JOURS DE SABLE (Aimée de Jongh)

Jours de sable

Washington, 1937. John Clark, journaliste photoreporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, l’organisme gouvernemental chargé d’aider les fermiers victimes de la Grande Dépression. Sa mission : témoigner de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l’Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable plongent les habitants dans la misère. En Oklahoma, John tente de se faire accepter par la population. Au cours de son séjour, qui prend la forme d’un voyage initiatique, il devient ami avec une jeune femme, Betty. Grâce à elle, il prend conscience du drame humain provoqué par la crise économique. Mais il remet en question son rôle social et son travail de photographe… Après Le Retour de la bondrée (Prix Saint-Michel du meilleur album) et L’Obsolescence programmée de nos sentiments (en collaboration avec Zidrou, Prix d’argent du Japan International Manga Award), Aimée de Jongh signe un récit émouvant, inspiré par des faits historiques et nourri par un séjour sur place.

  • Éditeur ‏ : ‎ DARGAUD; Illustrated édition (21 mai 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 288 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2505082545
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2505082545
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 1.06 kg
  • Dimensions ‏ : ‎ 20.1 x 3.3 x 27 cm

Le récit émouvant d’un jeune photoreporter au coeur du Dust Bowl, catastrophe écologique et sociale aux États-Unis.

Aimée de Jongh (1988) a publié sa première bande dessinée « Aimée TV » à l’âge de 18 ans. Elle a été découverte par plusieurs maisons d’édition et de presse, pour lesquelles elle travaille aujourd’hui encore. Aimée a suivi sa formation en film d’animation dans les écoles de Beaux Arts de Rotterdam et de Gand. Entre-temps, elle a signé une bonne dizaine de séries de bandes dessinées et a collaboré sur cinq films d’animation. Sa série bd quotidienne Snippers (Coloc’ en français) paraît dans un journal hollandais et dans un journal suisse ; en Belgique, ce sont surtout ses bandes dessinées pour jeunes enfants, comme Kito & Boris et Slimme Pim qui l’ont fait connaître. En 2014, Aimée s’est attelée à son premier roman graphique, dont elle signe aussi le scénario : Le retour de la bondrée (titre original : De terugkeer van de wespendief). Cet album lui a valu de percer à l’international. Cette bande dessinée a été très bien accueillie et a remporté le prestigieux Prix Saint-Michel pour le meilleur album de bande dessinée de 2014-2015. Le livre sera publié en français par Dargaud et par la suite porté à l’écran en 2016. En 2018, elle collabore avec Zidrou au scénario et publie un deuxième roman graphique chez Dargaud, L’obsolescence programmée de nos sentiments. En 2020, elle publie un nouveau roman graphique en solo chez Dargaud, Jours de sable, qui est salué par la critique et qui remporte notamment le Prix des Libraires de BD.

Recommandé par de grandes marques de Kab :

Jim

Salué par la critique, Jours de sable a également été l’occasion de récompenser le travail du traducteur Jérôme Wicky.
Ce dernier est donc lauréat du « Prix Libr’à nous 2022 - bande dessinée, à Jérôme Wicky pour sa traduction de l’anglais de Jours de sable d’Aimée de Jongh ».

Et le prix trône en bonne place chez lui.

Jim

JW traduit du hollandais ?

D’après ce que je sais, c’était écrit en anglais. Je pense qu’elle rédige en anglais à destination de ses éditeurs français.

Jim

Les hollandais parle anglais assez couramment. Contrairement à nous autre français.

Nous, on parle rien couramment.
Même pas le français.

Jim

Il est bien indiqué (et Jim l’avait d’ailleurs cité) : « Pour sa traduction de l’anglais »…

Ah, tiens, un petit making-of :

Tori.

Ca je sais. Mais ca aurait pu être quand même en hollandais.

On baragouine couramment.

J’ai beaucoup aimé à la fois les dessins et le côté historique que j’ignorais totalement.
Mon avis et celui de Vedge… Pour une fois que nous avons mis la même note!

ginevra