INDIANA JONES ET LE CADRAN DE LA DESTINÉE (James Mangold)

Tiens il tourne aussi un nouveau Jack Ryan ?

Ah, ils savent attirer l’attention. Et l’intérêt.

Jim

2030 ? Il est infatigable, ce vaurien !

Ahahahahaha.
Kilékon.

Jim

1930 : ça se passe avant Le Temple Maudit.

Tori.

Il fait vieux alors.

Côté on y croit : ça a l air bien réalisé.

Côté on craint le pire : le nombre de référence aux films précédents en mode biscuit pour fans.

C’était avant qu’il ne découvre la fontaine de jouvence.

Tori.

Oui, pareil, mais ça me plaît bien.

En voyant les images, je me suis pris à repenser à cette rumeur (fondée ou pas, je ne sais pas…) qui a voulu, dans les années 1990, que le personnage soit traité à la James Bond, en changeant d’acteur tous les cinq six films (j’avais lu le nom de Kevin Costner dans un article que je serais bien en peine de retrouver). Et je me disais que finalement, ça aurait été pas mal que le personnage échappe plus tôt à la patte de Spielberg.
Après, un mythe se construit, ici : un personnage, un acteur, cinq films, une quarantaine d’années… Une autre manière de construire un mythe cinématographique, différente de la méthode bondienne.

Jim

Mais deux films avec un vieux indiana, cela commence à teinter le perso.

Un de plus et il aura eu autant d aventure vieux que jeune.

Alors moi, ce que j’aimais quand j’étais ado, c’était que c’était un homme, un adulte, donc qu’il était plus vieux que moi, que c’était un modèle (jamais aimé les héros de mon âge : retourne à l’école, sidekick !!!). Aujourd’hui, je vieillis, mais Indy aussi. Il reste mon modèle. J’aime bien l’idée.

Jim

Je ne suis pas prêt à prendre un vieux croulant pour modèle.

Sauf le dkr !

Moi, j’aime les vieux.
(Les vieilles aussi, mais c’est une autre histoire.)
Je préfère l’expérience à la fougue.
Un proverbe africain dit : « le jeune court vite, mais le vieux connaît le chemin ».

Jim

Le chemin de la maison de retraite ?

C’est un peu l’équivalent de « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait »… Sauf que les Africains appuient sur les points positifs, là où on appuie sur les points négatifs.

Tori.

1 « J'aime »

Il existe un crossover entre Indiana Jones et Judex.
Et il y a une scène dans un train avec Hercule Poirot.

Dans ma tête,je visualisais David Suchet et Harrison Ford.

Note : Indiana Jones fait des caméos dans ‹ ‹ Martin Mystère : le secret de Saint-Nicolas › › et ‹ ‹ Bourbon Kid › ›.

1 « J'aime »
1 « J'aime »