IRON MAIDEN : L'HÉRITAGE DE LA BÊTE t.1 (Leon, Edginton / West)

81HP+8mkm2L

Iron Maiden : L’héritage de la bête

Lorsque les forces obscures menées par la Bête conspirent pour corrompre le tissu de la réalité, l’âme immortelle d’Eddie est brisée et éparpillée à travers le cosmos. Ayant soif de revanche Eddie se relève et s’apprête à affronter chaque créature se mettant en travers de son chemin afin de récupérer les fragments de son âme et éliminer le terrible démon. Cette toute première série de bande dessinée officielle Iron Maiden, basée sur le jeu de rôle à succès du groupe : Iron Maiden: Legacy of The Beast, permet au lecteur de découvrir ou replonger dans l’univers fantastique d’un des plus grands groupe de metal du monde et de parcourir les nombreux mondes de la discographie d’Iron Maiden. Des sables pharaoniques de Powerslave au futur lointain de The Final Frontier suivez Eddie dans des aventures fantastiques !

  • Éditeur ‏ : ‎ HUGINN MUNINN (18 juin 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 144 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2364807697
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2364807693

Bon… Il n’y a pas un fan de Iron Maiden, ici, pour nous donner son avis ? Je suis bien curieux de la qualité de cette oeuvre…

J’aime bien Iron Maiden et j’ai été très fan durant mon adolescence mais depuis j’ai un peu laissé le groupe de côté (pas fan des albums depuis « The X Factor » à part « Brave New World »).
J’ai écouté le dernier « Senjutsu » et j’ai beaucoup aimé la seconde partie de l’album. Il a pas mal tourné dans ma voiture ces 2 dernières semaines.
Concernant la BD, je pourrais être client mais je l’ai feuilleté et ça n’avait pas l’air folichon.
J’attends également des avis extérieurs, qui se dévoue? :grinning:
Sinon en grand fan de Maiden, il y a @Photonik qui fait même partie, entre autres, d’un groupe de reprises (Iron Eta Maider, tu peux trouver des vidéos sur le net :wink:).

1 « J'aime »

Je ne suis pas fan de ce groupe, je les aime beaucoup, mais je ne les suivais pas régulièrement (je suis plus dans les styles Funk, Soul, Blues, Jazz, Gospel, Grunge et musique électro (Warp, Ninja Tune et Rephlex). Mon prof de basse (qui est aussi prof de guitare et claviers) en est fan depuis son adolescence, il suit ce groupe et je sais qu’il y a des albums moins réussis (je n’ai retenu aucun titre d’album), mais il m’a dit que le dernier est vraiment bien… Et connaissant leur univers (et les concerts… spectaculaires!), je me demandais bien si cette Bd suit bien leur univers… je n’ai pas pu le feuilleter, faute de temps…

Pareil, par curiosité j’ai feuilleté et j’ai pas trouvé ça terrible. J’ai beau avoir grandi avec Maiden (et Dickinson était le héros de mon adolescence), je suis pas fan boy au point d’acheter les jeux vidéos pourris à la « Ed Hunter » aveuglément ou ce genre de goodies, ha ha ha !!
Je suis pas contre avoir des retours là-dessus pour autant.

Et sinon, je trouve que « Senjutsu » est plutôt un bon cru, au moins à moitié réussi, malgré quelques ratés. Mais on en reparle lors de la première de « Tumatxa! » dans deux semaines, pour ouvrir la saison. A tout seigneur tout honneur !! :wink:

D’ailleurs je trouve que le début et la fin de « Hell on earth », le dernier morceau, sonnent très Mercurials. Plagiat? :thinking:

:grin::grin::grin:

Ha ha ha ha !!
J’aime beaucoup ce titre, justement.

Je pense que c’est mon titre préféré sur cet album. En tout cas, c’est le seul pour lequel j’ai appuyé plusieurs fois sur la touche Replay (ce qui ne m’arrive pas forcément très souvent).

Perso, je pense que ma préférence va au titre d’ouverture, « Senjutsu », en grosse partie à cause de la performance très originale du batteur Nicko McBrain. Sa batterie n’a jamais aussi bien sonné que sur cet album, d’ailleurs.

Tout à fait d’accord sur le son de batterie, il est vraiment top tout au long de l’album et Nicko assure toujours autant.
Par contre, il y a un truc qui me chiffonne depuis que je m’en suis rendu compte. Les sons de synthés utilisés sur une grande partie de « Senjutsu » sont vraiment pourris. Ca ramène au plus cheap des années 80… :sweat_smile:

C’est une catastrophe, et c’est ma principale réserve sur l’album, outre les longueurs superflues. Ils utilisent par exemple (au moins sur la moitié des titres) le même son très aigü (on entend que ça dans le mix) et parfaitement dégueulasse…
La petite forme de Dickinson (ça s’entend clairement qu’il a laissé quelques plumes vocales du fait de ses problèmes de santé récents) explique peut-être ce choix en partie : en studio, on utilise parfois des nappes de synthé pour « soutenir » les voix, la mélodie vocale étant doublée au synthé. Malgré cette possible explication, ce choix est vraiment incompréhensible. Sans compter que par ailleurs, la production de Kevin Shirley a un côté un peu « crade » et rock que j’aime bien.

Ca me rassure de voir que je ne suis pas le seul à avoir tiqué dessus. Dans les quelques chroniques que j’ai lu, ça n’était pas évoqué et je trouve ça vraiment gênant.
Concernant la voix de Dickinson, c’est une des premières fois où il me fait souffrir physiquement. Par exemple, quand il chante « Lost in a lost world » sur la fin du morceau du même nom, je ressens une (légère) douleur à la gorge. Je souffre pour lui… :rofl:

Il faut savoir que l’album a été mis en boîte avant la pandémie, soit pas si longtemps après le rétablissement de Dicksinson après son cancer (de la langue et de la gorge, en plus, pas idéal pour un chanteur) et une grosse tournée derrière…
Dans les interviews que j’ai vues de lui pour « Senjutsu », je trouve sa voix « au repos/parlée » étonnamment voilée. C’est peut-être qu’il parle beaucoup en ce moment, promo oblige, et s’il y a bien une activité qui est l’ennemie du chanteur, c’est celle qui consiste à parler sans arrêt ; ça fatigue énormément la voix.

Pour les sons de synthés, j’ai quand même vu quelques chroniques qui relevaient le fait que les synthés sonnaient parfois du bruit strident à l’arrière-plan. J’ai vu quelques chroniques rigolotes d’ailleurs, qui épinglaient notamment les tropes rythmiques les plus flagrants et usés de Maiden ; ça m’a fait marrer.