Incertitudes professionnelles


(Den d Ice) #1

Salut à tous, je me permet de créer un topic afin d’avoir un avis sérieux sur le sujet qui me taraude ces derniers temps.
Voici le topo : J ai 27 ans, je suis de formation commerciale (BTS action Co) et j’enchaine les petits boulots depuis la fin de mes études. Très franchement, si j’ai fais de telles études, c’était parce que j’avais aucune idée de mon avenir pro, et que l’optique que je visais de loin, est d’être mon propre patron. Mais je suis pas fou, j’ai cette idée en tête, mais afin d’avoir “de la bouteille” et un apport financier conséquent, il faut bien avoir un travail entre temps.

Ayant envie d’avoir un “vrai” métier donc, j’ai effectué une formation de PNC (Personnel Navigant Commercial) pour être, ce qu’on appelle communément “steward”. Métier très intéressant, mais avec la conjoncture actuelle, ce n’est pas florissant, et les compagnies aériennes virent plus, qu’elles ne recrutent. Donc pour l’heure, mon diplôme ne me sert à rien… Pour l’instant le retour sur investissement est de zéro. Même si physiquement je fais “jeune”, les années passent, et je me rapproche de la trentaine… (sachant que la plupart des compagnies aériennes ne recrutent pas ou peu après 35ans)

Donc, professionnellement parlant, je suis paumé. Mais comme je compte pas ne rien foutre, j’ai réfléchi a des alternatives. A l’heure actuelle, il ne faut pas réfléchir en se basant sur ce que l’on veux faire, mais sur le fait de trouver un emploi stable et durable. Bref, je m’intéresse a un secteur d’activité qui ne connaît pas la crise : le milieu mortuaire. Le métier de thanatopracteur ne me fait pas peur, et malgré la rudesse de la chose, je suis presque prêt à me lancer dans cette aventure.

C’est là, que j’ai besoin de vos avis. A nous tous, on touche tous les secteurs d’activités. J’aimerai connaître vos ressentis par rapport à l’activité que vous exercez, si vous en êtes pleinement satisfaits, et si vous songez à vous “recycler” dans une autre branche. Je sais que je ne suis pas le seul à avoir des incertitudes professionnelles, ce topic est donc là, afin de se conseiller les uns les autres sur nos différents domaines d’activité, afin de pouvoir être “sur” des choix envisagés et éliminer les idées reçues et stéréotypées.

Dans mon cas, filez moi vos avis sur la question, si cela vaut le coup de recommencer une formation (un an quand même pour la thanatopraxie, + de 3500€) à 27 ans etc… enfin bref, exprimez vos points de vue, sur ce sujet mais aussi sur vos boulots respectifs, leurs points positifs et négatifs afin de, peut-être, éclairer des lanternes qui n’attendent que d’être allumées…

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la thanatopraxie : fr.wikipedia.org/wiki/Thanatopraxie


(hikaru_no_go) #2

vaste sujet…
je suppose que tu ne dois pas être le seul du forum à avoir ce ressenti.
je ne peux que t’appuyer dans ta démarche d’être ton propre patron, tu comprendras aisément pourquoi.
par contre, au-delà des nombreux avantages que celà procure, il y a aussi des inconvénients :
-investissement personnel et financier très important.
-risques de faillite personnelle en cas d’échec du projet.
-et bien d’autres…
quant au boulot qui à l’air de t’intéresser, je pense qu’il n’y a pas de tabou, si tu es prêt à te lancer, lance-toi !!!
évidemment, ça va te coûter les frais d’une formation, mais ça ajoutera une corde de plus à ton arc.
et ça t’amènera peut-être à la création de tes propres pompes funèbres, ou à ton projet secret qui a l’air de te tenir à coeur.


(Nil Sanyas) #3

Très bon topic.

Tout d’abord, pour ton futur taf de t’occuper des morts, tente le coup si vraiment cela ne te dégoûte pas (il y a une différence entre faire ce que l’on aime, bosser pour de l’alimentaire, et être dégoûté de son boulot, tu cours au suicide sinon :mrgreen: ).

