JOE KELLY PRÉSENTE JUSTICE LEAGUE t.1-2 (Joe Kelly / Doug Mahnke)

JLA_Vol_1_61
*couverture à venir

Joe kelly présente justice league tome 1

Depuis la Tour de Garde située sur la Lune, les membres de la Ligue de Justice veillent sur la sécurité de la planète entière. Venue à la rescousse d’une mère cherchant à retrouver son fils disparu, Wonder Woman se rend à Jarhanpur et rencontre Rama Khan, qui règne sur cette contrée d’une main de fer. Mais bien vite, la Princesse Amazone découvre que le soi-disant dictateur n’est pas le monstre qu’elle pensait et son Lasso de Vérité lui montre une réalité qu’elle n’était pas disposée à accepter. Blessée, affaiblie, Diana découvre la véritable nature de la race à laquelle appartient Rama Khan, les Homo Magi, dont l’existence est liée à la mystérieuse disparition du justicier appelé Aquaman.

Âge : 9+

Collection : DC Signatures

Série : Joe KELLY présente JUSTICE LEAGUE

INFOS

SCÉNARISTE : JOE KELLY - DESSINATEURS : DOUG MANHKE, COLLECTIF
  • Date de sortie : 29 avril 2022
  • Pagination : 424 pages
  • EAN : 9791026817642
  • Contenu vo : JLA vol.6 (#61-76)
  • Prix : 35 €
2 « J'aime »

Assez conseillé.

Grant morisson avait fait de la jla un blockbuster de tous les instants et une machine à reintroduire tout en les modernisant les concepts les plus datés de dc.

L ensemble fit date et l heritage de la serie à retrouver de proche en proche jusqu au triomphe du mcu.

Lui succéder n était pas une mince affaire, et ce fut waid et hitch (dans un second temps) qui furent allé chercher auréolés qu ils etaient de runs antérieurs à succès. Ils pondirent une suite ampoulee aux profondes prétentions et à l ennui certain quoiqu appréciée par certains aux gouts malheureusement questionnables, il faut croire.

Deux runs de prestiges qui firent durant de longues années de la jla le titre étendard de dc.

Lorsque debute ce tome, c est à joe kelly que revient la tache de poursuivre la domination du titre sur le catalogue.

S il n y parviendra pas, la serie se normalisant peu à peu a partir de son run, il continuera pourtant, dans la tradition alors du titre, à fournir des aventures aux proportions extremes.

Boucle temporelle, crise intime aux conséquences bibliques, morts brutales et mystères, equipe de secours et de la dernière chance.

Du classique, certes mais ce run a ma préférence à celui de waid. Moins prétentieux, plus ludique, avec l un des meilleurs artistes pour illustrer ww, le mien à coup sur et en tout cas.

La partie graphique déclinera par la suite et par moment mais pas forcément l intérêt.

1 « J'aime »

Très belle définition.

Tss tss.
On peut pas faire mouche à tous les coups, apparemment.

Jim

Je pensais à toi en l ecrivant.

Sourire

Je n avais pas pris le run de waid à la suite et il fut donc complété et lu dans le désordre.

Le premier contact avec l equipe waid hitch, premier contact qui colora la perception de tout leur run et qui paradoxalement ne fait pas partie du titre jla, fut le jla heaven s ladder qui provoqua chez moi un ennui profond qui confina au rejet.

La messe, et c est le cas de le dire au vu de l histoire premier degré et pontifiante, etait dite.

La tour de babel, bien que déjà plus plaisante quoiqu assez bordelique, l histoire de doubles, quoiqu assez réussie graphiquement, ne surent modifier que légèrement dans l après coup mon jugement negatif et initiale, sans parler de l histoire des contes qui m endormit promptement à la lecture.

1 « J'aime »

Mahnke ?

Oui.

Ok donc tu m’as perdu XD

Perso, je préfère Waid. C’est Morrison qui m’a ennuyé sur la JLA…

Eh eh eh …

Vas voir sur le topic anniversaire de ww les illustrations de mahnke.

L une des interprétations les plus sexy qui soit sans pour autant etre jamais vulgaire.

Athlétique, grâcieuse, musclée, jolie, racée, charismatique.

Dans la filiation de hughes.

1 « J'aime »

Attention, je vais appeler @sylvain_cordurie si tu continues !

Sourire

Surement mon Comic préféré tout confondu. On y retrouve tout ce que j’aime dans un Comic de super-héros, de l’épique, des relations d’équipe, du lumineux, du merveilleux. Il y a un Hitch des grands jours. un scénario certes qui peut sembler un peu facile, mais comme Morrison, Waid fait la part belle à l’aventure. Non une tuerie à tous les niveaux.

Waid

Son inconscient a parlé.

Sourire

Je crois qu’il a oublié des virgules.
Ce qu’il veut dire, c’est : un scénario certes qui peut sembler un peu facile mais, comme Morrison, fait la part belle à l’aventure.
(Si c’est ça, ça veut dire que je parle mieux le Kab qu’avant, ce qui m’inquiète un peu.)

Jim

Houlà !
Je suis la Suisse sur ce coup.

Y a des thérapies pour ça.

Cela dit, je ne crois pas l’avoir lu, ce heaven s ladder de Waid/Hitch. Ou alors, je l’ai oublié…
Il est dispo en VF, sous forme de récit complet ?

Ca a d’abord été publié en album chez Soleil (JLA Ascension) et on le trouve aussi dans une revue Urban (récit complet Justice League HS #2).