IRON FIST #1-3 (Alyssa Wong / Michael YG, Sean Chen)

Solide.
Alyssa Wong, que j’ai connue dans un one-shot oubliable mais agréable sur Shang-Chi, livre un #1 efficace, intense, rapide… et un peu troublant, enfin, pour les vieux lecteurs.
Parce que ce #1 me fait penser à ces reboots/suites qu’on peut voir pour certaines séries TV. Ces productions où de tous nouveaux héros prennent la relève de « grands anciens », qu’on voit encore comme mentors ou pour le passage de relais. Avec des environnements « tout pareils, mais un peu différents ».
J’y pense, parce qu’on voit bien ici Danny Rand, qui a abandonné les pouvoirs d’Iron Fist dans la récente mini-série de Larry Hama, qui continue de combattre, « juste » avec sa science du kung-fu. Il affronte des monstres, mais est aidé par le nouvel Iron Fist. Le mystère est vite révélé : il s’agit de Lin Lie, l’ancien Sword Master, dont l’épée magique a été brisée dans le récent tie-in à Death of Doctor Strange. Il ne dit rien de son identité à Danny, mais l’on apprend que suite à sa chute dans ce tie-in, des bouts de son épée se sont figées dans ses mains ; et ça fait mal. Il s’est échoué sur les rives de K’Un Lun, où son énergie magique « intégrée » a attiré Shou Lao, alors encore endormi. Mais ce nouvel Iron Fist ne maîtrise pas encore tout, son Poing d’Acier va et vient. Il repart sur K’Un Lun via un portail, qui se referme devant Danny. Il y retrouve la jeune Mei Min, dont les parents l’ont aidé à son arrivée. La jeune fille est magicienne, se voit bien en nouvelle Thunderer, alors que Sparrow est la nouvelle Yu-Ti. Il y a bien « remplacement » des figures connues d’Iron Fist, alors qu’on apprend que les monstres sont des sbires de Chiyou, le dieu maléfique que Sword Master devait stopper. Et le père de Mei Min semble être l’un d’entre eux…
Bon, ça bouge ! J’apprécie le rythme, le dynamisme d’Alyssa Wong ici. Tout va vite, sans être survolé, et surtout il n’y a pas un mystère inutile sur l’identité d’Iron Fist. Je reste surpris par ce choix, un véritable « transfert », car Sword Master a eu une série et était quand même « installé ». Bon, je n’ai rien contre, je suis curieux, mais c’est surprenant.
L’ensemble est agréable à suivre, fluide. Le « remplacement » des figures connues rappelle ces suites/relances en séries TV, mais les personnages sont intéressants. Michael YG livre des planches solides, irrégulières car certains visages sont très biens et d’autres très mauvais. Mais ça fait bien le job.

Un bon début.

Cette image déjà m’a troublé… au-dessus du pyjama d’iron fist une main d’un monstre. au-dessus de danny à gauche sur un mur, l’ombre d’un monstre et à droite, toujours au-dessus, à travers une fenêtre, une tête d’un monstre… Je m’étais dis « bizarre »… ça ne colle pas…

En effet, il y a bien trois monstres… :grin:

Iron-Fist-2022-issue-2

(W) Alyssa Wong (A) Michael Yg, Sean Chen, Victor Olazaba, Jay David Ramos (CA) Leinil Francis Yu, Jim Cheung
THE HUNT IS ON!

• As the NEW IRON FIST adjusts to his role, he struggles to handle the WARRING SOURCES of his power!
• Can he find balance before they consume him?
• The answers he seeks may lie at the heart of K’UN-LUN - with the PAST IRON FISTS!
• Meanwhile, DANNY RAND’S hunt for the Mysterious Iron Fist heats up! In order to catch him, Danny will have to cash in a favor… from an old friend!