Pour ton âge, je sais que tu dois te sentir vieux :mrgreen: (j’arrive pas à me faire que t’es plus âgé que moi :laughing: ), mais franchement, 27 ans, ça va encore ! T’aurais l’âge d’Hikaru, je dis pas (nan j’déconne, c’est pour tacler)… non franchement, si vraiment ça paie évidemment, faut foncer, car pendant que tu réfléchis et fais des petits boulots, comme tu dis, ça t’avance pas plus que ça…

Concernant le fait d’être patron, et d’avoir aussi un apport financier, en sus de ta formation commerciale (ça peut plus que servir, ça c’est certain 8) ), il est certain qu’il ne faut pas se lancer n’importe comment…

Personnellement, j’aime ce que je fais (journaliste pour PC INpact). Cela n’a rien à voir avec mes études (Licence d’Economie-Management), mais j’ai commencé à écrire des articles dès l’âge de 17 ans… donc j’ai déjà de la bouteille j’ai envie de dire. Quant à mon futur… vaste question. J’ai de très nombreux projets (dont un présenté ici, mais qui n’est pas prioritaire vu les risques immenses), mais ayant aussi une vie personnelle et amoureuse mouvementée, pour l’instant, je laisse le côté professionnel de côté, au moins jusqu’en 2010… Là j’en saurai un peu plus, et tout va s’éclaircir. En attendant, je tente de mettre des sous de côté… ça devrait servir en temps voulu…


(Naxela) #4

Je suis dans le même état d’esprit que vous tous, moi je suis dans le monde de l’informatique, avec 7 ans d’expérience un BTS d’informatique est Gestion, en claire j’ai commencé en tant que technicien pour finir il y a 1 an et demi à être responsable d’une equipe de 7 personnes.

Mais après changement d’employeur (l’appât de la tunasse quoi) ma nouvelle société à été INCAPABLE de me trouvé des missions intéressantes (boite de prestation) donc depuis 1an et demi je fais que de la merde (hotline etc…) le genre de truc que je ne voulais vraiment pas faire.

Donc moi aussi je suis en plein chamboulement professionnel j’aimerais moi aussi être mon propre patron et me lancer dans un nouveau projet professionnel ou je pourrais enfin m’épanouir.

Donc si vous avez des idées… faites moi signe !! lol

Euhh… bah c’était pas de moi que l’on parlait crotte ! Oui Den, bah moi par rapport à ton avis de devenir Thanato, je te dirais simplement, si ca te tente et que tu penses car t’épanouir dans ce métier, bah y a pas à tortiller du cul pour chier droit… lance toi Mister !


(ALEXA) #5

Très bien ce topic.

Den comme tu le dis enchaîner les petits boulots c’est pas le top pour envisager un avenir.
En ce qui concerne ton envie de te lancer dans la thanatopraxie je suis du même avis que Nil, Hika et Naxela, vas-y si ça te tente.

Avoir des projets et des envies c’est bien, il en faut. Mais s’obstiner dans une voie et faire du sur place ce n’est pas comme ça selon moi que l’on peut construire son avenir.
Une fois que l’on a une vie professionnelle plus stable ça permet d’envisager plus de choses. Et dans ton cas après quelques années dans la thanatopraxie tu auras peut être l’opportunité de réaliser le projet qui te tient à coeur.


(guimauve5012) #6

bah jvais pas t’etre d’une grande aide mais comme toi 23 ans bts muc ( nouvel action co ) et j’enchaine les petits boulot et periode de chomage :s
tout comme toi j’avais pris cette branche doit l’espoir de monté ma boutique une fois que j’aurais de la bouteille et l’apport mais la bouteille bah c’est aps avec les petits boulot qu’on l’a
donc si t’as une idée en tete fonceeeeee


(sebulon) #7

Si tu vuex te lancer dans la thanatopraxie, ben hésite pas, lance toi! Bon, c’est vrai que faut les sortir les sous pour la formation… :confused: Peut-être que Pôle-emploi pourrait en financer une partie non?

