JOJO t.1-18 (André Geerts)

Discutez de Jojo

JOJO, L’INTÉGRALE (2004 - 2010)

9791034747832-couv-M800x1600

Ce dernier volume de la série rassemble les aventures de Jojo de 2004 à 2010 : « La Ballade des quatre saisons », « Une Fiancée pour papa », « Jojo vétérinaire », « Confisqué ! » et « Mamy Blues ».

Que de chemin parcouru pour André Geerts et Jojo, son alter ego imaginaire sorti tout droit de son enfance presque vingt-cinq ans plus tôt… Le trait rond des premiers albums a peu à peu cédé sous l’impulsion d’une plume virevoltante et désinvolte, mais toujours juste. Pourtant, Geerts nous plonge toujours avec autant de délicatesse dans les peines, les doutes et les questionnements de l’enfance, ravivant subtilement les nôtres. Chacune des aventures de Jojo est une révélation, émotionnelle bien sûr, tant l’auteur trouve le ton juste mais aussi le trait parfait pour souligner avec une infinie légèreté les contrastes de l’enfance.

Alors qu’André Geerts a toujours cherché à restituer l’enfance dans sa vérité, sans en masquer les blessures et autres égratignures de l’âme, voilà que le destin s’en mêle et que la maladie de l’auteur vient interrompre définitivement le beau et long dialogue intime qu’il entretint avec Jojo pendant presque vingt-cinq ans. Sa disparition en 2010 entraîna de fait celle de son personnage, que cette réédition en intégrale permet de redécouvrir sous un jour nouveau, et sans doute encore plus fort.

  • PARUTION LE 02/10/2020
  • Genre : Roman graphique / Humour
  • Collection : Dupuis « Patrimoine »
  • Age du lectorat : 6+
  • Etat de la série : En cours
  • Album cartonné - 312 pages en couleurs
  • Hauteur : 300 mm / Largeur : 218 mm
  • ISBN: 9791034747832
  • PVP : 35.00EUR

J’ai lu un tome de Jojo dans le dernier Mega Spirou. Pas vraiment le genre de série que j’ai l’habitude de lire (et c’est pour cela que je prends cette revue qui propose à chaque fois deux albums complets et plein de gags, ça me permet de découvrir des choses) et je me suis bien amusé. C’est mignon, avec ce style tout en rondeur, léger tout en touchant à des sujets qui ne le sont pas vraiment (la solitude d’un père, l’absence d’une mère…). Un joli album que ce Une fiancée pour papa