INFINITE FRONTIER #0-3 (Collectif)

Une tout court c’est encore mieux.

Tout pareil.

Jim

INFINITE-FRONTIER-Secret-Files-1-1-scaled

Director Bones opens up his classified records to give us all new stories about the players in INFINITE FRONTIER. First up, President Superman from Earth 23, asking the question: can the hero who has time for everyone ever find time for himself?

Infinite Frontier (2021) #1: Secret Files

Written by BRANDON THOMAS, Joshua Williamson
Pencils Valentine De Landro
Inks Valentine De Landro
Colors Marissa Louise & Triona Farrell
Letters Tom Napolitano
Cover by Bryan Hitch, Alex Sinclair
Release Date: June 29, 2021

INFINITE-FRONTIER-Secret-Files-1-2-scaled

INFINITE-FRONTIER-Secret-Files-1-3-scaled

Ben, je n’ai pas trouvé cela fan service justement. Le récit est maîtrisé (pour le moment) avec des arcs dans l’arche narrative. Les dialogues sont bons, efficaces (tout l’inverse de Bendis) non sans une caractérisation légère et peu étouffante.

Les intrigues à venir sont intéressantes (une par personnage/groupe de personnages) avec une sur Darkseid en fond (avec son design original) et JW propose un sacré cliffhanger.

Niveau dessin, je suis agréablement surpris. Y’a du Lee Weeks qui traine, je trouve.

C’est pas mal.

Mais c’est entièrement déjà vu ; tout, en fait. Et tout (me) donne l’impression de viser à faire plaisir aux fans.
On a un Batman dans le Multivers ? C’est évidemment celui de Flashpoint, « fan-favorite ». On a un Superman ? C’est évidemment President Superman, « fan-favorite ». On a une future Crisis ? Psycho-Pirate rôde évidemment. On voit Alan Scott ? On s’aventure vers l’Hôtel de la JSA. On a bientôt une grosse menace ? C’est évidemment Darkseid, littéralement « partout » avec ses Para-Demons depuis des années.
Et Roy Harper est revenu d’entre les morts ? Il a évidemment un anneau Black Lantern.

Il n’y a rien de mauvais, mais tout (me) donne l’impression de vouloir contenter les fans. Tout pour faire ça.

Ok.

Finalement, n’ont Ils d’autres choix au vu de leur politique éditoriale quelque peu chaotique ?

Vu qu’il a été quand très peu utilisé jusque-là, et que Morrison a offert un jouet intéressant avec cette Justice League interdimensionnelle, je suis au contraire heureux de voir tout ça enfin exploité !

1 « J'aime »

Le départ de Snyder fait beaucoup de bien. Là, tu sens une stabilité avec le retour de personnages comme Alan Scott ou Darkseid, par exemple.

En même temps, DC essaie de mettre en avant les générations futures avec Jon en tête de proue, un nouveau Batman. Mais ca ne plaira pas à tout le monde comme lorsque Marvel avait lancé (je cite) des sous-Hulk ou des sous-Marvel. Les vrais fans veulent les « vrais » personnages.

En parallèle, il y a aussi l’intégration des minorités dans les récits.

Finalement, ce n’est pas si simple d’où ce « chaos ».

Je trouve également qu’il en jette, ce Personnage.

Infinite-Frontier-2-1_60e7bdc21e8225_002

What secrets and changes lurk inside the newly expanded Multiverse? The devious Director Bones of the D.E.O. re-forms a ragtag team to keep the new worlds at bay, but was highly skilled agent Cameron Chase recruited because the director needs her help, or because he wants a patsy when things go south? Meanwhile, Alan Scott, the original Green Lantern, takes drastic measures to find his missing daughter. Someone has kidnapped Jade, and Alan’s going to find out why and bring her home. Plus, the resurrection of Roy Harper gives the former Teen Titan some unexpected and unpredictable new powers.

Written by: Joshua Williamson
Art by: Xermanico, Jesús Merino, Paul Pelletier
U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Jul 13 2021
Page Count:
40

