IN MEMORIAM - BD

Le pauvre est désormais on ne peut plus sec.

Je me souviens en effet que le dernier Soda (qui commence à dater) m’avait fortement déçu.

Mais on se souviendra plutôt des meilleurs albums de la série (y en a un paquet de très très bons), de Sur la route de Selma, et peut-être avant tout ça, en tout cas en ce qui me concerne au moins, d’une des toutes meilleures périodes de Spirou en duo avec Janry !

Période qui s’achevait avec l’atypique Machine qui rêve.

Évoqué ici :

Jim

Punaise c’est jeune…

Ça fait bizarre de lire dans le dernier numéro du Journal de Spirou (paru mercredi) une interview de Tome (dans laquelle il parle du prochain volume de Soda)…

Tori.

On risque de l’attendre longtemps… :frowning:

Triste nouvelle pour les amateurs de romans et BD historiques :

Le Groupe Bamboo a la tristesse de vous faire part du décès de Patrice Ordas, disparu hier à l’âge de 68 ans.

Directeur de l’école de joaillerie de Paris pendant 25 ans, Patrice Ordas était un spécialiste du roman historique, obtenant le Prix Beauchamp pour son premier volume : Les Griffes de l’Hermine. Il fut co-auteur avec Patrick Cothias des ouvrages Monsieur Nemo et l’éternité aux éditions Passavent. Certaines de leurs collaborations littéraires furent adaptées en bande dessinée : L’Ambulance 13 et L’OEil des Dobermans, chez Grand Angle. Il fut également scénariste de plus d’une quarantaine de bandes dessinées chez ce même éditeur et auteur de plusieurs romans : Hindenburg, les cendres du ciel, Le Fils de l’officier, La Rafale, Moses Rose, Nous Anastasia R., SOS Lusitania, la Vénitienne, les naufragés du métropolitain, la Nuit de l’empereur.

Son plus grand succès fut la série L’Ambulance 13 avec plus de 150 000 albums vendus.

Tous ceux qui l’ont connu se souviennent d’un homme loyal, généreux et passionné par son travail. Nous nous associons à la douleur de sa famille et de ses amis.

Jim

Ah merde. Je connais pas le bonhomme et ne suis guère familier de ses oeuvres, mais ambulance 13, est très bien de ce que j’en ai entendu dire.

Oh, je connais plus d’une personne que ça va attrister…
Notamment un ami qui l’avait vu en dédicace (organisée par le service de santé des armées !).

Tori.

Décès de Jean Mardikian, co-fondateur (avec Moliterni et Groux) du festival BD d’Angoulême :

https://www.actuabd.com/+Deces-de-Jean-Mardikian+

Jim

On ne peut que le remercier …

Décès de Philippe Adamov, dessinateur du Vent des dieux ou des Eaux de Mortelune.
Communiqué de Glénat :

Jim

Roooooh, les eaux de Mortelune. Pas lu un album depuis longtemps, mais ça fait partie du « pack » de découvertes chez mon oncle.

Y avait beaucoup de cul et de violence quand même…

Claire Brétecher nous a quitté hier à l’âge de 79 ans. Elle fut collaboratrice notamment de Pilote et du Nouvel Observateur (où elle créa entre autres Les Frustrés), cofondatrice de L’Écho des savanes en 1972, Grand Prix « du dixième anniversaire » d’Angoulême en 82 et pionnière de l’auto-édition en 88 avec le premier des neuf albums d’Agrippine :

Ah zut.

Jim

Voir un entretien en archives de l’INA :
Claire Bretecher

J’ai gardé un gros faible pour Les Mères où je me suis retrouvé dans plein de situations montrées comme la tentative de conduire une voiture en fin de grossesse!

Adieu M’dame et merci pour toutes ces années de plaisir à vous lire.

ginevra

La lose total, Claire était une grande artiste.