ICHIGO 100% t.1-19 (Mizuki Kawashita)

image

Junpei, le héros de cette histoire, est un looser. Un vrai comme on n’en trouve plus. Une charmante demoiselle avec une culotte à fraises lui tombe littéralement dessus. A sa recherche, il tombe sur Tsukasa, la fille la plus mignonne du collège. Il voit en elle, la demoiselle à fraises (alors qu’elles ne se ressemblent pas du tout !). En parallèle, il fait la connaissance d’Aya, une binoclarde réservée avec qui il partage des mêmes rêves : travailler dans l’audiovisuel.
Vous vous doutez bien que Junpei va avoir le cœur en balance : Aya ou Tsukasa ? Et qui est cette demoiselle à la culotte à fraises ?

Publié dans le Shonen Jump, Ichigo 100% a déjà fait ses preuves au Japon. En France, le succès est relatif alors que mine de rien, cette histoire regorge de bonnes idées (plus ou moins du déjà vu en matière de comédie romantique).
On n’a jamais vu un mec aussi crétin que lui ! Une vrai calamité ce garçon ! A croire que c’est la première fois qu’il a contact avec des femelles ! Plein de bonne volonté mais incroyablement maladroit, Junpei aura bien du mal à faire son choix et à agir.

Graphiquement c’est fin et léger, peu de noir. On notera des fonds de cases particulièrement vides. Point fort, les gros plans sur les visages des demoiselles, vraiment bien réussis.
Une comédie sentimentale en 19 tomes (10 sortis à l’heure ou j’écris) sympathique qui rappelle Video Girl Ai et surtout I’’s.

Une lecture légère appréciable. Il nous fait bien rire ce Junpei (malgré quelques fois où l’on a envi de lui donner un coup de pied au cul). On verra ce qui se tramera dans les 18 tomes suivants. Un bon titre si vous cherchez une lecture tranquille après une journée harassante.

image

Junpei est complètement perdu. Il s’aperçoit que ses sentiments envers Aya ne se limitent pas à l’amitié. Tsukasa, la petite amie officielle de Junpei invite ce dernier chez elle dans le but de réviser…Entre maladresses et quiproquos, notre ami va renverser de la nourriture sur la belle et sur lui-même ! Et pour couronner le tout, il se fait arrêter par la police pour vol de lingeries fines.
La jolie Tsukasa ne trouve rien de mieux à faire que de rendre à Junpei, le lendemain en cours, son caleçon. Aya choquée ne parle plus à Junpei jusqu’à la fin du tome. Les examens de fin d’année arrivent et là notre ami réalise enfin que la demoiselle à la culotte à fraises et Aya ne font qu’une seule et même personne ! Pas trop tôt !
Dans le dernier chapitre, les résultats de l’examen sont disponibles. L’une des 2 belles sera avec Junpei…mais laquelle ?

Un tome mixant stupidité effarante et exploitation des sentiments de manière très réaliste. Les gags sont sympas, cela fait sourire mais cela reste du déjà vu. Lors des rares moments où les héros ne parlent franchement, l’auteure arrive à exploiter de manière poignante le fond du cœur des protagonistes, détails graphiques à l’appui (gros plans parfaitement maîtrisés). Très bon point. Le gros point noir est le côté gnan-gnan du héros. C’est drôle mais Junpei devient vite lourd.

image

Afin de récompenser Junpei pour son admission à Izumizaka, ses parents lui offre la caméra tant convoitée. En s’entraînant à l’utiliser, il fait la connaissance d’une charmante demoiselle, mais à fort caractère, la terrible Satsuki.
Puis arrive la rentrée au lycée. Junpei se retrouve dans la même classe qu’Aya, mais aussi de Satsuki ! A force de s’embrouiller et de se titiller pour un rien, notre ami devient très rapidement complice avec cette dernière…au détriment de sa relation avec Aya. Malgré un passage abusé et « hot » avec cette dernière, Junpei réalise qu’il a blessé la belle en fréquentant assidûment Satsuki, qui est un élément de fraîcheur et de gaieté indéniable.
A la suite d’événements, Satsuki fait sa déclaration d’amour. Un vrai choc pour notre ami le timide-maladroit Junpei ! En fin de tome, la belle blonde, Tsukasa revient sur le devant de la scène afin d’annoncer quelque chose d’important à notre looser préféré…

Ca y est j’accroche ! Après un tome1 moyen et un tome 2 mitigé, du à des idées peu originales, ce 3ème volume d’Ichigo 100% m’emballe et cela est du à l’introduction de la troisième demoiselle. Satsuki a du tempérament mais est très attachante, elle apporte de la vivacité au récit. Il était temps car le côté « mou des genoux » commençait à plomber le manga.
Le personnage d’Aya s’étoffe aussi. Elle ne se contente plus d’être la timide de service qui ne parle jamais.
Tsukasa est le personnage le moins travaillé pour le moment, mais je suis sur que cela va évoluer aussi.