Moi, je bosse dans l’industrie pétrolière en quart continu (3x8c). Je suis opérateur extérieur et tableau en salle de contrôle. Cela fait 8 ans que je fait ça!! :open_mouth: Ouah déjà!!
Ce type de taf me laisse beaucoup de temps libre, (par exemple, cette semaine je bosse que 16 heures!!) même si il peut y avoir des inconvénients parfois (bosser à noel, jour de l’an, être très disponible, coup de tél pour te demander de venir car soucis de personnel ou technique). Mais tant que la paye suit, pas de soucis, le boss peut compter sur moi!! :smiley:

On m’a proposé un autre poste, qui pourrait me servir de tremplin pour un autre encore. Et un peu mieux payé que celui que j’occupe actuellement. Mais il était à la journée soit taf du lundi au vendredi 8h 12h / 14h 18h. De plus, c’est un travail de bureau. Moi, j’aime bosser en extérieur. J’aime pas être enfermé toute la journée. Donc j’ai décliné l’offre. Tant que je tiens le rhytme des quarts, je continue.
Après tout, chacun voit midi à sa porte. J’allais pas accepter un poste, certes mieux payé, mais qui ne m’intéresse pas du tout!!
La dépression au travail n’est pas un mythe hélas. Et si je peux l’éviter en continuant à faire ce que j’aime, ben y’a pas à hésiter.


(system) #8

Je vais conter ma petite histoire professionnelle, faute d’idée concrète a proposer, je vais exposé les faits. Comme Den: Un Diplome --> Enchainé les petits boulots --> Que faire? Reprendre la voie initial ou prendre une alternative?

Moi j’ai choisie l’alternative; depuis la fin de mes études (BTS conception de produit industriel) j’ai enchainé des boulot vite fait (Mac do, vendeur, manutentionnaire par interime) faute de trouver un boulot justement lié a mes études (qui ne m’inspirait pas vraiment finalement :mrgreen: ).
J’ai profité de mes experiences de manutentionnaire a Goodyears pour passer mes permis cases (qu’ils mon payés, et c’est pas donnée).
Maintenant, je suis cariste en vu d’une embauche dans ma nouvelle boite.

Si finalement j’ai choisie la voie du Cariste ce n’est pas par ultime roue de secours, j’ai eu cette oportunité, j’aime mon travail actuel.

Je terminerai en disant que rien qu’en Ile de France il manque 200.000 Caristes (effectivement, car en moins de 24 heures j’ai toujours retrouvé du travail dans cette branche).

FIN


(Den d Ice) #9

Merci pour vos avis.
Je vois que je suis pas le seul a me poser des questions sur nos avenirs pro :confused: C’est rassurant de se sentir moins seul, mais ca ne règle pas le problème.
Concernant mon ambition de monter une boîte ou d’avoir mon propre magasin, y a rien de secret. C’est juste qu’a l heure actuelle, mon envie se porterait sur…oui les mangas! Comme dit plus haut, j’attends de “vieillir”, d’une part pour etre pris plus au sérieux par les banques, d’autre part pour voir si ma passion n’est pas une passade et d’avoir des sous de côté. Donc pour l heure, cette idée reste en veille dans un coin de mon cerveau, je l a ressortirai plus tard.
Concernant la thanatopraxie, je suis allé cet aprem voir une dame que j’ai eu l occasion de côtoyer y a pas longtemps, une conseillère funéraire. Lui ayant dit que j’étais plus porté sur la thanatopraxie, elle a contacté par tel son collègue thanato, qui m’a donné les renseignements attendus. Et là, stupeur, les informations dégottés sur le net ne correspondent pas à la réalité du marché actuel :confused:
De plus en plus de personnes suivent la formation, et y a donc de moins en moins de place. De plus, les écoles ne poussant pas comme des champis, la liste d’attente est longue, et il faut compter, non pas un an de formation, mais 2 voire 3 ans (attente comprise)! :open_mouth: De surcroît, histoire d’alourdir le panier, ce n’est pas 3800€ de frais, mais faut plus taper dans du 10 000€! :open_mouth: A l’issu de notre conversation téléphonique, ma volonté d’être thanatopracteur s’est considérablement amenuisé… Mais j’ai rebondi, en questionnant la meuf de l’agence. On a discuté, elle m’a parlé de son travail, des points positifs et négatifs de son boulot à elle, et finalement c’est pas aussi pourri que ce que j’imaginais. C’est moins bouché, et surtout, la formation est de 3 semaines environ (et ca te coute pas un rein aussi). J’en ai profité aussi, pour l’interroger sur le boulot de “Maître de cérémonie” (lol ca me fait penser aux cultes sur MS :mrgreen: ) et là, bim bam boum, c’est encore mieux, c’est plus physique, moins administratif, et y a vraiment un boulot de communication plus approfondi que conseiller funéraire, où la plupart du temps tu as le cul sur ta chaise toute la sainte journée. Et là pareil, la formation dure 2 semaines. Donc je crois que j’ai touché un point très important, je compte bien gratter pour découvrir le métier sous toutes les facettes.

