Jojo's Bizarre Adventure - Manga


(Raimaru) #101

Pas sûr du tout : Phantom Blood n’est pas le moins du monde sexy. Mais je ne pense pas que Stardust soit la meilleure façon de commencer non plus (trop de prérequis à avoir sur la lignée des Joestar, leur rivalité avec Dio, …). En fait, je conseillerais au gens de commencer par Steel Ball Run. Tout est mis à plat, l’histoire passe bien, graphiquement, ça s’en sort pas mal…


(ivan isaak) #102

Sauf que ça n’arrangerait pas les affaires de Tonkam. Que Steel Ball Run fonctionne ou non, cela n’aura aucun impact sur la réédition des 46 premiers volumes… Et si Hokuto no Ken a séduit, pas de raison que Phantom Blood ne séduise pas. C’est certes très loin du style actuel d’Araki mais c’est aussi loin d’être moche comme je le lis partout. Si de nos jours même Kurumada peut faire vendre du manga, pas de raison que le Araki des années 80 n’y arrive pas (d’autant, encore une fois, que beaucoup de ceux qui n’achètent pas Stardust le font car ils débuteraient la série au tome 12). Je continue de penser que la stratégie de Tonkam n’est pas la bonne (au rythme actuel - 10 tomes de Jojo’s en 5 mois - on aurait presque déjà fini les 2 premières parties en juillet…).


(Flofrax) #103

+1 :laughing:

Sinon, page 28 du tome 2 de stardust, je suis le seul à avoir le même texte dans une bulle de Advol et de Polnareff ? Même problème sur l’édition j’ai lu ?

Si c’est une erreur générale c’est foutage de *** de la part de Tonkam !


(ivan isaak) #104

C’est quand ils parlent de Magician’s Red ? Je n’ai pas encore le volume de Tonkam donc j’ai regardé mon tome 14 de J’ai Lu… Tu peux donner le dialogue que tu as en double (lé début du moins).


(とり) #105

Tori.


(ivan isaak) #106

Je n’arrive pas à retrouver la phrase correspondante dans l’édition de J’ai Lu… La trad’ doit être complètement différente (ou la pagination de ce “volume 2”).


(とり) #107

C’est la deuxième page du deuxième chapitre.
La phrase devrait être un truc comme « C’est parce que les flammes m’obéissent qu’on m’appelle Magician’s Red »

Tori.


(ivan isaak) #108

En effet, j’ai " c’est parce que je les manipule à volonté que l’on appelle mon stand “Magician’s Red” "

La différence est grande là quand même, non ?


(Flofrax) #109

Non seulement il y a une différence de trad assez impressionnante mais en plus il y le même texte dans deux bulles différentes :

Un petit montage pour mieux se rendre compte :

http://nsm08.casimages.com/img/2013/02/20/13022011441113276410888844.jpg

En gros Polnareff et Advol disent tous les 2 :

Phrase qui syntaxiquement parlant est assez proche de l’incompréhensible par ailleurs :cry: .

En conclusion Advol a, selon Tonkam, un dédoublement de personnalité et se parle à lui même :smiley:


(Raimaru) #110

Ca n’arrange peut-être pas les affaires de Tonkam, mais c’est quand même le conseil que je donne :mrgreen: :wink:

Tu cites Ken et Kurumuda, mais tu oublies de dire qu’ils ont été diffusés en version anime au club Dorothée et font donc partie du genre “nostalgie”. Et ça, ça change tout. Qu’importe que ça soit moche, ce sont pour la plupart de gens qui ont connu la série à l’époque qui lisent ces mangas et qui recherchent ce qu’ils ont aimé. Ou alors, ça peut être, en moindre mesure, des lecteurs comme moi, qui cherchent à acquérir une certaine “culture” du classique en lisant les séries fondatrices de l’apparition de la popculture japonaise en France.

