Jojo's Bizarre Adventure - Manga


(Flofrax) #61

Ba je prend l’exemple du furet du nord à lille ou j’achète la plupart de mes mangas. Ils n’ont plus de stock pour golden wind et stone océan 0 à 3 exemplaires par tome.
Alors que pour stardust ils ont mis le paquet, à 12 h le 23 janvier il y avait une grosse trentaine d’exemplaires sûrement d’autres en stock, je ne pense pas qu’il y en avait autant pour leur commandes de stone océan…

Sinon je confirme, pour GW et SO j’ai tout commandé sur amazon avec des délais assez long pour certains tomes qu’ils devaient ramener de l’autre bout de la France (surtout pour GW en fait).


(arkio) #62

[quote=“Flofrax”]Par ailleurs, un truc bien foireux que peu de monde soulève…
Vous avez vu les tranches de SC et SBR ?
Elles sont mauves lol alors que pour GW et SO elles sont blanches… Payes ta cohérence dans la bibliothèque…
[/quote]

Précision qui n’a pas été éclaircie ici : du moins pour ce qui concerne “Stardust Crusaders”, cette nouvelle édition reprend des couvertures qui se rapprochent quasi à l’identique des couvertures originales japonaise. C’est le cas notamment pour la typographie du compteur de tomes ou bien pour la frise inférieure et ses “Jojo” en boucle. Et du coup c’est aussi le cas pour la couleur mauve du dos des tomes.

Tonkam avait fait fait l’effort de se conformer à l’édition de J’ai lu lorsqu’il avait repris la licence, au point que son logo (le shonen en rouge vif) ressemble assez facilement au logo rouge de J’ai lu, ainsi que ce dos blanc.
De fait, après avoir édité Golden wind et Stone ocean en faisant ce petit plaisir aux anciens lecteurs J’ai lu (chose dont ils n’étaient pas du tout obligés et dont d’autres se seraient volontiers privés), reprendre la main et s’affranchir une bonne fois d’une vieille édition (plus vraiment d’actualité) ne me semble pas si méprisable que cela, surtout si c’est pour se rapprocher davantage de l’édition originale :wink:

C’était sans doute aussi inévitable, puisque visiblement l’éditeur a changé sa façon de présenter ses collections et son logo : le logo “tonkam shonen rouge” n’existant plus, il y aurait de toute façon eu discordance en gardant juste un dos blanc avec les éditions de GW ou de SO. Alors reprendre le mauve de l’EO est encore aussi bien à mon sens ^^
Et dans ce sens, continuer une harmonisation avec SBR est donc la meilleure (sinon l’unique) chose à faire.

Depuis son lancement, l’éditeur a régulièrement changé la typo de ses logos et après tout qui s’en est jamais soucié à la longue ? Bien sûr cela aurait plus d’impact s’il était prévu une réédition desdits GW ou SO avec cette nouvelle “couleur”, mais même si ça ne sera certainement jamais le cas, les séries où le dos des tomes sont discordants n’ont jamais vraiment fait de mal aux yeux d’une part et n’ont surtout rarement fait l’objet de critiques amers ou de critiques tout court d’autre part : dans la famille “on ne peut pas plaire à tout le monde”, ce point restera dans tous les cas fortement secondaire (entendant par là : ne gênant qu’une petite minorité)

Quelle que soit la légitimité de ces traductions/transcriptions, ce qu’il est surtout édifiant de constater, c’est que les noms des êtres ultimes, c’est à dire des personnages qui NE FONT PAS PARTIE de Stardust crusaders, faut-il le préciser (et je pense que oui, puisque personne ne semble avoir posé ce problème par cette approche) n’apparaissent donc qu’une fois en résumé d’un bête tome…

D’une, qu’ils s’appellent hugo, jean, ronnie ou tartempion, c’est aussi intéressant que de savoir qu’ils s’appellent Esidisi ou AC/DC, puisque pour le lecteur ignorant de l’univers, ces personnages ne représentent RIEN, ne représenteront RIEN dans SC et ils n’en entendront jamais parler ensuite, même un tout tout petit peu.
De deux, quand viendra peut être le moment (à la parution hypothétique de la saison 2 de Jojo) où ils se souviendront que 6 mois plus tôt, ils avaient lu un nom bizarre dans une page isolé d’un tome isolé (si tant est qu’ils aient la capacité d’avoir une mémoire si sélective) et bien :

  • Soit le traducteur aura mis de l’eau dans son vin (ou sera un autre traducteur, ou bien aura réalisé que le nom original en japonais n’était pas une pure transcription du nom original anglais mais également une adaptation hommage de l’auteur ou que sais-je d’autre…) et donnera des noms qui feront moins mal aux yeux à certains (tout en précisant leur origine musicale), auquel cas les noms donnés dans ce résumé passeront pour des coquilles sans importance rétrospectivement (éventuellement corrigées dans une prochaine réédition, habitude tonkamienne).
  • Soit il fera le choix de rester dans l’univers musical inspirant Araki, en restant dans son idée et en allant peut-être plus loin que l’auteur (qui n’a vraiment affiché ses goûts musicaux qu’avec la saison 4) et bien dans ce cas, comme le dit Endimion, ça resterait tout de même dans l’esprit de Jojo et ce ne serait vraiment pas un drame :

combien de fois fut-on désarçonné par une nouvelle traduction de noms de personnages dont on avait l’habitude qu’ils se nomment autrement ? En effet, l’habitude aidant, tout s’estompe facilement et qui plus est, pour un lecteur vierge de toute précédente référence, je n’ai pas souvenir d’avoir lu des traumatismes sur le sujet (même moi qui ait été bercé par des Nicky ou des Frederique ou des Adeline ou des Tiffany, quand je ne connaissais pas le nom original japonais, ce n’est pas vraiment ça qui m’aura bouleversé…[size=40]mais plutôt la censure, les génériques stupides ou encore l’imbécilité de l’émission et des présentateurs où sévissaient ces dessins-animés, mais cela est un autre sujet :mrgreen: [/size])

Bref, il sera temps plus tard de polémiquer sur la traduction proposée par tonkam de la saison 2 de Jojo. Là, c’est vraiment du vent qui nous fait se détourner des vraies choses à dire sur cette nouvelle édition :unamused: . Et puisque, lancer de tels pavés pour dire qu’au final c’est du vent s’apparente fortement à du vent supplémentaire :mrgreen: , je terminerais par un rapide comparatif des 1ers tomes de SC J’ai lu VS Tonkam :

Il est déjà difficile finalement de voir à quel point les pages de l’édition J’ai lu étaient imprimées sur un papier si jaune et si fragile A vrai dire, en ayant cette nouvelle édition avec des pages bien blanches et souples, je me dis que mon souvenir assez correct que j’avais de l’impression de J’ai lu devait sérieusement être remis à jour :laughing:
L’intérêt principal de cette nouvelle qualité d’impression vient surtout du rendu des trames, qui est enfin parfaitement respecté ici, avec des nuances de gris qui ne se distinguaient pas aussi clairement chez J’ai lu, étouffées par un noir trop profond et grossier (surtout sur les pages d’origine couleur), voire quelque peu baveux (même si la différence n’est largement pas du même acabit qu’entre l’édition plus gâchée encore de “Hokuto no ken” chez J’ai lu aussi et l’édition de chez Kazé manga ou encore la quasi absence de trames dans l’ancienne édition de Rainbow chez Kabuto et la nouvelle chez Kazé où on les redécouvrait totalement…) Si la qualité d’impression chez tonkam est vraiment belle ici, on se rend tout de même compte que l’impression chez J’ai lu pour jojo n’était pas si catastrophique que pour bien d’autres titres de son catalogue.
Les onomatopées sont conservées de la même façon dans les 2 éditions avec une petite traduction supplémentaire chez tonkam juste au dessus, chose a priori sympathique et qui s’est généralisé chez d’autres éditeurs, mais qui n’a en fait quasiment pas d’intérêt (la traduction n’étant qu’une adaptation, seule une véritable transcription peut être intéressante (mais aucun éditeur ne s’y est jamais risqué) puisque le son même de ces onomatopées, aussi bizarre soit-il, ce n’est pas du japonais, c’est une véritable ambiance sonore qui peut amener la lecture à un autre niveau, une 3D sonore dont aucun éditeur n’a jamais vraiment mesuré le potentiel, bref, je m’égare…)

La mauvaise habitude de J’ai lu était de balancer de gros encadrés pour masquer des titres ou autres éléments d’accroches : ces encadrés ne sont plus et l’intégrité de l’image est davantage préservée dorénavant.

La seule chose que l’on pourrait peut-être réellement reprocher à cette édition, ce sont les quelques pages d’intro de cette 3ème saison de jojo (4 pages exactement), qui ne sont pas présentes ici : soit les pages qui suivent directement la fin de la 2ème saison et qui mettent en scène Joseph 40 ans plus tard, à l’aéroport juste avant de venir au Japon voir son petit fils…Il y avait pourtant moyen de les inclure dans cette version, même si ces pages constituent la toute fin d’un chapitre (du coup les mettre plus tard dans une édition de la saison 2 sera sans objet…)

Enfin, niveau sens de la traduction, le ton est similaire dans les 2 éditions (même si le sale p***e de Jotarô contre sa mère au début est exagérément outrancier et choque quelque part). Peut être bien que j’aurais une préférence pour celle de J’ai lu, mais bon les goûts et les couleurs ici…Sinon, en lecture (très) rapide, je ne me suis pas attardé sur des fautes qui m’auraient sauté aux yeux, donc je ne me prononcerais pas là-dessus.

Bref, une édition fort sympathique au final qui m’aurait presque donné envie de replonger dans SC…si je ne savais pas qu’au moins les 5 prochains tomes seront assez ennuyeux. Je me tâte à acheter la suite (ah! si j’avais plus de place…) ou alors je reprendrais avec l’arrivée en Egypte et le premier des frères D’arby, on verra bien :slight_smile:


(とり) #63

Précision qui n’a pas été éclaircie ici : du moins pour ce qui concerne “Stardust Crusaders”, cette nouvelle édition reprend des couvertures qui se rapprochent quasi à l’identique des couvertures originales japonaise. C’est le cas notamment pour la typographie du compteur de tomes ou bien pour la frise inférieure et ses “Jojo” en boucle. Et du coup c’est aussi le cas pour la couleur mauve du dos des tomes.[/quote]

Je n’avais pas encore eu le temps de vérifier… Mais sur les JoJolion, elle est mauve également.
En revanche, pour SC, Tonkam n’a pas gardé la frise des personnages…

C’est vrai et c’était tout à leur honneur.

Moi, ça m’agace… Mais plus que les changement de logos, c’est la différence d’alignement ou de taille du texte entre les dos de différents volumes qui me gêne… Je repense aux enquêtes de Kindaichi (je crois) dont aucun des 5 premiers volumes n’était sur le même modèle… Tonkam s’est bien amélioré de ce côté, parce que ça arrivait souvent, chez eux (même si d’autres éditeurs ont eu des soucis du même ordre, ça touchait moins de titres)

Ce que tu dis est vrai, mais quand, dès les premiers tomes sortis on a un problème de cohérence entre SC et SBR, avec un personnage nommé Zepelli dans l’un et Zeppeli dans l’autre, on peut se poser des questions.


Pourtant les titres chez J’ai Lu n’étaient, déjà à l’époque, pas réputés pour leur qualité de fabrication (de traduction/adaptation non plus mais, pour le coup, JoJo était plutôt bien loti)…
C’est sûr que Tonkam aurait pu faire un travail pourri, ce serait quand même mieux ! ~____^

Tu as raison de parler de ça, parce qu’à force de râler sur la traduction, on en oublie de parler des points forts de cette réédition !