Nil : Oui je suis ton ainé :laughing: Plus sérieusement, oui si en plus de te poser des questions sur ton avenir, tu as des problèmes avec ta compagne, c’est clair, qu’il faut voir quelle est la priorité. Concernant ton projet évoqué sur MS, je n’ai pas participé, mais j’ai lu attentivement les différents échanges avec les autres. C’est assez casse gueule je dirais :confused:

Nax : Vous êtes sacrément nombreux sur MS a travailler dans l’informatique… Ca pourrait être intéressant que tu en discutes avec tes congénères en IRL afin d’exposer un projet de création d’entreprise… :wink: Car même si tu gagnes bien ta vie actuellement, mais que tu ne t’épanouis pas dedans…un jour ou l’autre ca va saigner sévère :neutral_face:

Alexa : Les petits boulots, c’est bon, j’ai donné. J’ai des projets comme tout le monde (maison etc…) et j’aimerai bien avoir un vrai boulot pour pouvoir concrétiser mes projets. Faire du sur place? Nan c’est pas ma came, j’ai trop d’ambitions et de buts pour faire du sur place :mrgreen: Excuse si tu l’as peut être déjà dis, mais tu taf dans quoi?

Guimauve : Je vois ce que tu vis actuellement :confused: De ton côté t’as des projets de “recyclage” professionnel?

Seb : Tiens mon “rival” est là! :mrgreen: Si c’est ton dada d’être à l’extérieur, je comprend pourquoi tu as décliné l’invitation, même si la tune suit derrière. C’est physique ton taf, mais tant que tu te sens bien dedans c’est l’essentiel. Je comprend pourquoi tu te défoule sur MS maintenant! :laughing:

Fab : C’est pas souvent que tu postes! T’as galéré comme beaucoup aussi. Là une fois encore, la morale est la même, faut aimer le taf qu’on fait.
J’ai beaucoup de respect pour ceux qui bossent dans un taf qu’ils n’apprécient pas, je sais pas comment ils font pour trouver l’énergie nécessaire. D’ailleurs si y en a qui font un travail qu’ils n’apprécient pas, faites vous connaître!


(guimauve5012) #10

j’ai tenté reprendre mes études pour 1 années en alternance mais j’ai été refusé car je n’habitais pas paris :angry: comme si je leur avais pas assez dit que le déménagement était prévu
efin bref, oui j’y pense je regarde les formations de bureau car j’aime le terrain mais j’aime un peu plus le travail de bureau ( je peux le dire j’ai fait les deux )
mais le problème reste j’ai fait des petits boulot masi jamais dans la meme branche donc partout je me paye un pas d’expérience après trois ans de galère , ça fait rager :angry:

oui commerciale en pompes funèbres ça marche bien, j’ne ai parlé avec des gens qui y bossent, mais faut pouvoir, j’ai pas l’etat d’esprit pour mis si toi ça te conviens, renseigne toi et refléchis y ça peut valoir le coup ^^


(ALEXA) #11

Avant de me lancer dans ce qui m’attirait, j’ai fait comme toi, je voulais une formation capable de me fournir du travail. J’ai donc passé un BTS en secrétariat (et oui à l’époque on pouvait travailler avec ça).
Puis je suis partie en fac car je voulais me diriger vers l’enseignement, et plus particulièrement prof d’Histoire. J’ai donc continué les études jusqu’en maîtrise, mais plus ça allait et moins le “monde” enseignant m’attirait. Je n’aimais pas du tout la mentalité des personnes rencontrées lors des différents stages que j’ai pu faire.

