Junji Ito collection n°7 Les Fruits Sanglants - Manga


(opaline) #1

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Tempskron ) #2

pour ma part je pense toujours très fortement que junji ito est le meilleur en ce qui concerne le manga d’horreur
de plus ce que tu reproches à ce titre est, selon moi, ce qui fait sa force,: le fait de laisser régulièrement les protagonistes en plein milieu du climax de l’horreur , afin de faire marcher l’imagination du lecteur, car c’est dans ce style là que l’inachevé est le plus efficace!
Se faire peur à soir même c’est un peu le but des titres de Ito , d’ailleurs la femme limace avait exactement ce même postulat en légèrement moins efficace selon moi. Le tout toujours servi par le graphisme assez froid mais pourtant assez élégant et très maitrisé de Ito.
au cas ou tu ne serais vraiment pas convaincue par l’œuvre d’Ito, je te conseille de feuilleter le manoir de l’horreur de ochazukenori … qui est diamétralement opposé … mais qui est franchement très mauvais, mais mettant toujours en scéne des histoires ayant toujours une conclusion … et malheureusement ça tourne plus souvent à la parodie et au ridicule qu’à l’horreur
(à noter que ce constat se fait également sur les films d’horreur… comme quoi mîeux vaut ne pas faire une fin conclusive)

au passage , il me semble que les fruits sanglants est , tout comme les autre Junji Ito collection , un one shot …


(chris936) #3

J’ai hésité à l’acheter et je vois que j’ai sans doute bien fait. Cela dit, ce n’est que partie remise car j’ai les 3 Tomie en attente et j’envisage d’acheter quelques uns de ces one-shots si ça me plaît.

Le seul recueil que j’ai lu pour l’instant, c’est le Mystère de la Chair. Ce manga m’avait laissé perplexe : certaines histoires sont réellement nulles alors que d’autres sont très bonnes et donnent encore quelques frissons lorsqu’on y repense même quelques mois plus tard.
L’auteur me paraît vraiment très inégal, ce qui est un peu dommage car on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

PS : si j’avais moins de lecture en attente, j’aurais très certainement déjà acheté les 10 tomes du Manoir de l’Horreur. Apparemment, j’ai également bien fait de ne pas le faire.


(opaline) #4

Peut-être que le style de l’auteur ne me convient pas alors. J’aime les romans d’horreur et je voulais essayer de trouver mon compte dans le monde du manga. pour le moment, c’est assez raté et je suis bien loin d’un graham masterton.

En fait, comme tu le dis si bien les nouvelles sont de qualités inégales et au vu du prix du volume, on se sent un peu floué à la fin. Mais pour ma part, j’ai pensé que la meilleure histoire restait la première même si le manque de conclusion m’a rendu un peu perplexe. Je n’attendais pas forcément un clap, mais j’attendais un moment de palpitation intense et là rien. Je trouve ça assez dommage.

ça gâche un peu l’immersion et l’identification du lecteur aux personnages. Bien entendu, pour des formats aussi court il est assez difficile de donner un rendu correct et je sais pertinnement que je ne dois pas m’attendre à un edgar alan poe lol
dommage.

à l’heure actuelle, le manga horrifique que je trouve le mieux rendu reste Higanjima.


(Tempskron ) #5

horrifique? les premiers volumes peut être … maintenant c’est surtout bourrin xD
l’immersion chez ito ça n’est pas s’identifier au personnage … c’est du contemplatif pur suivi par de l’imaginatif : une simple question : “et après , que se passe t il?” . pour un shonen ou autre c’est juste frustrant de ne pas avoir de fin … pour de l’horreur en revanche je rejoins l’avis de jean pierre dionnet: “la véritable horreur, c’est celle qu’on ne voit pas, celle qui nous assaillait quand on était enfant”, en fait ce qui fait le plus peur c’est comme quand on était petit et qu’on avait peur du monstre sous notre lit … on ne les voit pas et pourtant c’est effrayant
en fait j’aime bien Ito parce qu’il ne fait pas comme les autres japonais (l’horreur japonaise qui selon moi fait plus rire qu’autre chose) ceci dit , si tu veux essayer de lire du Ito tu aurais peut être du commencer par spirale , le premier titre de l’auteur sorti en France et de très loin le meilleur titre du genre selon moi !

ensuite pour le mystère de la chair, ça se voit que c’est une œuvre plus ancienne … les histoires sont en effet assez inégales … et je trouve justement que ça touche un peu trop à l’horreur à la japonaise


(opaline) #6

Higanjima reste quand même dans le domaine de l’horreur (bon j’ai pas encore lu les deux derniers volumes), mais je trouve angoissant et oppressant la situation dans laquelle il se trouve.