Une lecture divertissante, de bonnes idées, de la fraîcheur, des demoiselles « kawai », une bonne dose de maladresses et de malentendus, rendent ce tome et ce début de série intéressant.
J’attends de lire les tomes suivants avant de clamer haut et fort que cette comédie romantique est à posséder.

J’ai mis ce manga en pose au tome 8. Ca tourne beaucoup trop en rond, et les personnages, très stéréotypés, m’agacent au plus haut point, entre Junpei le blaireau, Aya la cruchotte, Tsukasa la sainte nitouche, Satsuki la dévergondée, et la gamine qui arrive par la suite. Je la continuerai en occaz, mais je n’en attends plus grand chose.

Moi je trouve que vers le tome 9 les personnages sont plus intéressants surtout Tsukasa qui va prendre une place de plus en plus intéressane.
Mais on en est pas encore la :wink:
Mais j’adore cette série :smiley:

De même pour moi, j’ai réellement aimé cette série qu’à partir du volume 3, avec l’apparition de Satsuki (j’ai trouvé les 2 premiers tomes franchement mauvais)

image

Le cinéclub renaît de ses cendres. A l’occasion de la kermesse du lycée, nos amis doivent réaliser un film, Junpei invite sa scénariste adorée, Aya, afin de visionner des K7, dans le but d’avoir des idées pour le fameux projet. Bien sur tout le club s’invite, ainsi que Tsukasa pour foutre le boxon ! A la suite de la création du scénario, tout le club (sauf la prof) va à la mer afin de commencer le tournage. Cet endroit est un prétexte pour avouer ses sentiments à l’être aimé…
La fin de ce volume est une déclaration à cœur ouvert (pour la première fois) de la part de notre Junpei, à …

Même si ce tome se concentre sur les membres du club (surtout Junpei, Aya et Satsuki), l’auteure n’en oublie pas pour autant Tsukasa. Son personnage évolue et met en avant son côté « fille fragile ». Il en est de même pour les deux autres demoiselles qui mettent à nu leurs sentiments. Un bon point, on avance !
Un volume distrayant, quelques rires, bref une lecture sympathique. Junpei me semble moins stupide, son personnage prend de l’ampleur et mûrit. Même s’il ne sait toujours pas s’y prendre avec les filles, il arrive maintenant à leur parler sans détours (enfin moins qu’avant !)

Mon avis sur le tome précédent, semble se confirmer avec ce quatrième volume. A confirmer avec les suivants.

La critique par dendys est disponible sur le site!

[quote]Les aventures de Junpei et de son harem continues dans ce douzième volume. Ici un nouveau personnage féminin fait son entrée, Kozue Mukai, une frêle jeune fille complètement allergique aux garçons… mais sous cet air de timide maladive, se cache une demoiselle qui vit que pour ses fantasmes… une coquine en puissance…

Ce tome est comme les précédents, on tourne autours du pot, Junpei est complètement perdu dans ses sentiments bla bla bla… Bref on commence sérieusement à se faire chi**. [/quote]

Ce tome a été l’un de mes préférés jusqu’alors, sans doute du au fait que la nouvelle protagoniste n’est pas dans l’anime, ou alors j’en ai aucun souvenir, enfin la touche de fraicheur apporté par cette dernière a fait effet. Bon Jumpei c’est un boulet on le sait :smiley:

La critique par dendys est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’adore lire tes critique d’Ichigo dendys :mrgreen:
On dirait vraiment que ca te soule de continuer la série et que tu attends un événement qui n’arrivera de toute façon que dans le dernier tome.
Perso j’aime bien l’indécision du héros comme ca on ne sait pas trop comment cela va se terminer, après c’est vrai que ca commence à faire long.

Non, en fait, il continue la série pour nous faire part de ses critiques si bien construites. Dendys, ta bonté te perdra :mrgreen:

Merci
Et j’ai pas encore posté ma critique du 14ème tome… et oui j’attend toujours que ca évolue. :mrgreen:

Courage plus que 6 tomes :wink:
Moi je dirais plus : mince déjà bientôt fini.

[quote=“dendys”]Merci
Et j’ai pas encore posté ma critique du 14ème tome… et oui j’attend toujours que ca évolue. :mrgreen:[/quote]

Je n’ai pas eu ta patience: j’ai revendu mes 8 tomes aujourd’hui :mrgreen: (de toute façon je me suis fait spoiler la fin sur autre forum, donc ça ne servait plus à rien que je continue la série vu qu’il ne se passe absolument rien avant le final)

La critique par dendys est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Clair qu’avec un spoil la série perd toute son intérêt.

dendys a dit :

J’adore :mrgreen:
Je me demande ou tu vas chercher tout ca. Clair que le héros est pas top sur ce coup, c’est rageant on y croit encore mais non il ne se passe rien.

La critique par dendys est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par dendys est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary