INFINITE DESTINIES : LES ANNUALS (collectif)

Marvel n’en a pas encore fini avec les Pierres d’Infinité. L’éditeur annonce pour le mois de juin la saga Infinite Destinies, qui prendra la forme de 8 annuals qui réuniront les héros classiques et des nouveaux venus dans l’univers Marvel, héros et vilains.
D’un côté, Iron Man, Captain America, Thor, Black Cat, les Avengers, Miles Morales, les Gardiens de la Galaxie et Spider-Man. Et du côté des newbies, Quantum, Overtime, Spirit of Corruption, White Fox, Amulet, Prince of Power et Star.

Les deux premiers numéros, Iron Man annual par Jed McKay et Ibraim Roberson et Captain America annual par Gery Duggan et Marco Castiello, sont prévus pour juin.

"The Infinity Stones have played a key role in some of the Marvel Universe’s most-defining moments, and now they’ve returned in the hands of Marvel’s most popular new characters. The chase for the powerful Infinity Stones will play out in Infinite Destinies, launching this summer.

« In a series of eight annuals, each installment will pair Marvel’s biggest heroes like Captain America and Iron Man with some of Marvel’s newest heroes and villains including Star, Amulet, and more. These exciting new additions to the Marvel mythos may or may not possess one of the sought after stones – but the real question will be who will be holding them in the end, and what will it mean for the future of the Marvel Universe? »

« We’ve had a wave of incredible new characters over the last few years, and Infinite Destinies will shine a light on eight of them, » editor Nick Lowe said. « We’ll discover new aspects of these heroes and villains in adventures with our the most archetypal Marvel heroes. »

Source : www.comicscontinuum.com

Et à noter que chaque annual proposera aussi une back-up à suivre, Super-Spy vs. Super-Spy avec Nick Fury et Phil Coulson.

image

Je me disais que les mini-séries Wolverine : Infinity Wars et Star préparaient quelque chose.

La saga Infinite Destinies sera finalement publiée en juin 2021…avec un petit changement puisque l’histoire débutera dans la série Black Cat de Jed McKay.

According to Marvel, Black Cat #8 reveals that someone new is trying to get their hands on the most important artifacts in the Marvel Universe. Felicia Hardy;s next heist will be for none other than the Infinity Stones, and she won’t be the only character seeking to wield their power. The Infinite Destinies event will run through a series of eight Annuals this June but the titanic clash for the stones is heating up now in the pages of Jed MacKay’s hit run on Black Cat. And the aftermath will have major repercussions on the series moving forward!"

« In the first year of Black Cat, Cat stole things from the most powerful heroes on Earth, » said editor Nick Lowe. « This summer, she steals the most powerful things in the Universe! »

« Felicia Hardy- the Black Cat – gets tangled up with the Infinity Stones, some of the most dangerous prizes in the universe. Felicia may be the most accomplished jewel thief on the planet, but when those jewels hold the power of the cosmos, it’s a whole new ball game. Felicia is in a race against the others who would seek to control the stones for their own ends- like Nick Fury – and a secret someone you won’t see coming, » MacKay said. « Who can cross the world’s most dangerous men, wrangle a pack of villains hopped up on fragments of infinite power, hopefully, get the job done and look great all the while? The Black Cat, that’s who! »

Les histoires des cinq années à venir, bien sûr.

When Iron Man learns about the strange people who kidnapped and tortured Miles Morales, he HAS to look into it. What he finds out about the Assessor and especially Quantum will shock him and you! Don’t miss this in-depth look at some of the coolest new villains and the groundwork for major future Marvel stories! ALSO IN THIS ISSUE: Part 1 (of 8) of “Infinite Fury”! Nick Fury learns of the new incarnation of the Infinity Stones and sets off to find the stone-bearers. His quest will take him all over the Marvel Universe and pit him against some very powerful people who will terrify both Fury and YOU!