En même temps, ce serait un travail énorme !
Sachant que la graphie de l’onomatopée est importante aussi…

C’est vrai que ces gros cadres, chez J’ai lu (qui ne masquaient pas entièrement ce qu’ils devaient cacher, en plus), c’était assez pénible…

Ah, c’est pour ça que je ne me rappelais pas que la saison commençait comme ça, je me disais bien qu’il manquait quelque chose !

Moi non : J’achète ! ~____^

Tori.


(Jack!) #64

Il aurait dû partir sur une “françisation” du jeu en gardant en tête que le nom date d’un autre temps.
Comme Assédessé, Acédé’C, Aced Ecé. J’espère qu’il en tiendra compte si il traduit la saison 2 plus tard.

Alors ouais, dans un résumé, c’est pas la fin du monde. Mais si c’est une note d’intention sur ce qui doit arriver plus tard pour maintenir la cohésion, ça devient rapidement problématique. Et les deux traducteurs feraient bien d’accorder leurs violons. Ça fait aussi partie de leur boulot.


(ivan isaak) #65

Même sur les dates de prépub’ Tonkam réussit à commettre une erreur (évitable avec une simple relecture)…


(chris936) #66

Oui, j’avais lu ça aussi. Je ne sais plus où se situait l’erreur, par contre…

Sinon, ma critique de Stardust Crusaders devrait pouvoir tomber ce mercredi si tout va bien. Pour Steel Ball Run, ce sera sans doute un peu plus tard.


(ivan isaak) #67

Sur le rabat de couverture de Stardust Crusaders. Soi-disant prépublié en 2004 au Japon…

Sinon, perso, je ne vais pas lire Stardust maintenant. J’ai lu le résumé au début du tome et je vois vraiment mal comment on peut se lancer dans Stardust sans avoir lu les saisons précédentes (tout comme on peut comprendre les références d’Araki aux premières saisons de Jojo’s dans Steel Ball Run).

Du coup, je me relis le début de la série et me rends compte que mes J’ai Lu vont plutôt bien. Puis bon, ce n’est que 12 tomes, c’est vraiment pas grand chose.


(Samo) #68

[quote=“chris936”]Pas sûr du tout que ça fasse du tort à la série…
D’abord, ça crée le buzz autour de Jojo’s, c’est incontestable. Mais en plus, tous ces reproches n’affectent absolument pas les nouveaux, qui n’en ont rien à secouer du changement de nom et/ou de la mauvaise traduction d’un nom d’un personnage qu’ils ne connaissent pas. Il suffit de jeter un oeil à la discussion sur la page Facebook de Tonkam pour s’en convaincre. Quant aux coquilles et autres fautes, si grosses soient-elles, preuve a déjà été faite que ça n’affecte en rien le succès d’une série (ce qui est d’ailleurs bien dommage).
Le seul effet négatif de tout ça, c’est que ceux qui connaissent déjà Jojo’s risquent fort de ne pas se laisser tenter par le rachat d’un manga qu’ils ont déjà… mais ceux-là ne sont manifestement pas visés par cette réédition, donc tout baigne.[/quote]

C’est mon cas.
J’avais prévu de racheter les Stardust Crusaders alors que je possede tous les J’ai Lu, mais je me sentais de soutenir une telle edition.

Et j’ai été déçu non seulement par le travail fourni, mais en plus par l’apparent refus de remise en question du traducteur (bien caché dans la banniere tonkam, d’ailleurs, au moins Olivier Hagué etait ouvert à la discussion).

Du coup, je me désolidarise de cette edition, et me contenterait de SBR.


