JUNGLE CRUISE (Jaume Collet-Serra)

Ca a l’air cool, mais ça n’en a que l’air. C’est très mauvais. Au début, ça fait illusion, tu as l’impression d’un truc assaisonné aux Pirates des Caraïbes (avec un brin de Maverick pour l’escroquerie), Indiana Jones ou à la Poursuite du Diamant Vert, voire les Allan Quatermain, et puis après ça sombre dans les abysses… interminables… aux relents de racisme anti-allemand, même si ça se situe en 1916 (Papa Schultz), avec son brin d’inclusivité maintenant obligatoire pour tout film qui se respecte. En passant de la ravissante femme en pantalons mais qui n’a peur de rien (j’ai rien contre) et de l’homosexuel (information totalement inutile) qui sait se battre comme un homme.
Voila après cette première demie-heure, on part sur des rivières tranquilles et jalonnées avec du vu, du revu et du « baaaaaille ».

Bon, il faut laisser son cerveau de côté, c’est abracadabranctesque, même si TGCM (Ta Gueule C’est Magique pour ceux qui ne font pas de jeux de rôles). CGI pourris, scénario moisi, scènes souvent mal filmées (mais que fait la caméra?), restent le sourire Ultra Brite de The Rock et le charme d’Emily pour faire le taf, C’est bien maigre.

J’ai bien aimé.
Petit film d’aventures rétro sans prétention.
Sympatoche.

Mon personnage préféré.
Fallait pas le sous-estimer.

Et les pouvoirs des méchants sont cools.

Je suis mitigé aussi, l’intro annonce du bon, après ça ralentit un peu, je crois que le décrochage pour moi c’est au moment ou on apprend qui est The Rock, c’est là ou je décroche.

Perso j’y suis allé en pensant voir une énorme bouse et au final j’ai passé un bon moment. C’est sympathique mais bon c’est un film à cahier des charges, tous les trucs classiques de film d’aventure sont dedans. Mais bon c’est nippon ni mauvais. DOnc petite surprise dans mon cas.

Ah donc tu as trouvé une petite surprise dans tout ce classicisme ?

Le fait que j’ai pas trouvé ça nul XD

Le cinéma n’est pas assez cher en fait.

Quand t’as une carte, ça va :wink:

Je l’ai vu avec les enfants et j’ai bien aimé le début malgré quelques CGI tout pourris.
Après ça part vite en cacahuètes (à partir de la révélation sur Dwayne Johnson voire un poil plus tôt) et toute la famille s’est plutôt ennuyée sur la seconde partie.

En même temps, les méchants ne savent rien de son orientation sexuelle.

Un film d’aventures qui ne propose absolument rien d’inédit puisqu’il pompe tout sur les anciennes franchises du genre.

Appvalley TutuApp Tweakbox

Oui.
J’ai hésité avant d’écrire ici, car je me retrouve dans beaucoup de vos retours. Le film a quand même énormément de défauts et si la révélation sur The Rock surprend, et m’a suffisamment surpris pour ne l’avoir pas vu venir, je dois admettre que le film devienne terriblement prévisible et finalement assez chiant ensuite.
C’est un peu le problème, finalement, de productions autant calibrées, avec des acteurs qui cherchent tellement à protéger leurs images. Pour reprendre le parallèle évident avec Pirates des Caraïbes, inspiration du film comme autre long-métrage adaptant une attraction Disney, Johnny Depp « osait » une partition réellement surprenante, avec son Jack Sparrow en élément principal et intriguant. Le tout étant en outre un spectacle dynamique et rafraîchissant.
Là, Jungle Cruise rappelle Pirates, mais aussi La Momie qui est quand même bien pillé pour plusieurs éléments. Mais surtout, si j’aime The Rock, sa volonté de jouer peu ou prou toujours le même perso’, propre sur lui et dans ses actes, ça devient redondant et ça nuit à l’ensemble.
D’autant que les méchants sont génériques, que les rebondissements sont prévisibles comme je l’ai dit, et que les effets spéciaux se voient quand même.

C’est un spectacle gentil, mais finalement trop long, qui se voit venir de loin, avec des acteurs qui restent finalement trop « sérieux » dans leurs rôles, sans surprise et sans forcément s’impliquer.
Le début est cool et laisse imaginer un The Rock plus canaille, mais ça s’évapore vite, comme l’intérêt. Je me suis laissé porter vers la fin comme lors d’une des petites croisières des attractions Disney - mais plutôt que de l’approche « sauvage » de Jungle Cruise, j’avais carrément l’impression d’être dans It’s a small world.

1 « J'aime »

Exactement le même avis sauf sur « It’s a small small world » dont je suis fan (et qui donc ne m’ennuie pas comme la fin du film) … :sweat_smile:
Avec ma fille, on l’a déjà fait 5 fois d’affilée en fin de journée.

:musical_note: There is just one moon, and one golden sun
And a smile mean friendship to ev’ryone
Though the mountains divide, and the oceans are wide
It’s a small world after all
It’s a small world after all
It’s a small world after all
It’s a small world after all
It’s a small world :musical_note:

Merci Ben, je l’ai dans la tête au moins jusqu’à ce soir. :rofl:

1 « J'aime »

C’est un plaisir ! :grin:

Je suis d’accord avec certains des avis négatifs exprimés plus haut (la durée pas toujours bien gérée, les éléments de trucages un peu trop visibles, l’aspect ultra-référentiel…) mais au final je me suis laissé emporter par l’aventure grâce à la dynamique de ce trio attachant et à leurs péripéties. Malgré les défauts, c’est le genre de divertissement qui me donne toujours le sourire…

1 « J'aime »

Idem : c’est pas si mal cette affaire. Je l’ai vu avec le public idoine (des enfants), et j’ai trouvé le film pas si mauvais. La personnalité de Jaume Collet-Serra (un bon réal’, en fait) est un peu « diluée » mais ça reste fun, rythmé, certes « fake » comme c’est pas permis, mais assez rondement mené malgré ses gros sabots.

1 « J'aime »

Ah mais c’est rigolo tout plein, cette connerie-là.
J’aime beaucoup l’ouverture, hommage évident et limpide à Indiana Jones (jusqu’à la musique et quelques clins d’œil plus discret), beaucoup apprécié toute la partie dans la petite communauté portuaire, et si ça devient nawak après la grosse révélation, c’est quand même assez sympa.
Les décors sont très chouettes, la représentation coloré du fleuve et de ses environs est plaisante. L’esthétique générale m’a bien plu, ainsi que les personnages, assez clichés, mais bien tenus. La double menace se perd un peu en route, mais l’intrigue retombe sur ses pieds et toutes les papaschultzeries passent bien (bon, moi, je suis client de méchants caricaturaux…). C’est comme les blagues pourries de Frank : j’adore.
Il y a quelques trucs au montage qui font soit trop rapide soit pas assez clair, ce qui est assez étonnant de la part du réalisateur, mais qui est sans doute la preuve qu’il est plus à l’aise sur des suspenses confinés que sur de grosses productions de studio. Mais dans l’ensemble, il s’en sort pas trop mal.
Distrayant, gentiment couillon, j’aime bien.

Jim

1 « J'aime »