Infinite-Frontier-2-3_60e7be03d16933_002

Infinite-Frontier-2-4_60e7be42a96415_002

Ca continue gentiment, mais sans me passionner.
Joshua Williamson poursuit ses petites intrigues, en utilisant notamment Cameron Chase pour visiter la Justice League, enquêter sur les troubles du Multivers, exiger des explications à Bat & Sup. C’est pas mal, avec en parallèle The Totality (l’équipe secrète qui gère le Multivers) s’engueule après la disparition de Jade, et d’autres liées qui correspondent à la JSA (évidemment). Alan Scott et Obsidian veulent agir, alors que Roy Harper tente de gérer son anneau Black Lantern en se découvrant lié à Darkseid.
Ca se lit, oui. Mais ce n’est pas prenant. Joshua Williamson propose des choses correctes, des rebondissements efficaces, mais sans vraiment passionner. Ca me rappelle Justice League : Generation Lost, comme saga agréable mais qui n’est pas vraiment prenante ou intense. Captain Atom, qu’on voit ici, aide à ce parallèle, avec aussi ce sentiment proche d’un Countdown, avec plein d’indices pour une montée en puissance vers Darkseid.
Ca se lit, donc, mais ce n’est franchement pas prenant. Xermanico, Jesus Merino et Paul Pelletier proposent des planches sobres, efficaces aux styles proches ; mais sans briller, non plus.

Ca se sent quand même que c’est une mini-série de transition avant le futur événement.
Sympa’, mais vraiment pas top.

Donc cette période « Infinite Frontier » n’est qu’une transition ? Les auteurs en place ne sont pas là pour rester longtemps ?

Aucune idée, mais c’est mon ressenti.
Je sais que Infinite Frontier « tease » une future Crisis. Je sais que des rumeurs disent que DC prépare un nouvel événement pour 2022 ou 2023.
Ces éléments ensemble, et le manque de souffle d’Infinite Frontier, géré par un auteur (Joshua Williamson) qui n’est pas « star », me font bien penser que ça n’est qu’une grosse transition.

1 « J'aime »

Il mérite sans doute mieux que ça.

C’est vraiment dénigrer Infinite Frontier sans l’avoir lu. C’est une très bonne mini avec de nombreuses intrigues et des personnages que l’on ne lit que trop peu.

Le ton général est très « reader friendly ». Un bel exemple d’Event sans toute cette gesticulation que l’on a autour (ties-in à gogo ou toutes Snydereries en tous genres).

Et Williamson, je le trouve bien plus calme et serein que sur ces Flash.

Infinite-Frontier-3-1

Barry Allen’s history with the Psycho-Pirate isn’t pleasant.

The Flash encountered this mind-bending villain all the way back in the original Crisis on Infinite Earths, and it did not end well for the Scarlet Speedster. For the first time since his death and rebirth, Barry runs afoul of this foe-hopefully it will go better this time around! That is, if the even bigger villain behind the Pirate stays out of the fray, or if President Superman of Justice Incarnate sticks around to help win the day.

Listen to the latest episode of our weekly comics podcast!

Infinite Frontier (2021-) #3

Written by Joshua Williamson
Pencils Xermanico, Tom Derenick, Jesús Merino, Paul Pelletier
Inks Xermanico, Tom Derenick, Raul Fernandez, Norm Rapmund
Colored by Romulo Fajardo Jr.
Cover by Mitch Gerads
Release Date: July 27, 2021

Infinite-Frontier-3-4-5

Infinite-Frontier-3-6

Ca se lit bien, quand même.
Je reste sur mon idée que cette mini-série restera mineure, dans le sens où elle ne fait que préparer, à mon avis, le futur événement, avec la mise en place de quelques éléments (Darkseid, le Multivers) et la mise en avant de personnages aimés des fans. Mais ça se lit bien, oui.
Ici, Alan et son fils remontent la piste de Jade disparue, avec des échanges pertinents et de bons moments. Ils identifient Mr Bones comme responsable potentiel, et découvrent des super-héros enlevés pour être envoyés dans le Multivers, sous la supervision de Cameron Chase, finalement vivante. En parallèle, la Justice League Incarnate et Thomas Wayne se crispent avec Magog, mais comprennent que le vaisseau qui emmenait Thomas prisonnier vient de la Terre du Président Superman. Barry Allen est piégé dans une illusion du Psycho-Pirate pour servir Darkseid, alors que Roy Harper tente de se faire à son statut de Black Lantern, mais est récupéré par un vaisseau de Mr Bones dirigé par un Hector Hammond « normal » mais manipulateur. Roy semble libéré brutalement par une sorte de JSA ou Infinity Inc. qui rôdent dans la Plaie.
Ca se lit bien, oui. Joshua Williamson réussit mieux ses transitions, les rebondissements sont fluides et les dialogues sont bons. C’est fort sympathique, bien que cette situation d’oeuvre mineure ne me quitte pas. Ca reste un bon moment, mais surtout un moment d’attente.
Un véritable biscuit aux fans, bien illustré par Xermanico, Tom Derenick, Jesus Merino et Paul Pelletier. Le quartier est plus inspiré, ici, et les planches sont jolies.

Une bonne lecture. Mais qui s’oubliera vite, je pense.