JUSTICE LEAGUE REBIRTH #1-16

JUSTICE LEAGUE REBIRTH tome 3

La terre menacée d’invasion !
La Ligue de Justice fait face aux Semblables, qui envahissent la Terre, par Bryan HITCH, Tony S. DANIEL et Jesus MERINO. À Metropolis, un spectateur inattendu assiste au combat contre Doomsday : Clark Kent ! Comment l’alter ego de Superman peut-il se trouver dans la foule ? Dan JURGENS et Stephen SEGOVIA ont peut-être la réponse. Flash et les nouveaux « Bolides » de Central City font face à Godspeed, qui s’attaque à eux afin de voler leur vitesse, par Joshua WILLIAMSON, Felipe WATANABE et Carmine DI GIANDOMENICO. Enfin, Hal Jordan affronte les Yellow Lantern de Sinestro tandis que ses équipiers tentent de retrouver leur place dans le cosmos, par Robert VENDITTI, Rafa SANDOVAL et Ethan VAN SCIVER.

(Contient les épisodes US JUSTICE LEAGUE #3 et #4, ACTION COMICS #961 et #962, THE FLASH #5 et #6, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #3 et #4)

Public : 6+
Genre : Super-héros ou super-vilains
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 04 août 2017
EAN : 9791026812296
Prix : 5.9 EUR

Dans l’ensemble, c’est pas mal tout ça…mais c’est tout de même bien irrégulier. Dans Justice League, on en apprend plus sur la menace et je la trouve finalement assez confuse (mais l’ensemble reste spectaculaire). Action Comics souffre des changements de dessinateurs (3 pour un seul arc, c’est beaucoup trop et si c’est pour se fader Kirkham et Segovia) mais ces 6 épisodes ont tout de même mis en place des éléments très intrigants et la dynamique entre les personnages me plaît bien. Flash est pour l’instant ma série préférée sur les quatre. Williamson fait monter très efficacement les enjeux et la révélation de l’identité de Godspeed termine le #6 sur une note très intense. Et on retrouve Guy Gardner en grande forme dans Hal Jordan & The Green Lantern Corps, ce qui donne quelques situations croustillantes servies par de très amusants dialogues…

51WfvjY5ZXL
*couverture à venir

Justice league rebirth #4

La terreur règne !

On pourrait croire que la Ligue de Justice n’a peur de rien. Et pourtant, Bryan HITCH, Tony S. DANIEL, Matthew CLARK et Tom DERENICK vont nous expliquer qu’il n’en est rien. Qui est donc ce mystérieux Clark Kent qui assiste aux exploits de Superman ? Dan JURGENS et Patrick ZIRCHER nous réservent la réponse dans un récit en deux épisodes. À Central City, Flash découvre enfin l’identité de Godspeed, le Bolide qui tue ses semblables afin d’absorber leur connexion à la Force Véloce, par Joshua WILLIAMSON et Carmine DI GIANDOMENICO. Dans l’espace, Hal Jordan décide d’affronter la « machine à peur » de Sinestro, mais son ancien mentor a encore bien des atouts dans sa manche, par Robert VENDITTI, Ethan VAN SCIVER et Rafa SANDOVAL.

(Contient les épisodes US JUSTICE LEAGUE #5 et #6, ACTION COMICS #963 et #964, THE FLASH #7 et #8, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #5 et #6)

INFOS
Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 08 septembre 2017
Pagination : 184 pages
EAN : 9791026812401
Prix : 5.9 EUR

La couverture :

Justice League : D’une menace planétaire, Bryan Hitch passe à un autre ennemi qui s’en prend à la Ligue de manière plus insidieuse. J’aime bien les idées du scénariste…mais je ne suis pas totalement emporté par sa manière de les raconter…
Action Comics : Zircher revient aux dessins (tant mieux) pour deux épisodes qui s’intéressent principalement à l’autre Clark Kent. Un titre qui n’est pas avare en mystères et que je trouve très agréable à lire (malgré la valse des dessinateurs)…
Flash : De chouettes rebondissements, une bonne progression dramatique, des dessins énergiques…ça aurait peut-être pu être un chouïa plus resserré (un ou deux épisodes en moins) mais dans l’ensemble ce premier arc de l’ère Rebirth m’a beaucoup plu.
Hal Jordan & The Green Lantern Corps : L’action est explosive…mais l’ensemble est tout de même très décompressé. Et je trouve toujours ça assez ennuyeux d’avoir une rotation de dessinateurs dans le même arc narratif (surtout quand l’un des deux est Van Sciver)…mais il va hélas falloir s’y habituer avec ces titres bimensuels…

justice-league-rebirth-5

Justice league rebirth #5

Metropolis est envahie de surhommes !