Donc comme toi voyant les années passer et toujours rien se profiler au niveau professionnelle, et donc financier, j’ai tranché.
Et comme j’ai toujours aimé la paperasse, j’ai opté pour fonctionnaire. :laughing:
J’ai décidé de passer tous les concours administratifs que je pouvais (et croyez moi c’est qu’il y en a lorsque l’on cherche) et j’ai fini …à l’éducation nationale (on ne rit pas :imp: )

J’ai commencé dans un service juridique et actuellement je m’occupe de la gestion des dossiers d’accidents et maladies professionnels. En étant dans une grande administration on a la possibilité de changer de service, et donc de boulot (même si ça reste de la paperasse), et on apprend toujours de nouvelles choses ce qui me plait.


(TecAgnes) #12

Je rejoins l’avis général Den, lance-toi dès lors que tu le sens bien et que ça te motive ! Tu es encore jeune, et j’ai aucun doute qu’avec la formation qui va bien, tu va péter les scores ! Je trouve d’ailleurs l’idée de t’orienter vers des métiers qui marcheront toujours excellente (le mortuaire, la santé (pharmacien ?), l’esthétique, etc…). Si tu cherches d’autres pistes, tu peux également t’orienter vers un métier qui te rapprochera des gamins, faudra toujours s’occuper d’eux… Autre idée, je te verrai bien aussi sauveteur sur les plages :mrgreen:

De mon côté, je continue mon boulot en informatique, la voie que j’avais choisi après la terminale. Je ne le regrette pas aujourd’hui. Y a eu des bas, et y en aura encore, mais ça paie plutôt bien quand on est pas manchot et c’est suffisament varié pour que l’on aime longtemps.

Bon courage en tous cas, et si tu as besoin de fric, va voir Skeety, il doit bien avoir du pognon à récupérer dans sa secte :mrgreen:


(Nil Sanyas) #13

Den : j’ai pas de “problèmes” avec ma copine, juste qu’il est probable qu’on parte au Canada… donc du coup, ça fige tous mes projets en France… sauf si je fais sur le Web (seul voie de secours si on veut voyager). Et des projets Web, j’en ai aussi un paquetas… D’ailleurs, je vais parler sérieusement à un pote développeur pour qu’on monte certaines choses… (mais là encore, je manque de temps, éternel problème :mrgreen: ).

Ceux qui se plaignent d’avoir trop de temps et de chômer, profitez au moins de ces moments pour réfléchir posément sur vos divers projets. Après, quand tu bosses toute la journée, t’as moins la force…