Jojo n’a pas cette caractéristique. Les lecteurs de Jojo ne sont pas des trentenaires en quête de nostalgie des annéesn 80/90 (je caricature peut-être un peu, mais je ne connais pas beaucoup de mangeteux de mon âge (20 ans) qui lisent Ken finalement). Et si on doit trouver de nouveaux lecteurs, il faut taper dans le lectorat de shônen au sens large du terme. Et pour ça, l’esthétisme du graphisme et des thématiques joue.

J’ai beaucoup discuté de Jojo avec des amis quand j’éi découvert la série, et la première chose qui les freine, c’est : le graphisme dégueu / l’homosexualité sous-jacente (véridique). Bref, le style au sens large du terme quoi. Et Phantom Blood, c’est un peu une mauvaise caricature de Ken avec d’autres touches qui ne plaisent pas, donc le style de Jojo au moins bon de sa forme.

Je suis persuadé que si Tonkam avait commencé la réédition avec une saison sans les stands, ça aurait été foutu. Parce que les stands, c’est vraiment tout l’intérêt de Jojo, qui offre beaucoup de créativité à la série, et qui aide à oublier dans un premier temps style qui peut être repoussoir.

En toute hônneteté, j’ai commencé à dire que j’ai aimé Jojo à partir du milieu de Stardust Crusarders. Le reste, je n’aimais franchement pas, et je n’aime toujours pas les deux premières parties d’ailleurs.


(-Hunter-) #111

Ce sont de bons arguments pour justifier le choix de Tonkam d’attaquer (par) la saison 3. Personnellement je suis de la “vieille” génération dont tu parles et c’est effectivement le style graphique très proche de Hokuto no ken qui m’a fait commencer Jojo’s.

On aurait aussi pu imaginer un lancement simultané de la saison 1 (puis 2) et de la saison 3. Permettant ainsi de viser différents publics et peut-être une synergie entre les éditions. Mais il s’agissait sûrement d’un trop gros risque pour Tonkam.

Personnellement ce sont les combats contre Tarkus et Bluford (évoqués un peu plus haut) puis ceux dantesques contre Wamuu, Esidsi et Kars (la course de chars par exemple) qui m’ont fait aimer Jojo’s.


(Samo) #112

Bon, j’ai lu rapidement le deuxième tome de Stardust Crusaders…
La traduction manque toujours aussi cruellement de style, sauf si on considère que la vulgarité exacerbée en est un. Jotaro qui lâche un “degagez, salopes”, moi, ça me trouble toujours autant.

Perso, je ne continuerai pas l’aventure, surtout devant le manque flagrant de remise en question de l’editeur et de son trad, et vais de ce pas relire mes J’ai Lu.


(Samo) #113

[quote=“Raimaru”]

Oui. Ma femme, pourtant grande amatrice de manga tenait le même propos “c’est pas beau”. Alors que bon, en fait, seul Phantom Blood est vraiment laid, et encore, des le milieu de la saga, on a deja des choses tres jolies.

Mais ouais, j’ai du lui placer entre les mains un moment d’anthologie (le petit frere d’Arby) pour lui faire oublier ses reticences.


(Raimaru) #114

Le problème, c’est qu’il n’y a pas de solution miracle pour publier une série de 100 tomes au style en marge de ce qui marche et qui a eu une publication chaotique avec plusieurs éditeurs ayant publiés des parties différentes (je suis persuadé que quand Tonkam a édité Golden Wind, ils n’envisageaient même pas de rééditer les anciennes parties). D’où morcellement, d’où confusion.

Franchement, je suis de ceux qui pense que les gars de Tonkam se sont débrouillés comme des pignoufs pour publier Jojo, mais on ne peut pas leur enlever deux choses : le fait de publier et Stardust et Steel Ball Run en même temps, qui est sans doute la meilleure façon d’envisager la réédition, et surtout, le courage de la faire, cette réédition.


(chris936) #115

[quote=“Samo”]Bon, j’ai lu rapidement le deuxième tome de Stardust Crusaders…
La traduction manque toujours aussi cruellement de style, sauf si on considère que la vulgarité exacerbée en est un. Jotaro qui lâche un “degagez, salopes”, moi, ça me trouble toujours autant.