La terreur paralyse les membres de la Ligue de Justice alors que le satellite de l’équipe menace de tomber sur Terre, par Bryan HITCH, Jesús MERINO et Neil EDWARDS. La rédaction du Daily Planet salue le retour d’une journaliste brillante, Lois Lane, juste à temps alors que Metropolis est fascinée par l’arrivée d’une nouvelle héroïne, par Dan JURGENS et Stephen SEGOVIA. L’homme le plus rapide du monde, Flash alias Barry Allen, se retrouve face à deux prétendants au titre de « Kid Flash », par Joshua WILLIAMSON, Jorge CORONA et Felipe WATANABE. Hal Jordan pensait devoir affronter Sinestro seul. Cependant, face à son ancien mentor, il retrouve les autres membres du Corps des Green Lantern, pour une impressionnante bataille spatiale, par Robert VENDITTI, Rafa SANDOVAL et Ethan VAN SCIVER.

(Contient les épisodes US JUSTICE LEAGUE #9 et #10, ACTION COMICS #965 et #966, THE FLASH #9 et #10, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #7 et #8)

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 06 octobre 2017
Pagination : 184 pages
Prix : 5.9 EUR

Justice League : Le rythme qu’imprime Bryan Hitch à ses histoires est accrocheur. Ca bouge bien et ça ne manque pas de rebondissements…mais le travail sur les personnages est moins réussi. Dès que ça se pose un petit peu (ce qui ne dure jamais longtemps), je trouve ça moins convaincant…pour moi, le scénariste est meilleur dans l’action…

Action Comics : Lois Lane est cette fois ci mise en avant dans un épisode qui permet de résoudre le mystère de la disparition de “l’autre Lois”. J’aime bien l’écriture de Dan Jurgens sur ces personnages qu’il connaît très bien…je reprends du plaisir à lire du Superman malgré des dessins hélas ici assez passables (c’est au tour de Stephen Segovia)…

Flash : Là aussi, la partie graphique est en dents-de-scie. J’ai préféré les planches de l’épisode dessiné par Jorge Corona qui apporte beaucoup de peps et de dynamisme à la rencontre des Flash. Bonne idée aussi de réutiliser un vieux vilain pour l’arc qui commence au numéro 10, ça change agréablement des bolides en tout genre…

Hal Jordan & the Green Lantern Corps : L’arc La Loi de Sinestro se termine sur un chapitre spectaculaire, idéalement servi aux dessins par Rafa Sandoval. Et après les péripéties de cet épisode, le Corps des Green Lantern règle des problèmes internes avant se lancer à nouveau dans la bataille contre une menace imposante (avec un chouette rebondissement final)…

61-1yaTKz9L

Justice League Rebirth #6

Luthor accusé ! La Ligue de Justice fait face à un virus informatique capable d’infester tout leur équipement, y compris l’anneau de Green Lantern, par Bryan HITCH et Neil EDWARDS. À Metropolis, deux êtres venus d’ailleurs s’en prennent à celui qu’ils considèrent comme un futur despote, et font face à Superman et à Lex Luthor, par Dan JURGENS et Tyler KIRKHAM. À Central City, Barry Allen, alias Flash, et son jeune apprenti Wally West, le nouveau Kid Flash, affrontent l’Ombre, par Joshua WILLIAMSON, Felipe WATANABE et Davide GIANFELICE. Et dans l’espace, le Corps des Green Lantern affronte la menace de Brainiac, par Robert VENDITTI, Rafa SANDOVAL et Ed BENES.

(Contient les épisodes US JUSTICE LEAGUE #9 et #10, ACTION COMICS #967 et #968, THE FLASH #11 et #12, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #9 et #10)

SORTIE LE 3 NOVEMBRE

Justice League : Efficace dans l’action, Bryan Hitch se révèle souvent moins convaincant dans les phases un peu plus explicatives, ce qui donne une première moitié d’épisode 10 un chouïa ennuyeuse. Et comme c’est Neil Edwards qui s’occupe de cet arc, la partie graphique ne relève pas l’ensemble (vivement que Pasarin arrive)…

Action Comics : Encore une fois les dessins ne sont pas à mon goût (après Segovia, Tyler Kirkham), mais les développements de la série rendent la lecture agréable et l’action est dynamique…

Flash : Changement d’atmosphère bienvenue après “Godspeed” avec cet arc court en 3 épisodes centré sur le retour d’un vieux personnage, L’Ombre, dont j’ai apprécié l’évolution jusqu’à une jolie fin, très optimiste. La relation mentor/élève entre Barry et (l’autre) Wally West offre de chouettes moments, bien dialogués…

Hal Jordan & The Green Lantern Corps : Les scénarios de Robert Venditti sont souvent un peu trop décompressés, mais pour l’instant ce nouvel arc me plaît bien…l’action de ces 2 épisodes est bien équilibrée entre les efforts des Lantern pour se libérer de leur geôlier et ce qui arrive à Hal Jordan, avec à chaque fois une très sympathique révélation de dernière page pour les deux épisodes…

justice-league-rebirth-7

Justice league rebirth #7

Justice League vs Suicide Squad (2/3)

La Ligue de Justice et la Suicide Squad sont prises dans une tourmente provoquée par les agissements d’Amanda Waller, mais l’ennemi se dévoile, par Joshua WILLIAMSON, Jesús MERINO et Fernando PASARIN.

