KNIGHT TERRORS : HARLEY QUINN #1-2 (Tini Howard / Hayden Sherman)

blob (5)

Harley Quinn finds herself in a world beyond both the waking world and that of dreams in Knight Terrors: Harley Quinn #1 from Harley Quinn series writer Tini Howard and artist Hayden Sherman (Detective Comics). Harley’s nightmare world is one where her every choice creates a series of infinitely rippling profane reverberations. Plus, Leah Williams and Ben Templesmith help Harley crack a cosmic-mystery night terror in their backup story! Knight Terrors: Harley Quinn #1 is available on July 25 and features a main cover by Sherman, open-to-order variants by Jenny Frison and Tula Lotay, a 1:25 variant by Caspar Wijngaard, a 1:50 variant by Harley Quinn artist Sweeney Boo, and a Midnight variant by Dustin Nguyen.

Deux récits sur Harley ? Oui, mais un semble n’avoir qu’un lien artificiel avec Knight Terrors.
On commence par Tini Howard qui plonge Harley en plein cauchemar, mais elle bat chaque adversaire car, étant folle, elle est habituée à affronter ses mauvais rêves (ah bon ?). Finalement, elle accède à une salle du Multivers où elle peut aller partout (pourquoi ?), s’amuse à jouer à la pirate et à la chasseuse de vampires sur les Terres dédiées dans les 52 du Multivers (Dark Crisis n’a pas changé ça ?). Mais le Multivers réagit et en fait une héroïne de la Justice League partout (pourquoi ?).
Bon, c’est pas top. Tini Howard prend des raccourcis lourds sans proposer d’explication, et c’est désagréable même si la lecture est fluide.
Graphiquement, Hayden Sherman a des planches un peu sales, ça fonctionne mais ça ne m’emballe pas.
Enfin, Leah Williams et Ben Templesmith ont une back-ip étrange où une Harley du futur recrute celle du présent pour empêcher un drame, mais la manipule. C’est bizarre, sans beaucoup de sens, avec de bons dessins mais qu’est-ce que ça fait là, hein.

Rien de vraiment réussi ici.

Tula Lotay

1 « J'aime »

Written by: Tini Howard, Leah Williams

Art by: Hayden Sherman, Ben Templesmith.

Covers by: Hayden Sherman, Jenny Frison, Tula Lotay, Derrick Chew, Sweeney Boo.

Description: What unseen horrors lurk beyond the borders of the known and the klown? A whispered secret from the elbow of a garden gnome, a parking-lot pass that was lost under the antediluvian car seat from hell, and a nihilistic grease trap that does taxes incorrectly – all of these things and more…are not in this comic. It’s Harls again! Part two of this story is just as weird and wacked-out to the max as the last one. This time we’ll reveal the one true secret origin of Harley Quinn, and I’ll go toe-to-toe-to-toe with one of Superman’s greatest foes! Plus, my best pals Leah Williams and Ben Templesmith are turning the clocks backward and forward in the conclusion of their chrono-detective cosmic mystery dream story.

Pages: 40.

Price: $4.99 (Variants, $5.99).

Available: August 22.

Je n’ai pas aimé.
Tini Howard m’a (encore une fois) laissé de côté, avec un récit super lourd et poussif sur Harley perdue dans le Multivers… sans que je vois le lien avec Knight Terrors, en fait. J’avoue avoir survolé, mais lire Harley en version « super-héroïne des années 50 », ça m’a gavé tellement ça ne donne rien de bon et d’intéressant. C’est juste désagréable, malgré un Hayden Sherman qui essaye de bien faire aux dessins.
Rien de meilleur non plus dans le deuxième récit, sans lien avec Knight Terrors, où Harley du présent découvre les secrets d’une gestion du Temps par des Harleys qui se succèdent. C’est mal fichu, Leah Williams n’y arrive pas et Ben Templesmith a déjà fait mieux aux dessins.

Un échec, complet.