INFINITY COUNTDOWN : CAPTAIN MARVEL (McCann / Olortegui)


(Le Doc) #1

Infinity Countdown: Captain Marvel (One-Shot)

Jim McCann (W) • Diego Olortegui (A)
Cover by INHYUK LEE
VARIANT COVER BY RON LIM
Carol Danvers has crossed the borders of reality itself and returned in possession of the Reality Stone…and with it has contacted the Marvels of many worlds! Join the Captains Marvel for a cross-time adventure into the nature of the Infinity Stones!
32 PGS./ONE-SHOT/Rated T+ …$3.99

Source : www.cbr.com


(Oncle Hermes) #2

Hum… l’illustrateur de couverture a semble-t-il confondu le tour de poitrine de Carol avec celui de Power Girl… (Et on ne peut pas dire que ce n’est qu’un détail vu la façon dont la chose est, hum, mise en valeur sur la dite couverture…)


(victor newman) #3

Ah non Power Girl c’est plus volumineux :stuck_out_tongue:


(Jim Lainé) #4

Tiens, Olortegui fait-il partie des gens inspirés par Capullo, lui aussi ?

Jim


(Blackiruah) #5

Maintenant que tu le dis… Ça ressortait moins sur ses boulots précédents


(Jim Lainé) #6

Je n’ai pas identifié son nom, je ne sais pas ce qu’il a fait précédemment.

jim


(FC powaaaa) #7

Tu peux développer ? Pour ma culture …


(Jim Lainé) #8

Bah comme Bogdanovic, quoi.
Ça ressemble à du Capullo, en moins bien.

Jim


(FC powaaaa) #9

Bah en fait, c’est pas Capullo que j’aurais mis en premier …


(victor newman) #10

Moi non plus.


(Fab) #11

la 1ère case où Carol cogne Blastaar ça me ramène à du Al Rio période Gen 13


(Jim Lainé) #12

Et tu aurais mis qui ?
Parce que le visage de Carol au centre de la double, celui du personnage qui dit “black hole”, de manière générale les lèvres à moitié dessinées ou les yeux constituées d’un simple trait rond et d’un point en guise de pupille, les doigts, sans compter les poses des personnages, tout cela crie l’influence de Capullo. Mais c’est comme Bogdanovic, c’est nettement moins inspiré, et nettement moins sombre et matiéré aussi. C’est frappant.
Et c’est pour cela que j’aurais été curieux de savoir ce qu’il a fait avant, afin de voir s’il s’agit d’une influence récente ou pas.

Jim


(Le Doc) #13

Il a notamment dessiné des épisodes de Ms Marvel :

21d92f75f44ad48e246a1584efc02d0d472bd5c5_1_658x1000

et de She-Hulk :

fb63cf73c4a1a7640422f2f3d3f88c007ab0a218_1_658x1000


(Jim Lainé) #14

Ah c’est un poil plus franco-belge, mais il y a un petit côté “caricature” directement hérité de Capullo. La case “what can I say”, avec les commissures des lèvres et tout ça, c’est frappant. Nettement plus bon, mais la filiation semble évidente.
Merci pour l’info.

Jim


(FC powaaaa) #15

Les petites cases et les plans ne me font pas penser à du Capullo, d’où ma première question. Et même là sur le Ms Marvel, sur des plans plus larges, je comprends mieux, mais ça ne me frappe pas aux yeux (mais bon, je ne suis pas une référence non plus pour la reconnaissance de dessineux)
J’ai hésité avec du très vilain Cheung en fait !


(Jim Lainé) #16

Le fond de sauce de Cheung, ça reste Jim Lee (comme chez Charest, en gros). Imaginons un Jim Lee qui aurait poussé son dessin, qui aurait “vraiment bossé”, si tu veux.
Alors que le fond de sauce de Capullo, c’est Silvestri (saupoudré de Romita Jr) : quand tu regardes ses Quasar, ou même ses X-Force, tu vois très bien le Romita première période X-Men, par exemple.
Ça fait deux bases assez différentes (Jim Lee vient de Byrne et Adams, Silvestri vient de Buscema et Frazetta).

(Accessoirrement, j’aime beaucoup le Jim Cheung des débuts : sur Force Works, j’ai apprécié parce que j’y voyais un Jim Lee cartoony. Et quand il est arrivé chez CrossGen, il a subi une transformation incroyable, et c’était réellement magnifique. Aujourd’hui, j’aime encore, mais il suit le chemin de beaucoup de dessinateurs qui “font de belles images” : ça perd en naturel, c’est plus figé.)

Jim


(FC powaaaa) #17

Mais tu vois, l’une des trombines de Cap Marvel me fait plus pensé de prime abord à du Cheung, mais peut être qu’en effet, c’est du Capullo (en pas joli)

(après, je n’ai pas fait de filiation entre Capullo et Silvestri … faudra que je regarde ça de plus près un jour)


(Jim Lainé) #18

Voilà.
Un peu cruel, mais pas faux.

Si tu as l’occasion, zieute un peu son The Creech. C’est super visible. Du Silvestri avec plein d’ombres.

Jim


(FC powaaaa) #19

En fait, pour la filiation, faut remonter aux origines du dessinateur …


(Jim Lainé) #20

Les dessinateurs montrent en général leurs “sources” en début de carrière (à moins d’une rencontre forte : Miller vient d’Adams et de Kane, mais un jour il découvre Moebius et ça donne Ronin, tu vois le genre…). Au fil des ans et des travaux, ils gagnent en assurance, en compétence, en personnalité, en détails, autant de dimensions qui rendent les fondations moins visibles. Ils s’éloignent des sources (ou bien les sources s’éloignent d’eux : Lee Weeks continue à faire du Mazzucchelli période Born Again, alors que ce dernier est parti sur autre chose).
Tu te souviens peut-être d’une discussion, du temps de superpouvoir, avec un “jeune” lecteur qui était tombé sur un Master of Kung Fu récent (il y a dix quinze ans) de Gulacy. Il avait dit quelque chose du genre “ce mec a tout piqué à Guice”. Il avait l’œil, sauf qu’il avait pris le truc dans le mauvais sens : c’est Guice qui s’inspire de Gulacy. C’était l’occasion de remonter la généalogie : Guice s’inspire de Gulacy, qui s’inspire de Steranko, qui s’inspire de Wood (celui des EC Comics), qui s’inspire d’Eisner (celui du Spirit).
Mais c’est valable aussi pour le franco-belge : je regardais le Conan de Toulhoat, et je me disais que derrière, il y avait une filiation Lauffray évidente, qui lui-même est inspiré par Wendling, qui elle-même est inspirée par Mignola…
(Mignola est inspiré par Kirby mais aussi par Ploog qui est inspiré par Eisner… Purée, tu retires Kirby et Eisner, t’as plus rien !!!).
Je trouve ça passionnant, je te dirais.

Jim