Les noirs secrets du premier groupe de super-vilains ayant obéi aux ordres de la célèbre manipulatrice sont dévoilés par Rob WILLIAMS, Si SPURRIER et Riley ROSSMO. La Ligue de Justice se retrouve face à Amazo et à une horde de vilains, par Bryan HITCH et Neil EDWARDS. Superman tente d’arracher Lex Luthor à ses deux ravisseurs, par Dan JURGENS et Patrick ZIRCHER. Barry Allen et Wally West espèrent pouvoir profiter de Noël à Central City, mais les festivités ne sont jamais reposantes pour les Bolides, par Joshua WILLIAMSON et Neil GOOGE. Enfin, le Corps des Green Lantern se retrouve face au plus grand avare de la galaxie, Larfleeze, par Robert VENDITTI et Rafa SANDOVAL.

(Contient les épisodes US JUSTICE LEAGUE vs SUICIDE SQUAD #3 et 4, SUICIDE SQUAD #9, JUSTICE LEAGUE #11, ACTION COMICS #969, THE FLASH #13, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #11)

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 08 décembre 2017
Pagination : 176 pages
EAN : 9791026812524
Prix : 5,90 EUR

Le numéro 7 s’ouvre sur 3 épisodes liés au crossover entre la Justice League et le Suicide Squad. Comme je ne lis pas la revue Suicide Squad, j’ai donc loupé le début, mais le récit est assez facile d’accès et l’édito d’Urban donne comme d’habitude les infos nécessaires. Il y a de l’action, des rebondissements, quelques interactions plutôt fun, une partie graphique assez solide (surtout Pasarin) et une bonne dernière page…bref, j’ai trouvé ces chapitres en particulier efficaces mais ce n’est pas pour ça que j’achèterai deux numéros d’un mag que je n’achète pas pour compléter la mini-série.

Pour le reste du sommaire :

  • Justice League : laborieux (et comme je n’ai jamais aimé les dessins de Neil Edwards…).
  • Action Comics : un peu trop décompressé…un chapitre entier sur Zade et L’Call le Déicide qui ralentit l’action…
  • Flash : très sympathique, cet “épisode de Noël” souriant centré sur Wally avant le retour annoncé d’un vieil ennemi dans les dernières pages.
  • Hal Jordan & the Green Lantern Corps : l’arc “Lumière en Bouteille” continue sur sa bonne lancée avec une chouette démonstration de la dynamique d’équipe des Lanterns…

J’ai pensé à toi.

Jim

Et je t’en remercie ! :wink:

justice-league-rebirth-8

Justice league rebirth #8

Les Lascars reviennent à Central City !

Coincés sous des milliers de tonnes de gravas, les membres de la Ligue de Justice en profitent pour faire le point, par Bryan HITCH. À l’autre bout de l’Univers, Lex Luthor est condamné par L’Call et Zade, mais Superman exige un procès, par Dan JURGENS, Pat ZIRCHER et Stephen SEGOVIA. Flash découvre les limites de sa relation tendue avec Gregory Wolfe, le directeur du pénitencier d’Iron Heights, et comme si cela ne suffisait pas, les Lascars sont de retour à Central City, par Joshua WILLIAMSON et Carmine DI GIANDOMENICO. Dans l’espace, les Green Lantern s’allient à leurs anciens ennemis, les Yellow Lantern, afin d’affronter Larfleeze. Leurs exploits nourriront les contes et les légendes pendant des générations, par Robert VENDITTI, Ethan VAN SCIVER et V. Ken MARION.