(MagicSeb) #14

Bon Den, c’est déjà très mature et tu as fait un grand pas en avant en analysant ta situation.
Juste 2 mots pour vous dire mon parcours: Bac technologique électrotechnique puis BTS froid et climatisation, 1 an de boulot et voyant que cela ne me plaisait pas, je me suis lancé dans la médecine à 22 ans, j’en ai 30 et je viens de terminer, je serais interne en chirurgie en bourgogne (croisons les doigts) en novembre.
Tout ça pour te dire que se lancer dans quelque chose qui te plait, ça peut marcher, le plus important est de ne pas avoir de regret!!!
Pour ce qui est de la thanatopraxie, j’ai fait un stage en médecine légale et j’ai discuter avec 1 thana, il m’avait seulement dit qu’il y avait du monde, mais il ne me semblait pas que c’était si bouché, renseigne toi bien au CIO du coin. Sinon, c’est particulier, essaye de demander à participer à une autopsie (je ne sais pas si c’est possible), histoire de voir un mort en face, le toucher, le voir de “l’intérieur” autrement que dans les films, avec l’odeur, sachant que tu peux avoir des putréfiés et autres brulés… :unamused:
Bon, si c’est 10000€, ça commence à être cher… mais c’est assez intéressant comme métier
Pour la pharmacie, il y a un concours a l’entrée, c’est dur (20% de réussite) et les élèves sortent du BAC, donc ils sont chaud comme la braise!!! Je l’ai fait, donc si ça t’intéresse, fonce, c’est possible, sachant que tu va devoir apprendre la botanique par cœur!! :open_mouth: :laughing:
Personnellement je te conseillerais d’allier la passion avec la rentabilité (dumoins le + possible), je pense que tu as beaucoup reflechit mais il ne faut pas non plus se lancer dans le 1er secteur “porteur” qui se presentera devant toi, pour ne pas aller au boulot à reculons. Facile à dire tu vas me dire!!! :mrgreen:
Si tu veux d’autres conseils, n’hésite pas, on fera de notre mieux pour t’aider!! :wink:


(Den d Ice) #15

Cool a vous :wink:

Pour ce qui est des macchabées, c’est pas un souci. J en ai déjà vu, j’en ai touchés, je sais que ca ne me choque pas le moins du monde (ca doit etre mon côté impassible private joke). Pour la pharmacie, je sais pas ou vous avez vu ca, mais ca m interesse pas du tout! J ai été commercial pour un laboratoire, ca aurait été des scies sauteuses ou du formol, ca m aurait été égal.
Je vais me renseigner davantage sur le mortuaire, je compte pas en rester là :wink:
En tout cas merci pour vos avis nombreux et divers en un si court laps de temps. Je vous tiens au courant de l’évolution de la situation.
Si certains ont des questions a poser sur un recyclage pro ou des expériences a fournir sur votre job actuel, n hésitez pas, le topic sert à cela :smiley:


(padrino91) #16

je viens de lire le post de mon maitre et je comprend un peu ses incertitudes sur l’avenir professionel qu’il recherche.
le jour ou l’on a fais la sortie rue keller, je vous ai exprimer le degout actuelle que je peux avoir pour ma profession, et je commence a me tourner vers des branches disons mon cas social.
apres den fonce dans ce que tu trouve mec.


(Den d Ice) #17

Padrino, c’était interessant ton discours concernant ton travail et l impression vu “du dedans”. Hésites pas a poster ici ce que tu nous a dit a Asimov Nax et moi :wink: Toi aussi tu cherches a changer d orientation professionnelle. Qui sais, peut etre trouveras tu la voix sur ce topic cher ami


(padrino91) #18

Parler de quoi, de ce que vous ai dit, j’ai quand meme un devoir de reserve malheuresement je ne peux pas raconter tout ce qui se passe.

je pense que tout le monde ici sait le metier que j’exerce, je dois avouer que 03 ans apres mon entrée dans la boite je suis exaspéré, ce que je vis au quotidien ne ressemble pas l’idée que je faisais de la police, en fait tout est politique.

En exemple, on dit que la police ne fais rien dans les cités, mais si l’etat voulait reelement reprendre ces zones de non droit on pourrait, mais en appliquant des methodes limites, mais sa marcherai quand meme, apres faut voir que la delinquance donne a la police sa légitimité d’exister, cela crée des statistiques qui servent les différends services ministeriel.
Bref en fin de compte on comprend que le système est comme ça et que peu importe le discours des politiques, cela ne changera rien a la donne, pour preuve le 93 est le departement ou il manque le plus de fonctionnaires, en septembre 2009, 164 fonctionnaires sorti d’ecole viendront grossir nos rangs pour un total de 24 commissariat soit un total de 6,83 fonctionnaires par commissariat en un mot je dirais “ridicule”, on continue a fermer les ecoles de police (saint-malo, vincennes, marseille) tout en demandant une baisse de la delinquance de voie publique, c’est comme vider un océan a la petite cuillere.