(chris936) #69

A propos d’Olivier Hagué, je pense avoir lu qu’il critiquait, lui aussi, cette traduction ratée pour toutes les raisons déjà évoquées (ce n’étaient donc pas de simples gamineries, étant donné que cet avis est partagé par de vrais profesionnels qui savent de quoi ils parlent), de même que la réponse on ne peut plus foireuse des traducteurs en cause.


(chris936) #70

La critique de Jojo’s Bizarre Adventure T.1 (Partie 3 Stardust Crusaders - Tonkam) par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(ivan isaak) #71

J’aimerais bien avoir l’avis de ceux découvrant Jojo avec ce volume. Pour voir s’ils ne se sentent pas un peu perdu, ou plutôt un peu frustrés de ne pas comprendre ou connaitre le passé des différents personnages… Que la qualité d’édition soit supérieure, c’est quand même un minimum quand les titres sortent plus de 15 années plus tard.

Ce tome 12/13, je le garde pour plus tard, quand j’aurais terminé de relire les premiers. J’en suis au 3 pour le moment et le côté Hokuto no Ken me plait bien. Pas encore de stand mais déjà un Dio en grand méchant, un Zeppeli dans le coin… Bref, commencer par le début, c’est quand même 'achement mieux.


(とり) #72

Plus que ça : elle a disparu !
Ce n’est plus une frise, mais un aperçu de la 1ère de couv’ !

O___o
J’avoue que je n’avais pas lu le résumé… Mais qui a pondu ça ?

Ils ont fait un copier/coller de la jaquette de Steel ball run, et ont oublié de modifier cette partie…

Sinon, le premier tome de Steel ball run est déjà en rupture chez Hachette… Ça ne veut pas dire qu’ils sont tous vendus, mais que tous les volumes disponibles sont dans les librairies : si votre librairie n’en a plus, elle ne peut pas en commander pour l’instant… ou bien vous attendez que des librairies retournent leur stock excédentaire avant de l’acheter dans votre librairie, ou bien vous l’achetez ailleurs…

Tori.


(chris936) #73

[quote=“Tori”]

Plus que ça : elle a disparu !
Ce n’est plus une frise, mais un aperçu de la 1ère de couv’ ![/quote]

En fait, elle n’a pas vraiment “disparu” puisqu’elle n’a jamais existé. La frise en tant que telle ne commence qu’avec la saison 4.


(とり) #74

[quote=“chris936”]

Plus que ça : elle a disparu !
Ce n’est plus une frise, mais un aperçu de la 1ère de couv’ !

En fait, elle n’a pas vraiment “disparu” puisqu’elle n’a jamais existé. La frise en tant que telle ne commence qu’avec la saison 4.[/quote]

Oups, au temps pour moi, alors…
J’aurais dû vérifier (Il faut vraiment que je ressorte mes volumes J’ai lu pour faire une comparaison…).
Du coup, ce 'nest pas une frise ~____^

Tori.


(chris936) #75

En effet. J’ai parlé de frise pour qu’on voie directement de quoi je parle, mais aussi pour soulever un problème qui se posera forcément dans “quelques” tomes (et qui se pose d’ailleurs déjà maintenant pour ce qui est de Steel Ball Run), puisque ces illustrations sont appelées à devenir une frise.

Sinon, je t’encourage effectivement à ressortir ton tome 13 de chez J’ai Lu pour effectuer une comparaison. La différence est bien plus flagrante que je ne l’aurais pensé.


(とり) #76

En fait, c’est le même problème que le violet : ils ont essayé d’être fidèles à l’édition japonaise :
http://shinjuku-world.com/Tmp/_Couv600/jojo13_600.jpg

Déjà à l’époque, je trouvais le visuel de la jaquette flou…

Tori.


(arkio) #77

J’ai lu attentivement cette chronique, et le ton apaisé après des débats focalisés sur ce qui ne se révèle que des points de détail est à féliciter ! :slight_smile:
Le fait que “c’était beaucoup de bruit pour pas grand chose” était également ce que je voulais signaler la page précédente, en espérant que rentrer plus spécifiquement dans les apports et particularités de cette nouvelle édition ait pu et pourra ici placer les débats à un autre niveau.

