JOKER : FOLIE À DEUX (Todd Phillips)

L epoque est campiste, l humour defait les camps.

1 « J'aime »

Et qui suffit amplement à conseiller le film, malgré les grosses reserves pour le reste.

Oui, ou alors pour le dire autrement, disons que ce sous-texte est plutôt d’ordre autobiographique, en mode « impersonnel », dans le sens où il parle de ceux qui aujourd’hui cherche à faire rire, comme il l’a fait pendant une bonne partie de sa carrière ; ça n’est pas une petite thématique par les temps qui courent, comme tu le soulignes.

Ah ouais ?? c’est dingue ça. C’est avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière, comme on dit chez moi.

Et en butant le fermier d’en face, rajouterais-je

C est ce que j avais compris, oui.

Oui mais ont-ils le choix? Maintenant la promotion a pris une telle place que les réalisateurs sont contraints de passer presque autant de temps à parler de leur film qu’à le faire. Sauf quand il y a une grosse star genre Tom Cruise pour faire la promo, là avec Joaquin Phoenix connu pour être assez peu fan de l’exercice difficile pour le réalisateur d’y couper.

Bon ,pour ce qui concerne , je sens mal cette suite à cause de deux mots: Lady gaga, je n’ai jamais compris ce qu’elle apportait à la musique , et pour le cinéma c’est pire. Et ce n’est pas un préjugé,il suffit de voir le film de Ridley Scott sur les Gucci pour voir l’ «étendue» de ses talents de comédienne. Je crains fort que l’on droit à du Lady Gaga/Harley Quinn jusqu’à l"écoeurement et que Phoenix ne se retrouve qu’à jouer les utilités.
Sinon, je n’avais pas trouvé «Joker» si mal, en revanche j’ai découvert il y a peu de temps «La Valse des Pantins» (que je n’avais pas vu au moment où j’ai vu «Joker») et il faut bien reconnaitre que pour le coups on est pas loin du plagiat.

1 « J'aime »

Eh eh eh …


C’est vrai que les détournements fusent en ce moment là-dessus.

Celui là est le plus flippant ! Surtout qu’il n’y a pas grand chose qui a été ajouté. Sauf les dents peut être.