Alors oui j’aime encore mon taf je prend encore plaisir dedans mais plus autant qu’avant, je porte un uniforme, une arme, et pourtant j’ai l’impression d’etre une assistante social ou un cow-boy selon les dires de notre population bien aimée.

J’ai vécu des situation dramatique, des moments chauds, des moments dur, brefffff tout la chaine de l’ame humaine est passé entre mes mains.

Je revois encore un collégue de la BAC convoqué a l’inspection generale des services, pour avoir tutoyer un mec sur un controle, non mais serieux c’est abuser, convoqué pour ça, on croit rever, la police actuelle est une police de baltringue, qui a pour instructions de se montrer a la population et surtout d’eviter de faire de vagues pour ne pas engendrer de violences urbaines, c’est vrai que ce sont les délinquants qui commandent dans ce pays.

je me souviens d’un dessin qui ma faire rire quand j’y repense, on y vois un homme couché dans un lit d’hopital avec les perfusions bandages complets et assis a coté sur une chaise un juge disant “Gardien de la paix Dupont, vous etes mis en examen, parce que les jeunes disent que vous les regardiez de travers”, mais cela reflete bien la veracité de mes propos et des mentalités actuelles.

Aprés parlons du materiel, j’ai eu pendant 02 ans un pistolet a ma ceinture qui datait de 1965, parce que plus d’argent, c’est la mairie qui nous paye les ramettes de papiers, qui nous a installer un porte avec un interphone à l’entrée du commissariat, c’est la directeur du carrefour de la ville ou je bosse qui a offert une imprimante parce que la notre ne fonctionnais plus, et pourtant oui je suis bien en police NATIONALE.

Heuresement pour moi je bosse avec des gens motivés qui malgré tout ce que j’ai cité plus haut continue a faire du boulot de police ( une pensée pour eux qui se sont gazé la gueule parce qu’il courait derriere deux mecs entrain de voler une moto ou alors hier un pavé qui termine sur la par-brise de la voiture, mais qui visé la collegue a coté de la voiture).
Pour faire une note d’humour dans le code de deontologie de la police nationale il y a 21 articles, un proverbe chez nous parle souvent de l’article 22 qui dit “article 22, demmerde toi comme tu peux” lol.

Maintenant je ne sais pas si je vais continuer dans cette voie parce que j’aime mon metier meme si cela est dur au quotidien, je commence a etre degouter.
voila maintenant ce que je verai de visu, si il le veule je ferai par de mon temoignage mais seulement oralement.


(sebulon) #19

Je vois de quoi tu parles Padrino. Une de mes amies a été gendarme pendant quelques années. Elle a démissionné l’an passé et là, elle bosse dans une boîte pour EDF. En fait, quand tu appelles EDF pour des renseignements sur ta facture par exemple, ben tu n’as pas affaire à des agents EDF mais à une entreprise sous-traitante!!
Elle a retrouvé un rhytme de vie et de travail un peu plus calme et serein!! Même si parfois elle a au téléphone quelques usagers mécontent!

Donc, ce n’est pas du tout le même boulot comme vous pouvez l’imaginer :laughing:


(guimauve5012) #20

moi ausis je connais ça dans la famille il ya au choix, le policier municipal,le gendarme et le crs ^^""""""

oh je connais seb, si ton amie ets sur le havr eje connais la boite ^^""""""
je l’ai fait 6 mois ce job et bye bye
"edf bleu ciel bonjour, mais bien sur msieur, …je vais voir ce que je peux faire, …je vous souhaite une excellente journée de la part d’edf bleu ciel " et tant qu’on y est les courriers c’est nous aussi qui y répondons, c’est les meme personnes qui sont au tel , idem pour le classement des archives^^

j’ai crisé au bout de 6 mois, c’est inimaginable la violence verbale des gens ( meme si on se dit que c’est pas pour soit mais pour edf, c’est usant à coeur de journée ) alors que toi betement tu essaye de les aider T_T
mais bon ça m’aura au moins apporter une expérience
et les horaires décalés tous les jours avec seulement des micro pause, sans façon