Iron Man Annual #1

Written by Jed MacKay
Art by Ibraim Roberson
Colors by Rachelle Rosenberg
Release Date : June 2nd, 2021

Pas mal, mais la « promesse de départ » n’est pas vraiment tenue.
Cette promesse de départ, je l’identifie comme le « mystère » sur les Pierres d’Infinité, avec soit le retour de personnages déjà en possession de Pierres (Hector Bautista / Overtime qui a celle du Temps depuis Wolverine : Infinity Watch ; Ripley Ryan / Star depuis essentiellement sa mini-série éponyme), soit la présentation des autres.
Oh, on voit Quantum qui a la Pierre de l’Espace… mais il est un personnage extrêmement secondaire, dont on ne sait rien. C’est un peu dommage, c’est un peu trompeur hormis le cliffhanger qui montre que ce pauvre type a littéralement la Pierre de l’Espace dans le torse, ouvert et à vif mais on ne dit rien de plus.

C’est dommage, parce que le récit est bon mais trompeur sur l’annonce.
Ici, Jed MacKay livre un épisode où Iron Man, après avoir croisé Miles Morales, se crispe quand ce dernier révèle avoir été enlevé, torturé et abusé par The Assessor, un vilain technologique.
Tony le prend personnellement, mal, et va retrouver The Assessor, finalement une IA brutale avec des sbires, dont le mystérieux Quantum, pour lui faire mal.
En soi, c’est bien : c’est agréable, fluide, dynamique. Ce Tony est caractérisé avec des éléments du comics mais son lien avec Miles rappelle le MCU, sans l’historique Tony/Peter mais avec cette idée que Tony ne supporte pas qu’un gamin innocent et avec potentiel soit ainsi maltraité.
C’est sympa’, bien fichu et Ibraim Roberson livre des planches correctes.

Dommage, donc, que Marvel ait annoncé un récit sur un porteur de Pierre alors qu’il n’est là que comme « excuse » pour une bonne histoire d’Iron Man.

(W) Gerry Duggan, Jed MacKay (A) Marco Castiello, Vicenzo Acunzo, Ruth Redmond, Juan Ferreyra (CA) Alex Garner, Travis Charest, Rob Liefeld, Ron Lim
CAPTAIN AMERICA VERSUS OVERTIME! The fugitive known as Overtime broke out of death row when the time stone chose to bond with his soul, giving him powers he barely understood. Now, thanks to Captain America… his time is up. ALSO IN THIS ISSUE: Part 2 (of 8) of « Super-Spy vs. Super-Spy »!

Rated T+

In Shops: Jun 16, 2021
SRP: $4.99

Chouettes planches.

Mais c’est… nul ?
Gerry Duggan m’avait beaucoup plu et amusé dans Wolverine : Infinity Wars où il avait créé et animé Overtime, le nouveau bénéficiaire de la Pierre du Temps. Sauf que si on retrouve ici l’auteur, on oublie entièrement le ton sympathique et enjoué de la précédente histoire.
Ici, Overtime veut revenir dans le passé pour s’empêcher de commettre une erreur grave, mortelle, et attire l’attention de Cap’ et Black Widow, qui agissent en duo ici. Sauf que le contact se passe mal, Overtime prend de mauvaises décisions et en vient à énerver les deux Avengers.
Et… voilà. Gerry Duggan livre un récit sombre, assez rude, mais complètement « lourd » dans l’approche. Le ton léger de la précédente saga est bien loin, c’est même pesant et pas vraiment agréable. Marco Castiello a quelques belles planches, mais son ambiance participe aussi à cette lourdeur désagréable.

Pouah.

Le matériau de base n’est pas bon quand même

Les Pierres ?

L’histoire.

Ah, de Wolverine : Infinity Wars ? J’avoue que, après avoir lu le nanar Return of Wolverine, un Logan « juste » passable me faisait beaucoup de bien, et le bordel général m’a fait marrer.

J’avais trouvé le #1 pénible. N’ayant pas trop suivi les duganneries, j’avais conscience qu’il me manquait sans doute des éléments, mais ça ne m’a pas du tout donné envie de me plonger dans ce qu’il a fait précédemment. J’avais bien notifié par contre qu’il y avait des liens avec la mini-série Astonishing Spider-Man & Wolverine, mais comme je ne l’avais pas trop aimé ça ne m’a pas aidé à rentrer dedans.

Infinity wars est juste imbun able et étrangement tant raté.

C’est tellement raté et étrange que tu en perds ton français, ton latin et ton anglais en même temps !