RATED T+
In Shops: Mar 30, 2022
SRP: $3.99

Iron-Fist-2022-issue-2-preview-page-2

Iron-Fist-2022-issue-2-preview-page-3

Agréable, mais c’est « voyant » qu’on essaye ici de recréer / copier-coller les éléments d’Iron Fist sur un nouveau personnage.
En effet, Alyssa Wong poursuit sa saga sur Lin Lie, qui continue de poursuivre les démons de Chiyou, le dieu de la guerre chinois, qui possèdent des éclats de l’épée magique qui « maintient » cette divinité emprisonnée. Il erre dans le monde avec Mein Min, son amie, se bagarre avec quelques jeunes de K’Un Lun, qui sont « soulés » qu’un autre étranger soit choisi pour avoir le pouvoir de Shou-Lao. Ils sont séparés par la nouvelle Yu-Ti, qui guide Lin Lie sur une nouvelle voie d’entraînement. Bon, Danny Rand, désormais « plus vieux et fatigué » sans ses pouvoirs, continue de le suivre à distance, alors que Lin Lie subit des douleurs dans ses mains rongées par d’autres éclats. Notamment parce que, devant la porte de la prison de Chiyou, il semble que le frère de Lin Lie veuille agir maléfiquement !
Ca se lit bien, vraiment. Alyssa Wong livre un scénario efficace, moins fluide que le premier, notamment parce que le passage avec les jeunes de K’Un Lun est un peu « facile », et l’entraînement un peu long. Mais l’ensemble est efficace, agréable, Lin Lie est sympathique à suivre. Mais…
Mais ça se « voit », quand même, que Alyssa Wong copie-colle les éléments initiaux d’Iron Fist ! Lin Lie est bien considéré comme étranger et rejeté par une partie de K’Un Lun, comme Danny Rand. J’ai déjà évoqué Mei Min devenant la nouvelle Thunderer, Sparrow est devenue Yu-Ti. Le jeune de K’Un Lun jaloux pourrait être un Davos… et bon, si c’est sympathique, ça fait un peu « gros », quand même. Cela ne gêne pas l’impression générale positive, mais c’est voyant.
Enfin, Michael YG est aidé par Sean Chen, sans que je « vois » réellement le style de ce dessinateur que j’ai beaucoup aimé sur les Iron Man période Heroes Return, de Kurt Busiek. Bon, le graphisme est solide, mais je ne suis pas un grand fan du style, et YG tire déjà la langue.

Toujours sympathique, mais les ficelles sont un peu grosses.

(W) Alyssa Wong (A) Michael Yg, Sean Chen, Victor Olazaba, Keith Champagne, Don Ho, Jay David Ramos (CA) Leinil Francis Yu, Jim Cheung
DANNY RAND’S SEARCH CONTINUES!
But he’s about to realize that he isn’t the only one hunting for the mysterious new Iron Fist!
As demons stalk K’UN-LUN and ugly histories are dragged into the light, the new Iron Fist will have to make a choice between his duty…and his conscience.
RATED T+
In Shops: May 18, 2022
SRP: $3.99

Sympathique, mais pas transcendant.
Alyssa Wong avance son intrigue, en montrant que le frère aîné de Lin Lie est soumis à Chiyou, le dieu mauvais. Il a déjà fait main basse sur la première tombe de ce dernier, alors que Lin Lie « sent », via les éclats de l’épée dans ses bras, que quelque chose se passe. Il y a bagarre contre le démon qui a pris la place du père de son amie, et Lin Lie refuse qu’il récupère les autres éclats de l’épée, donc se les plantent dans les bras (encore plus, oui-oui). Et rendez-vous est donné dans la deuxième tombe, et ça va faire mal, surtout que Gros Cobra et la Promise des Neuf Araignées retrouvent Lin Lie, et exigent des explications.
Bon, ça se lit bien, hein. C’est fluide, les enchaînements sont bons ; mais ce n’est pas trépidant. Alyssa Wong perd en intensité en se concentrant sur Lin Lie et son frère, qui ne sont pas inintéressants mais très « classiques » dans leurs postures. L’absence de Danny Rand gêne un peu, et coupe l’élan.
Graphiquement, Michael YG est encore aidé par un Sean Chen, que je reconnais plus ici, ce qui ne me déplaît pas. C’est solide, mais pas brillant.

La saga pâtine un peu. Rien de grave, mais il va falloir relancer ça.