JUSTICE LEAGUE DARK #1-28 (James Tynion IV, Ram V / Alvaro Martinez)

J’ai même envie de dire que l’on ne perd pas au change. Surement que le chemin est balisé car on reste une continuité totale de la période Tynion.

C’est vraiment la série la plus solide du DCU actuellement (bonne histoire, bonne gestion des personnages, des cliffhangers et de belles cases).

Pffouuuuu, l’énorme épisode que voilà.
Ram V poursuit les intrigues de James Tynion IV, et livre un affrontement là aussi épique et puissant entre la JLD et l’Upside-Down-Man.
C’est immense, ultra cohérent, complètement prenant, et terriblement malin dans sa construction. On voit comment toutes les petites actions des membres de la JLD mènent à cette charge brutale et héroïque, où les personnages s’unissent pour reprendre le contrôle de la dimension ennemie, au prix de lourds sacrifices.
On pense ici à John Constantine, agonisant ; mais aussi Swamp Thing, qui se sacrifie pour donner la puissance vitale nécessaire pour redonner de la vie à cette dimension ; mais aussi Diana, qui se laisse happer par la puissance de Hecate. Et surtout Zatanna, qui fusionne avec l’Upside-Down-Man, pour le stopper.
C’est épique, c’est cohérent, c’est fluide, c’est touchant, c’est énorme. Tout est carré, contrôlé, lissé ; idéal. Amancay Nahuelpan livre des planches superbes, autant dynamiques que belles, avec des illustrations superbes.

Quelle série.
En effet, on ne perd pas au change avec cette nouvelle équipe créative… et ça fait bien plaisir !

No greater cost than this! As the Justice League Dark’s losses continue to mount, all of Zatanna’s training and adventures have led to a spell that will defeat the Upside-Down Man. But there is always a price. Wonder Woman, Detective Chimp, Doctor Fate, and Man-Bat must contend with their choices and decide how they will move forward after such an explosive ending.

Written by : Ram V
Pencils : Amancay Nahuelpan
Inks : Amancay Nahuelpan
Colored by : June Chung
Cover by : Dan Brown, Kyle Hotz
Page Count : 23 Pages
Release Date : November 24 2020
Age Rating : 15+ Only

Quel beau final.
Un peu facile dans l’expédition de l’Upside-Down-Man, même si Ram V avait bien balisé précédemment en montrant les éléments nécessaires à la conclusion. Un peu facile, donc, mais c’est finalement du « temps » et de la place gagnés pour des micro-conclusions tendres et émouvantes.
L’ennemi est vaincu, donc, car Zatanna l’emporte sur lui en « imposant » son approche de la magie, qui a un prix. Diana et la magie d’Hecate finalisent les choses, alors que la dimension ennemie devient New Myrra pour Bobo. Swamp Thing est mort, mais Man-Bat trouve des traces microscopiques pour le ramener. Diana a perdu les pouvoirs d’Hecate, semble quitter l’équipe, mais est apaisée. Zatana a sauvé son père, a perdu John, mais Giovanni se sacrifie pour ressusciter John. Et Khalid est remotivé par un Bobo désormais plus positif.
C’est simple, c’est cohérent, c’est beau. Ram V expédie un peu, mais livre de forts jolis moments pour ses personnages. La série pourrait s’arrêter là que ce serait un très beau final, toujours cohérent et légitime. On va enchaîner sur Endless Winter, qui a tout de la parenthèse anodine mais sympathique.
Enfin, Amancay Nahuelpan livre encore de belles planches, avec des illustrations vraiment jolies et une narration efficace. Le graphisme de la série aura été vraiment soigné et très appréciable.

Un beau final, maîtrisé, dans la lignée de Tynion. Bravo à Ram V pour avoir tenu la barre, la marche était haute mais il a su la franchir.

Carrément d’accord. Quelle belle série!

Ce numéro devait sûrement être le dernier numéro de l’ère de l’auteur « Appartement/maison trois chambres ». Je ne connais pas l’apport de Ram V (un lézard, sûrement) par rapport au pitch de Tynion mais quel bel ensemble!

Vraiment!

Beau final autour de ses personnages sensibles et valeureux et également très différents. Quel souffle épique! Cela fait vraiment du bien de lire cette série chevaleresque et magique.