IMAGINE LE RESTE - Hervé Commère (Fleuve Noir)

http://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/10801644_10203140109692805_926390635565895797_n.jpg?oh=a53accdd8f964295a19000021d92d290&oe=54E81A27&gda=1427847501_73ec0d72b1127b962d0aecb87ae2e6bd

[quote]Présentation de l’éditeur :
Dans la sacoche de cuir patiné, deux millions d’euros en liasses épaisses. Assis à l’avant de la Supercinq, les deux amis contemplent l’horizon comme on contemple une nouvelle vie. Ce sont deux caïds du nord de la France. Après des années de larcins minables, ils ont enfin pu prendre le large, en délestant plus gros qu’eux. Mais la fortune a son revers.
Fred ne doute pas que Karl, totalement vrillé par l’évènement, pourrait lui jouer un drôle de tour. Karl ne se doute pas que Nino, qui les file en douce deux voitures en arrière, pourrait lui aussi s’en mêler. Et tous trois ne savent pas de quoi le propriétaire de la sacoche, un vrai dur du crime organisé, est capable pour récupérer la prunelle de ses yeux…
Dans la sacoche de cuir patiné, il n’y a pas que des billets. Il y a surtout le point de bascule de leur vie à tous. Le début de la fin. La fin du début. Plus rien de sera comme avant…
[/quote]

j’ai terminé ma lecture soufflé par ces histoires.j’ai aimé ces personnages,ces cabossés de la vie qui espèrent la petite étincelle,le petit coup de pouce qui font basculer l’existence dans le bon sens et qui y arrivent.Mais pour combien de temps?
Malgré les coups du sort,et à l’image de la couv’, il y a quelque chose de lumineux qui se dégage du roman.L’amour,l’amitié plus forts que les aléas.
la musique est toujours là,dans une bonne partie de l’histoire évidemment et dans le rythme des mots,des phrases.
mon seul regret,ma seule frustration c’est de ne pas pouvoir écouter Nino Face et Light Green…et imaginer le reste