Japan volume 1 (Glénat)


(psypsy) #1

La critique par Psypsy est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(psypsy) #2

Et en plus, j’ai des problème pour poster ma critique >__<

Ca rend ce manga encore plus detestable.

Oni, Skeet, je crois que j’ai effacé l’autre topic sur Japan alors que ça aurai du effacer que mon post >__<


(Sandoval) #3

Boulet boulet boulet boulet :mrgreen:


(Nil Sanyas) #4

T’as tellement pas aimé que t’as voulu le dire 3 fois…

Bon, là du coup, tu me fais flipper.
Je l’achèterai sûrement un jour, mais pas de suite.


(psypsy) #5

Bande de mauvaise langue.
Opa aussi a eu des problèmes pour poster ses critiques ce soir


(opaline) #6

ouais te laisse pas faire psypsy! j’suis sûre qu’oni et skeet, ils le font exprès rien que pour nous embêter! :smiling_imp:


(Sandoval) #7

Bah psypsy si tu insistes, il n’y aura pas de jaloux.

Opaline: boulet boulet boulet boulet! :mrgreen:


(JoeHarper) #8

Cette critique de Psypsy coïncide parfaitement avec ce que j’ai pensé de ce torchon. Je rajoute quand même un détail qui n’a pas été évoqué: le côté profondément machiste du manga, puisque les femmes ne servent à rien d’autres qu’à se foutre à poil et à servir de putes. Gerbant.

Japan est peut-être bien la grosse merde de l’année.

Alors, pourquoi lui ai-je quand même mis 2,5/5 dans ma collec ? Et bien parce que c’est assez fun à lire au 60ème degré ^^"


(Nil Sanyas) #9

Et la cuisine bordel :imp:


(MagicSeb) #10

Moi qui hésitait à me le procurer, ça m’a refroidit, merci de m’avoir fait économiser des thunes psypsy.


(chris936) #11

Je l’ai trouvé pas mal, moi, ce one-shot…mais il faut dire que je l’ai pris pour ce qu’il est : un récit de fiction.

Quelle importance si la vision du futur de l’auteur nous montre des femmes qui couchent avec l’ennemi pour survivre, seul moyen possible de survivre sans être planqué et sans mourir de faim et de soif? Ce côté machiste du manga vous a choqués? Ben les gars, je vous souhaite de jamais tomber sur un manga réellement choquant car vous risqueriez d’en crever…
Quelle importance aussi si les japonais sont, toujours dans ce futur alternatif, devenus le bouc émissaire du monde entier et que tout tourne autour d’eux? D’accord, le manga est un peu trop égocentriste de ce point de vue-là, mais y a pas de quoi en faire un fromage.

Même chose pour la scène du début avec les pièces jetées aux pauvres : faut pas spécialement en déduire que tous les espagnols vivent dans la rue et sont soumis aux riches japonais. Par contre, tout comme notre ami yakuza, j’aurais bien foutu une claque à ceux qui jetaient les pièces à cause de leur air satisfait et suffisant après l’avoir fait.

Sinon, ben l’histoire est pas fort originale : un yakuza et sa petite bande se rebellent à coups de poings dans la tronche contre les néo-européens qui dominent les japonais, mais aussi contre certains autres japonais, qui ont préféré abandonner leur dignité pour devenir des pillards et qui n’hésitent pas à voler leurs semblables pour survivre (ce que le yakuza au bon coeur abhorre par dessus tout).
Ca fait un peu Ken le survivant (en infiniment moins bon et sans les pouvoirs spéciaux) : “seul contre le monde de la nouvelle époque afin d’essayer de le changer”.

Japan est loin d’être si mauvais mais n’est pas excellent non plus. Il n’en reste pas moins très agréable à lire.
6/10.


(TecAgnes) #12

De toute façon, tout le monde sait que Psypsy a des gouts de chiottes (et qu’il ne sait pas poster des news en plus)…

:arrow_right:


(Sirol9) #13

Perso je suis du même avis que psypsy (pas sur le nationalisme ou autre forcément mais sur ce mauvais manga). Sérieux je m’attendais à mieux, et bah non, l’alchimie ne prend pas, et Japan altérne le bon, et le très mauvais. Enfin bon, un de ces jours faut que je fasse une critique un peu plus développé (quand j’auraiS pas la flemme :mrgreen: ).


(MangaCooli) #14

Je viens de lire ce manga, et je suis tout à fait d’accord avec la critique de Psypsy… En finissant ce bouquin, j’étais à la limite de l’indigestion (burps).
Les personnages n’ont aucune personnalité (c’est presque un comble) : des mecs qui ont passé leur vie à piller, voler et j’en passe se transforment en justiciers dès qu’ils reçoivent un ptit pain de la part de Jésus III (enfin, le héros quoi…)
Le scénario (si on peut appeler ça un scénario) tient en 1 phrase : " un type passait par là, et il a changé le monde !"

Mon premier manga de série Z zzz… rrr… zzzz… rrr… zzzz… (oui, il m’a endormi :unamused: )