Interview Chie INUDOH auteure de Reine d'Egypte

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/27125/interview-chie-inudoh-auteure-de-reine-d-egypte.html)

Interview bien constructive, merci !

Ce n’est plus un interview, c’est carrément une conférence de presse :smiley:. J’imagine qu’il y a du avoir beaucoup de monde à son stand. Merci à Tori l’envoyé spécial de nous faire partager cet entretient instructif.

D’habitude, pour les interviews, j’ai entre vingt et vingt-cinq minutes… La seule fois où j’ai fait une interview croisée avant celle-ci, on était trois, et c’était pour Shonen (pas de temps de traduction, donc)… Ici, on était quatre, donc, mais on avait environ quarante-cinq minutes ! La difficulté, c’est de préparer suffisamment de questions (il est inévitable que certaines soient posées par les autres intervenants)… Et d’arriver à enchaîner avec une question derrière celle de l’intervenant précédent (par équité, en fait, c’est chacun son tour, toujours dans le même ordre)… Du coup, j’ai écarté certaines des questions que je voulais poser et, comme ce n’est pas moi qui ai commencé, je n’ai pas pu poser ma première question (en général, je commence par demander à la personne de se présenter et de présenter son parcours, surtout quand c’est un auteur qu’on interviewe pour la sortie de son premier titre en France).
J’ai hésité à modifier l’ordre des questions pour les réunir par thèmes, mais j’ai préférer laisser l’ordre originel.

J’ai eu une autre difficulté d’ordre plus technique : j’enregistre le son avec mon appareil photo (en mode vidéo)… Mais je suis limité à vingt-neuf minutes de vidéo d’affilée ! J’ai dû surveiller le temps et arrêter pendant une phase de traduction pour pouvoir lancer un deuxième enregistrement ! ~___^

Tori.
PS : Merci à Skeet pour la rapidité de la mise en ligne : à peine revenu de vacances, il s’y est mis ! Il manque juste les liens pour les noms d’œuvres ou de personnes : Aton no musume, Umi no aurora, Kenshin le vagabond, Sailor Moon, Magic knight Rayearth, Nakayoshi, Harta, Machiko Satonaka, Nobuhiro Watsuki, Yasuhiro Nightow, Kaoru Mori, Mitsuhisa Kuji, CLAMP.

Après avoir lu l’interview j’ai encore plus hâte de lire la suite :slight_smile:

le premier truc que j’ai cherché avant de lire en entier c’est une question sur la longetivité du titre. Et donc la moité du manga en 2 tomes ? (ptetre 3 avec la pre-publication). Va pas durer bien longtemps le manga.

Il suffit de lire l’interview :

Tori.

Oh chouette cette interview privée pour MS, merci Tori.

J’aime bien sa réponse concernant la licence en France et son inquiétude sur la réception des français plutôt adorateurs de l’égypte ancienne. Parce que personnellement c’est justement parce que j’ai un coup de coeur pour cette période que j’arrive pas à m’immerger dans cette série trop “classique” shojo dans sa forme (même si ça fait partie des seinen).^^
Après, très étonnée de lire que la série fera 6, voire 7 tomes max. C’est court, non ? Du coup, quand elle annonce que plusieurs autres messages vont être véhiculés par la suite, de manière plus subtile j’ai du mal à y croire, tout va être comme le t1, très linéaire et sans effet de surprise, non ?

Haha, je pense qu’en France on devient aussi très exigeants et que nous sommes du genre trèèèèèès critiques, sauf que peut-être que contrairement aux japonais on se fatigue pas à faire la queue durant des heures pour une dédicace d’un auteur dont on dézingue le boulot. On y va que si on adore, alors forcément qu’on semble plus gentils et chaleureux XD

A part cela je pense qu’en effet Ki-oon était le meilleur éditeur pour faire connaître le titre en France. Leur lectorat est assez fidèle et ils font toujours une bonne promo quand ils affectionnent un titre, dont celui-ci.^^

Si, surtout si elle traite de l’ensemble du règne d’Hatchepsout, alors que celui-ci n’a pas encore commencé à la fin du premier tome (dans les questions que j’avais préparées, le nombre de tomes venait juste après ma question de savoir si elle comptait traité de l’ensemble du règne)…

La question sur les personnes qui pourraient trouver que le message manque de subtilité, c’est parce que je m’inclus dans ces personnes : j’ai bien aimé le titre, mais on voit le message féministe arriver de loin (ce n’est pas que le message me gêne, juste qu’elle a chaussé ses gros sabots pour le faire passer !).

Tori.

Non mais je trouvais ta question sur la subtilité pertinente car en effet ce côté “femme forte” dans le t1, est très/trop poussé. lui manque que les gants de boxe. XD

Pour la longueur des tomes, oui c’est bien ce que j’avais compris. Tout le règne en 6/7 tomes, ça risque d’aller très vite. Elle va accélérer les années, je vois pas comment faire autrement.

Merci pour cette interview forte intéressante!

Merci pour l’interview.
Je vois que certains sont surpris par le fait que ça sera surement une série assez courte, j’ai l’impression que c’est assez habituel dans le Harta d’avoir des titres entre 4 et 8 tomes ( ce qui est déjà dans la moyenne haute de ce magazine), là comme ça de tête parmi la douzaine de titres que je suis et/ou que je connais issus de ce magazine, j’en vois que 2 qui approchent ou dépassent les 10 tomes, Bride stories ( qu’on ne présente plus) et l’excellent (mais inédit en france :cry: ) Hinamatsuri (12 tomes).

C’est un magazine encore jeune, en même temps… Après, je n’ai pas été voir parmi les séries de Fellows! si certaines étaient longues…
Mais ce qui me surprend, c’est que ce soit aussi court au vu du premier tome
… Certes, ce premier tome est une introduction et sert à présenter les personnages, mais traiter l’ensemble du règne de Hatchepsout sur seulement cinq tomes supplémentaires me paraît court (d’autant qu’il y aura probablement un épilogue après sa mort, je suppose), surtout si on y ajoute des thèmes supplémentaires (je suppose que ses relations supposées avec Senmout seront traitées…).

Tori.