x 30 cm

ISBN : 9782803672059

Prix de vente public : 12.45€ - 19.9CHF

https://www.ligneclaire.info/les-seigneurs-financiers-75343.html

IRS - Tome 21 : La Chute des anges

La-Chute-des-anges

Larry a quarante ans et est devenu sénateur. Il mène désormais une vie de famille depuis qu’il a épousé Diane, avec qui il a eu deux enfants. Depuis quelques semaines, il est la cible d’accusations ignobles. On lui reproche d’avoir poussé son prédécesseur au suicide pour prendre sa place. Niera-t-il également l’existence de Lorna et Jetta, deux anciennes maîtresses qui l’accusent d’abus de pouvoir et meurtres sous couvert de ses fonctions à l’IRS ? Les choses vont encore se gâter quand Lorna est assassinée aux pieds de Larry et que l’instant est immortalisé par une jeune photographe. Désormais, quelqu’un fait chanter le sénateur et le pousse à présenter sa démission. Larry doit rapidement trouver son maître-chanteur et impérativement laver son honneur, au risque de tout perdre….

Scénario : Stephen Desberg
Dessinateur : Vrancken
Editeur : Le Lombard Eds
Date de parution : 26/06/2020
Collection : Troisieme Vague Lombard
EAN : 978-2803676170
ISBN : 2803676176
Nombre de pages : 48
Format : 30 x 22

Le saviez-vous:cette série se passe dans le même univers que"le Scorpion"du même auteur.

Ah tiens ?
Tu peux développer ?

Jim

Dans un épisode* d’IRS,il est question d’un personnage qui a vécu plusieurs siècles auparavant qui était surnommé « le Scorpion ».
Ce personnage aurait laissé des informations (sur un artéfact,me semble-t’il)qui intéressent des personnages dans IRS.

*Je posterai ultérieurement plus d’info quand j’aurai retrouvé le titre de l’épisode.
Edit:à vérifier:il me semble que c’est:
Cycle V : Les Comptes secrets du Vatican

  1. Liaisons romaines (2007)
  2. La Loge des assassins (2008)

I.R.S - Tome 22 - La Résurrection des condamnés

Connaît-on jamais vraiment quelqu’un ? C’est la question à laquelle doit répondre Diane, la femme de Larry B. Max. Son mari est-il le sénateur vertueux et bon père de famille qu’elle a épousé, ou un chevalier blanc ivre de sa mission dont l’intransigeance a poussé son bienfaiteur au suicide ? Larry, lui, enquête sur une autre identité : qui est Jonny, son accusateur de l’ombre ? Et son seul indic vient de mourir en n’ayant que le temps de lui indiquer un hôpital psychiatrique, théâtre idéal pour le dénouement de la plus hitchcockienne de ses aventures.

  • Éditeur ‏ : ‎ LOMBARD; Illustrated édition (11 juin 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 48 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2803676184
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2803676187
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 390 g
  • Dimensions ‏ : ‎ 22.6 x 1.1 x 30.1 cm

Stephen Desberg se destinait en premier lieu à la musique, mais les hasards des rencontres lui ont permis de mettre un pied dans la bande dessinée, via de courtes histoires pour le journal « Tintin » et des séries tout public chez « Spirou » parmi lesquelles « Billy The Cat ». Cette dernière connaîtra d’ailleurs une adaptation en dessin animé, réalisée avec Colman. Se prenant au jeu, il scénarise ensuite de somptueux one shot avec le regretté Will. Ces derniers amorcent une transition vers davantage de réalisme, registre dont Desberg va devenir l’un des grands. Né à Bruxelles d’un père américain, il a toujours suivi avec attention l’actualité de son « autre pays », et a beaucoup réfléchi à la nature profonde des États-Unis. De ces réflexions sont nées des séries telles que « I.R.$. », « Tosca », « Black OP», « Rafales » ou « Sherman ». Féru d’Histoire, il délaisse volontiers le contemporain pour des siècles plus anciens, allant de la Rome antique de « Cassio » au Far-West de « L’Étoile du Désert », en passant par l’Italie du dix-huitième siècle avec « Le Scorpion ». Mais, toutes ses séries sont liées par cette volonté d’interroger la nature de l’homme, son besoin de croire, et sa capacité à utiliser le mythe (qu’il soit historique ou religieux) en tant qu’outil politique. Toujours proactif, il essaie également de faire évoluer le mode de conception des BD franco-belges en créant des séries parallèles à « I.R.$. » avec les projets « All Watcher », « I.R.$. Team » ou encore l’ambitieux « Empire USA » conçu avec non moins de six dessinateurs.

Né en mai 1965 à Ixelles, Bernard Vrancken développe très rapidement un sens de l’esthétisme, une recherche du « beau », qu’il n’aura de cesse d’explorer à travers le dessin. Précoce, il se distingue rapidement, publiant ses premières planches dans le journal « Tintin » à l’âge de 16 ans. Et pourtant, il est totalement autodidacte. Quelques années plus tard, il fait une rencontre déterminante : Stephen Desberg, qui se dirige alors vers des récits plus réalistes. Un genre auquel les deux hommes s’essayent au long des quatre tomes de « Sang Noir », au Lombard. Rodé, le duo revient ensuite avec « I.R.$ ». Rapidement, les enquêtes financières de Larry B. Max se taillent une place de choix au panthéon de la B.D., allant même jusqu’à traverser l’Atlantique. Un succès qui pousse Bernard Vrancken à se dépasser un peu plus chaque jour. Récemment, il décide d’ajouter du lavis sur sa ligne claire et élégante, obtenant un résultat d’une profondeur stupéfiante. Technique qu’il applique également sur sa nouvelle collaboration avec Stephen Desberg, avec la série « H.ELL ». Preuve que, même chez les âmes bien nées, la valeur se développe au fil des années !