Enfin, plus personnellement, même si le choc fut grand en comparant à “chaud” les deux volumes J’ai lu/Tonkam ; en regardant plus spécifiquement l’ancienne édition et principalement sa qualité d’impression, et même si elle ne soutient pas la comparaison avec la nouvelle, je me dis pourtant que l’essentiel était là (“illisible” est un mot que je n’aurais pas du tout employé pour l’édition J’ai lu de Jojo par exemple) et que ça correspondait à un standard moyen d’impression il y a 10 ans (à la qualité du papier près, où je me suis d’ailleurs dis que si J’ai lu n’avait pas réagi trop tard et avait proposé des tomes avec un meilleur grammage comme il l’a d’ailleurs fait dans ses tout derniers mois d’existence, l’histoire aurait pu être différente…).
Ca vaut ce que ça vaut, surtout si ça me permet de m’auto-convaincre de ne pas racheter tous les tomes de cette nouvelle édition :laughing: mais ça a au moins le mérite de me convaincre que mon édition première vaille encore quelque chose (au moins ne fais-je pas partie de ceux qui auront acheté cette édition à prix d’or, puisque ayant toujours acheté mes Jojo tome par tome depuis le début de sa publication en France, sinon j’aurais vraiment eu les boules :mrgreen: )


(chris936) #78

À certains moments, c’était pourtant littéralement illisible.
J’ai un souvenir assez net d’une bulle dans laquelle un dialogue était écrit en blanc sur fond noir : le noir était tellement envahissant qu’il débordait sur le texte, ce qui rendait ce dernier impossible à lire. Pensant à une erreur d’impression sur mon exemplaire, je m’en suis procuré 2 autres, et le résultat a toujours été le même : pas moyen de lire la bulle en question.

Maintenant, il est clair que ce cas extrême était plutôt isolé, mais de manière générale, l’impression était souvent bien trop foncée, de sorte que je ne pense pas avoir exagéré tant que ça en disant que c’était “illisible”, car c’était relativement souvent le cas, soit des dessins, soit des textes.


(Samo) #79

Je me souviens de cette bulle, et en effet, elle etait vraiment illisible.
Mais ça reste vraiment un cas unique.

Perso, j’ai pris sur moi de parcourir à nouveau mes J’ai Lu, et ça reste tout de même extremement lisible. même si, il faut l’avouer, il faut aimer le papier jauni. Pour ma part, ça donne un coté vintage que j’apprecie beaucoup, mais je comprends qu’on puisse rechercher un truc tout beau tout neuf.

Au final, pour moi qui possede deja l’integralité de la série, c’est ce debat qui s’oppose à moi : acheter de nouveau une serie dont la traduction montre deja ce que je ressens comme des écueils, pas mal d’erreurs editoriales et un apparent refus de remise en question, mais profiter d’une qualité de papier optimum ?

Ou me contenter de ma bonne vieille version J’ai lu, qui a vieilli certes, mais qui, à la lecture, ne me fera pas sortir de mon récit grace a une traduction stylisée mais impeccable.

Perso, j’ai choisi : je garde mes J’ai Lu, et je donnerai à un ami le premier tome de Stardust queje viens de racheter, histoire de lui refiler le virus ^^


(Samo) #80

[quote=“Tori”]

En fait, c’est le même problème que le violet : ils ont essayé d’être fidèles à l’édition japonaise :
http://shinjuku-world.com/Tmp/_Couv600/jojo13_600.jpg

Déjà à l’époque, je trouvais le visuel de la jaquette flou…

Tori.[/quote]

Lors de mon voyage au japon il y a quelques mois, je m’etais surpris à penser que les jaquettes originales etaient VRAIMENT moches (ce violet…).
Si j’avais su qu’on se les coltinerait en france aussi ^^’