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 05 janvier 2018
Pagination : 184 pages
EAN : 9791026812562
Contenu vo : JUSTICE LEAGUE #14, ACTION COMICS #970, #971 et #972, THE FLASH #14 et #15, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #12 et #13
Prix : 5.9 EUR

Pas mal, ce numéro 8. Beaucoup d’action et de rebondissements pour le retour des Lascars dans Flash et le combat des Lanterns contre Larfreeze dans Hal Jordan & The Green Lantern Corps. Bryan Hitch met quant à lui la pédale douce sur le côté explosif dans son épisode de Justice League. La grosse menace planétaire est toujours présente, mais elle est carrément mise de côté pour laisser la place à une sorte de “thérapie de groupe”. Et ça fonctionne plutôt bien, les membres de la League n’ayant généralement pas beaucoup de temps dans ce titre pour mettre les choses à plat. L’arc de Action Comics était un chouïa trop long (et toujours inégal niveau dessins), mais il y a de nombreux éléments intrigants qui entretiennent l’intérêt et le suspense (et me font toujours regretter qu’il n’y ait pas de revue dédiée à Supes, vu que Urban va intégrer dans le sommaire des épisodes de Superman pour le crossover Superman Reborn)…

justice-league-rebirth-9

Justice league rebirth #9

Lois et Clark se marient ?

Le temps est fragilisé, et même les membres de la puissante Ligue de Justice semblent démunis face à ce phénomène, et se tournent vers les scientifiques de la Corporation Infinity, par Bryan HITCH et Fernando PASARIN. Aidé de Steel, Superman tente de tout faire afin de sauver Superwoman, apparemment mourante. Pendant ce temps-là, Clark Kent invite Lois Lane au restaurant et la demande en mariage. Mais comment est-ce possible, sachant que Superman et Kent sont une seule et même personne ? Dan JURGENS, Pat ZIRCHER et Stephen SEGOVIA ont intérêt à donner les réponses. Les Lascars se sont séparés et frappent tous en même temps, doublant de vitesse l’homme le plus rapide du monde. Pour une fois, Flash arrivera-t-il en retard ? Par Joshua WILLIAMSON, Carmine DI GIANDOMENICO, Davide GIANFELICE et Neil GOOGE. Dans l’espace lointain, les Green Lantern reprennent lentement espoir avec l’aide du White Lantern et le retour de Pèlerin, par Robert VENDITTI, Rafa SANDOVAL et Ethan VAN SCIVER.

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 09 février 2018
Pagination : 184 pages
EAN : 9791026814474
Contenu vo : JUSTICE LEAGUE #15 et #16, ACTION COMICS #973 et #974, THE FLASH #16 et #17, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #14 et #15

N°9 :

La partie graphique de Justice League s’améliore avec l’arrivée de Fernando Pasarin, dont le sens du détail et les mises en page puissantes rendent justice aux personnages et aux menaces qu’ils affrontent. Mais mon enthousiasme s’est refroidi au fur et à mesure de la lecture à cause de la narration embrouillée de Bryan Hitch. Un début d’arc aussi confus qu’agréable pour les mirettes.
Si elle ne manque pas de menus défauts, je continue d’apprécier la série Action Comics et là, Dan Jurgens intensifie le mystère autour de l’autre Clark Kent. Les deux épisodes sont comme d’habitude inégaux (surtout les pages dessinées par Stephen Segovia), mais l’ensemble maintient bien comme il faut l’intérêt en attendant le crossover Superman Reborn
Joshua Williamson conclut avec efficacité le nouveau chapitre de la longue histoire qui unit Flash et les Lascars en redéfinissant le rôle des ennemis de toujours du Bolide Ecarlate et Robert Venditti continue sa réorganisation du corps des Green Lantern. La collaboration avec les Yellow Lantern peut donner des situations intéressantes et les deux épisodes du mois permettent de suivre les Lantern humains dans leurs différentes fonctions au sein de la série : John Stewart en chef de corps, Hal Jordan et Kyle Rayner en mission pour sauver un vieil ami et Guy Gardner en tête brûlée. Une bonne lecture…plus sympa tout de même quand Rafa Sandoval est aux dessins…

J’ai personellement énormément de mal avec la série Hal Jordan… si seulement ils avaient inversés avec la série Green Lantern…

Ah tiens ?
Moi, j’aime bien les deux séries, mais ce que j’apprécie avec celle-ci, c’est la gestion du casting (large) et la variété des menaces (le deuxième arc, avec des menaces à tiroirs qui ne font pas partie de la galerie habituelle des héros, c’est cool). Mais si la série était mensuelle avec seulement Sandoval aux dessins, ça serait sans doute l’un des trucs les plus agréables à suivre du catalogue (j’apprécie cependant bien les épisodes de V. Ken Marion : c’est parfois maladroit, mais c’est très généreux).

Jim

Je pense que c’est justement la casting trop large qui me dérange. Je préfère plusieurs séries qui traitent chacune de quelques personnages de manière plus approfondie (comme à l’époque du New 52 avec red lantern etc…) qu’une série qui fait un peu fourre tout.

Je n’arrive pas à m’intéresser aux menaces rencontrés, le Hal Jordan fait vraiment fade… ca ne prend pas du tout pour moi.