Après on perçoit l’épouvante de différente manière. Un film comme l’exorciste, grudge, ring ou encore darkness me font flipper à un point que tu ne m’imagine même pas. Pourtant, il n 'y a pas forcément de fin, bien au contraire mais le mystère est distillé de façon adroite.

Tu prends démence de graham masterton (mon auteur fétiche pour ce genre), il laisse au lecteur un sentiment d’impuissance et de stress terrible à la fin.

Mais, je ne sais pas si c’est du au support ou à la rapidité de traitement de l’histoire, mais là ça ne passe pas. Je ne retrouve pas un univers angoissant et stressant comme j’ai pu le ressentir sur les autres supports. Et je trouve ça assez dommage.

Par contre, ce qui est assez bien rendu ce sont les expressions et les jeux de regard, c’est aussi pour ça que j’ai laissé la moyenne à ce titre. Il n’est pas foncièrement mauvais mais il y avait moyen de faire largement mieux.


(emanu853) #7

Salut Opaline et Tempskron!
Je me joins à votre intéressante discussion!

Je trouve aussi que Spirale est le chef-d’oeuvre de Junji Ito! Un des trucs qui me plaît particulièrement chez ce mangaka, c’est qu’il semble s’inspirer d’un auteur que j’adore, et que je te conseille vivement Opaline au cas où tu ne le connaîtrais pas : c H.P. Lovecraft (même si cet influence est moins présente dans son dernier recueil…Peut-être dans l’histoire “l’épreuve du dédale” mais qui est un peu ratée :-// ). les histoires d’Ito sont clairement des histoires à ambiance, et l’effet est garanti quand on lit ça tout seul bien tard dans la soirée. Mais je suis d’accord avec toi Opaline quand tu dis que certaines chutes sont vraiment loupées…Mais, en tout cas, j’aime aussi le côté sinistre et désespéré de ses conclusions lorsqu’elles sont réussies (et c’est quand même assez souvent le cas).
Un autre auteur d’horreur que j’adore et que vous ne mentionnez pas, c Umezo Kazuo : son “école emportée” m’a profondément marqué, et rien qu’en y repensant j’en ai encore des frissons! :wink: Dommage qu’il n’y ait pas grand chose de publié de lui pour l’instant.
Sinon, bien d’accord pour dire que le manoir de l’horreur est à jeter!


(Tempskron ) #8

le manoir de l’horreur c’est incroyable comme ça peut être nul : "une fille se retrouve obligée de passer la nuit dans un manoir perdu au milieu de nulle part après que sa voiture soit tombé en panne (très original jusque là). Le maitre des lieux est un vieille femme hyper malsaine… pendant la nuit la femme se ramene devant la jeune fille et lui fend la gueule à grand coup de hache … fin de l’histoire"
j’avais l’impression de voir un mauvais film d’horreur japonais (pléonasme?)
Kazuo Umezu , ça n’est pas tant de l’horreur que du thriller! Pour ma part j’ai trouvé l’école emportée partiellement raté, à savoir que l’auteur , pour les besoins de son scénario ajoutait des souvent des éléments improbables (genre moi j’ai décroché régulièrement à force de voir des gamins de 10 à peine expert en physique quantique, en chimie, en survie ou je ne sais quoi d’autre) et pour le coup j’ai largement préféré baptism (malgré sa conclusion minable).
J’avoue cependant que Umezu emprunte quand même pas mal à l’horreur , mais ses mangas sont très loin d’être des titres d’horreur pure! ceci dit , pour une raison que j’ignore depuis baptism … silence radio pour cet auteur en France
(de plus il faut avouer que par moment la narration à la Umezu a pris un petit coup de vieux)


(selection-officielle) #9

Franchement, j’ai adorée ce one-shot avec plein de trucs bien trah, vraiment, je ne connaissez pas le travail de Junji Ito, mais depuis que j’ai lu “Les Fruits Sanglants”, j’ai vraiment envie de m’achetez les mangas dessiné par lui.