Perso, je ne continuerai pas l’aventure, surtout devant le manque flagrant de remise en question de l’editeur et de son trad, et vais de ce pas relire mes J’ai Lu.[/quote]

Pour leur défense, il était sans doute déjà trop tard…
Les reproches sur la traduction ont sans doute été faits à un moment où le 2ème tome était déjà en route. Du coup, trop tard pour faire ravaler sa vulgarité à Jotaro !
C’est plutôt vers le tome 3 ou 4 (au mieux) qu’il faudra examiner le point que tu évoques.

Ils ne l’envisageaient même toujours pas quand ils ont commencé Stone Ocean, d’après leurs dires…

“La moins pire”, je dirais.
Ils ont fait des choix désastreux sur la série et s’y sont effectivement pris n’importe comment, mais au moins ils l’ont fait…
En plus, si ça marche un minimum, la prochaine saison qui verra le jour devrait être la 1ère, ce qui est pour moi la seule pièce manquante à ce puzzle.


(dESMON) #116

Ayant la version, j’ai lu. Jeme suis même pas poser la question du rachat. Par contre SBR, il va etre en commande d’ici peu.

Commercialement parlant, je pense que tonkam a voulu faire une “surprise” au fan de Jojo, voir un événement. Mais ils n’ont pas eu l’effet escompter. et commmencer Jojo avec stardust (qui est pour moi l’une des plus géniale partie de Jojo)fut judicieux.

Mais, pour moi, Jojo Bizarre adventure se lit du premier au dernier tome. Même si, moi aussi, j’ai eu du mal avec le côté dark du début, mais cette ambiance donne encore un plus sur la tragedie de cette famille, qui ce bat contre sont Démon de génération en génération.

Je souhaite que Tonkam sorte tout les Jojo’s, Pour la traduction, je pense que c’est comme pour le dessin, l’aisser lui un peu de temp pour trouver son rythme. Mais au tome 46, on le brûle :smiling_imp:


(ivan isaak) #117

Je viens de finir la seconde partie de Jojo et y a pas à dire, le début est très bon et les affrontements contre Esidisi, Wamuu et Kars valent leur pesant de cacahuètes. Y a du très très bon, du vraiment fun, des combats très bien pensés et très tactiques… bref, c’est un très bon début qui aurait très bien pu être lancé par Tonkam directement, puisqu’il est très loin d’être rebutant et/ou difficile d’accès. En tout cas pas plus que Stardust Crusaders, que j’ai débuté en lisant le tome 1 de Tonkam… et je dois dire que le changement de ton interpelle beaucoup et que le “sale pute” est très gênant. Et j’ai aussi du mal à comprendre comment les nouveaux lecteurs peuvent accepter de ne pas connaitre le passé de Joseph et qui est Dio. ça laisse tout de même de sacrés trous. Bref, je vais poursuivre Stardust Crusaders, mais pas avec Tonkam : je préfère mes J’ai Lu.


(Benoît) #118

C’est expliqué, il me semble, quand Joseph raconte la malédiction de la famille Joestar à son petit-fils, non (au moins pour Dio)?


(ivan isaak) #119

C’est très léger(quelques phrases, rien de plus) et cela ne remplacera jamais 5 tomes. Lorsque l’auteur dit “nous, nous connaissons ce coffre”, le lecteur qui débute la série ici l’ignore totalement. Le “problème” qui se pose en débutant Jojo par Stardust, c’est que les liens avec les précédentes saisons sont très très forts.


(boune) #120

Combien même ça serait expliqué, je crois que l’impact ne sera jamais le même qu’ après une réelle lecture de ces 5 premiers tomes.
Je trouve ce premier arc essentiel à la serie toute entière. Y compris les saisons où Dio n’est pas plus évoqué que ça. Car là aussi savoir où se situe le héros dans la famille frappe d’entrée.
Pour moi cet arc est le tronc de l’arbre.